Après les grises mines de la défaite à Barcelone, le sourire est de retour sur les visages parisiens. Désormais concentrés sur un triplé national inédit, les joueurs du Paris Saint-Germain ont lancé leur sprint final. Mais si tous les observateurs attendent de voir si le club de la capitale va réussir son pari, une autre actualité fait également beaucoup parler dans les travées du Parc des Princes : le prochain mercato estival. Interrogé par Le Parisien, le patron du PSG, Nasser al-Khelaïfi, a fait le point sur les intentions du club. « Comment je vois la saison prochaine ? Je réfléchis tous les jours afin d’améliorer le niveau du club et le faire progresser. Avec Olivier Létang, on va discuter avec le coach pour connaître ses besoins et essayer de lui donner les moyens d’atteindre nos objectifs, notre rêve : gagner un jour la Ligue des Champions. (…) Ce n’est pas la fin d’un cycle. Mais il faut se poser et réfléchir pour régénérer l’équipe. On a déjà 5 ou 6 joueurs d’avenir. On ne va pas changer les 11 joueurs. On veut aussi des garçons d’expérience. »

Cet été, il ne faudra donc pas s’attendre à une grande révolution chez les Rouge-et-Bleu. Un constat qui n’a rien d’étonnant puisque Paris ne dispose plus de la même marge de manœuvre qu’au début de l’ère QSI, la faute au fair-play financier instauré par l’UEFA. « Il nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison… », regrette al-Khelaïfi. Et s’il confirme avoir rendu visite à Paul Pogba : « Il est français, parisien même. Mais tous les grands clubs le veulent », le patron du PSG a surtout évoqué le mercato dans le sens des départs. L’occasion pour lui de rappeler son attachement à Edinson Cavani.

Al-Khelaïfi retient Cavani, Ibra et Blanc

« Je n’ai pas de rendez-vous avec lui. Il est jeune et c’est le futur du club. Il a besoin de plus de confiance, mais son dernier match prouve son talent. Il sera Parisien la saison prochaine. » Une prise de position qui tranche avec les dernières informations circulant sur l’Uruguayen. Cavani retenu, qu’en est-il d’Ibrahimovic ? Le Suédois va-t-il honorer son contrat jusqu’à son terme (2016) ? « La question ne se pose même pas. Il reste avec nous la saison prochaine, c’est sûr. Tout comme Pastore qui a été le premier à croire au projet. Il (Ibrahimovic) a encore un an de contrat, et il ne faut pas oublier Cavani. Je ne sais pas ce que Zlatan veut faire après 2016. On va discuter ; j’aimerais le garder au club dans un rôle à définir. On veut garder notre star. »

Conserver ses stars, le plan d’al-Khelaïfi est clair et également valable pour Laurent Blanc que le dirigeant qatari souhaite voir rester. « Oui, bien sûr. J’ai été très déçu du traitement infligé à Laurent. Il a été champion du monde en 1998. En tant qu’entraîneur, il a réalisé une grande saison avec Bordeaux, il a obtenu de bons résultats avec l’équipe nationale et fait un excellent travail. (…) Il peut écrire l’histoire comme en 1998. » Confiant, al-Khelaïfi n’ose d’ailleurs même pas imaginer voir le Cévenol claquer la porte de lui-même. « Non. » Enfin, pour ce qui est de la rumeur annonçant un éventuel retour de Leonardo au PSG, al-Khelaïfi préfère là encore miser sur la stabilité. « Olivier Létang fait du bon travail. Aujourd’hui, beaucoup de joueurs veulent nous rejoindre. C’est plus facile qu’il y a trois ans. (…) J’ai une bonne relation avec lui (Leonardo), tout le monde le sait. Il a bien travaillé avec nous. Je lui souhaite le meilleur mais, pour l’instant, on a Olivier Létang. » Une marque de confiance qui fera plaisir aux intéressés.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10