Le marché estival des transferts démarre dans quelques jours. L’intersaison est une période charnière pour tous les clubs. Elle permet aux dirigeants de mener une étude en profondeur afin de définir la politique sportive à suivre pour la saison suivante tant au niveau de l’entraîneur, des joueurs voire même en coulisses.

Jusqu’au 1er juin, la rédaction de Foot Mercato vous propose d’effectuer un tour d’horizon des mouvements probables au sein des effectifs de Ligue 1. Première étape aujourd’hui : le Racing Club de Strasbourg et le Football Club de Metz.

Strasbourg, dure est la chute

En début de saison, le RC Strasbourg, tout juste promu de Ligue 2, s’attendait à lutter jusqu’au bout pour se maintenir à l’étage supérieur. Rassuré par le bon début de saison de ses hommes (5ème après 5 journées), Jean-Marc Furlan pensait rapidement remplir son objectif. Malheureusement pour le technicien alsacien, la suite des opérations s’avérait cauchemardesque.

S’ils gardaient longtemps leurs distances avec la zone rouge (11ème lors de la 27ème journée), Rodrigo et les siens craquaient étrangement sur la fin de parcours en alignant onze défaites de rang (un record !). Secouée par des problèmes relationnels en interne, la formation alsacienne n’est jamais parvenue à retrouver de sa superbe estivale. Et quand on voit leurs prestations samedi soir à Marseille (défaite 4-3), on ne peut s’empêcher de ressentir un énorme sentiment de gâchis.

Cette relégation devrait s’accompagner de nombreux changements. S’il a récemment été confirmé à son poste par son président Philippe Ginestet, Jean-Marc Furlan a dû imposer ses conditions. Le visage du groupe professionnel strasbourgeois sera à coup sûr profondément modifié. Les meilleurs joueurs partiront très certainement.

Meilleur buteur du club cette saison avec 9 réalisations, Wason Renteria (22 ans) retournera dans son club d’origine, le FC Porto. Les internationaux espoirs Kevin Gameiro (21 ans) et Habib Bellaïd (22 ans, photo), pisté par plusieurs clubs de Bundesliga dont Dortmund, fileront vraisemblablement vers d’autres cieux. Il devrait en être de même pour le meilleur passeur du club (6 offrandes) Éric Mouloungui (24 ans), suivi par Lille et Nice, Grégory Paisley (31 ans) et Zoltan Szelesi (26 ans).

En fin de contrat, Nicolas Puydebois (27 ans), Pascal Johansen (29 ans), Manuel dos Santos (34 ans) et Pascal Camadini (36 ans) ne seront pas prolongés. À l’inverse, Pierre Ducrocq (31 ans) et Régis Gurtner (21 ans) pourraient tenter le défi. Au rayon des joueurs prêtés, Emil Gargorov (27 ans, CSKA Sofia), Ahmed Kantari (22 ans, Brest) et Dimitar Rangelov (25 ans, Cottbus) devraient être définitivement transférés.

Aucune arrivée n’est à l’étude pour le moment. Strasbourg compte s’appuyer sur les jeunes de son centre de formation (Romain Gasmi, Anthony Weber, Quentin Othon, Simon Zenke, Morgan Schneiderlin) pour remonter dès la saison prochaine.

Metz, une dynamique à conserver

Champion de Ligue 2 la saison passée, le FC Metz s’attendait certainement à vivre un exercice plus calme. La réalité s’est avérée bien plus rude. Touché par le limogeage de Francis de Taddéo, frappé de plein fouet par l’affaire Ouaddou et très longtemps en difficulté sur le plan du jeu, le FC Metz n’a quasiment jamais quitté le fauteuil de lanterne rouge en 38 journées.

Cependant, l’arrivée d’Yvon Pouliquen sur le banc messin aura été positive. Le coach breton a su insuffler une nouvelle dynamique à la formation de Carlo Molinari. Les Grenats devront donc s’appuyer sur cette fin de saison mieux maîtrisée pour retrouver l’élite la saison prochaine.

Toutefois, cette relégation s’accompagnera d’un gros chantier. La priorité sera de dégraisser un effectif qui ne compte pas moins de quarante joueurs. Pouliquen souhaite repartir sur de nouvelles bases en s’appuyant sur un groupe de 26 professionnels. Les joueurs en fin de contrat (Pascal Delhommeau, Abdoulaye Baldé, Dino Djiba, Pape Malick Diop, Luis Delgado, etc.) ne devraient pas être conservés.

Plus forte valeur marchande de l’effectif messin, le milieu de terrain Miralem Pjanic (17 ans) ne sera pas bradé. Sa clause oscille entre 7 et 10 millions d’euros. Les dernières rumeurs l’envoient du côté de l’Olympique Lyonnais mais les concurrents ne manquent pas (Marseille, Paris et Barcelone sont également sur les rangs).

D’autres joueurs devraient quitter eux aussi Saint-Symphorien. Babacar Gueye (22 ans) et Cheikh Gueye (21 ans) sont sur les tablettes d’Auxerre. Laurent Agouazi (24 ans, photo) plairait à Valenciennes. Cédric Barbosa (32 ans), Daniel Gygax (26 ans) et Sébastien Renouard (23 ans) souhaiteraient également rester en L1. Éric Cubilier (28 ans) retrouvera quant à lui le FC Nantes.

Habitué des éprouvantes campagnes de L2, on peut compter sur le FC Metz pour se renforcer en conséquence en convaincant des joueurs rompus aux joutes de deuxième division. Les recruteurs lorrains auraient d’ores et déjà coché les noms de Pascal Johansen (29 ans, RC Strasbourg) et de Marc Boutruche (31 ans, FC Lorient) notamment.