Présent en conférence de presse pour présenter le nouvel entraîneur de l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais, Jean-Luc Vasseur, le président des Gones, Jean-Michel Aulas a également évoqué la situation de l’équipe masculine. Il a tout d’abord commencé en revenant sur le départ pour Ferland Mendy (24 ans) vers le Real Madrid : « on a fait en sorte d’accepter le transfert de Mendy à Madrid mais on a d’abord recruté Heritier Deyonge. C’est un jeune espoir de 17 ans du PSV Eindhoven qui a de grandes qualités. » Pour autant difficile de voir le jeune belge se frayer rapidement une place dans l’effectif malgré son fort potentiel. Le nom de Filipe Luis (33 ans) est récemment revenu pour occuper le flanc gauche de la défense lyonnaise laissé vacant.

« On est allé le voir joueur au Brésil dernièrement mais on est assez loin. C’est un garçon qui a beaucoup de qualités mais qui veut attendre la fin de la Copa América. Filipe Luís fait partie des joueurs qui nous intéressent mais il veut prendre son temps et nous on est pressé d’annoncer un certain nombre de signatures », a lâché le patron des Gones. Autre sujet sensible, le départ de Tanguy Ndombele (22 ans). Suivi par Tottenham, le Real Madrid et la Juventus, l’ancien Amiénois n’a pas encore fait son départ de la capitale des Gaules. D’autant plus que l’OL pourrait jeter son dévolu sur Olivier Ntcham. Jean-Michel Aulas a expliqué que pour le moment la situation n’a pas évolué d’un iota : « si vous voyez arriver un bon et jeune milieu de terrain box-to-box il se pourrait que Tanguy s’en aille. Rien n’est décidé pour Tanguy Ndombele. On a eu beaucoup de propositions mais elles ne correspondent pas à ce que j’attend. »

Marcelo et Bertrand Traoré devraient rester

La prolongation d’Anthony Lopes (28 ans) fait également débat. Incontournable au club cette saison, le champion d’Europe 2016 n’a pas encore prolongé son bail qui arrive à échéance à l’été 2020. Jean-Michel Aulas a mis la pression sur les agents du joueur dont les demandes sont jugées trop élevées à ses yeux : « j’ai lu des choses dans la presse au sujet d’Anthony Lopes. Cela ne correspond pas à la réalité. Je n’ai pas fait de proposition supplémentaire. On attend que ses agents, qui sont venus sans lui, comprennent qu’on est attaché à lui mais aussi au fait qu’il doit y avoir une cohérence dans la maison. On ne peut pas mettre la maison en danger. S’il devait ne pas resigner, on lui suggérerait qu’il puisse être transféré. »

Disposant d’un bon de sortie, Nabil Fekir (25 ans) ne semble pas avoir trouvé une destination pour la saison prochaine actuellement. Jean-Michel Aulas a expliqué qu’aucune offre n’est arrivée à son bureau pour le numéro 18 de l’OL : « alors je n’ai pas de nouvelles récentes. J’avais compris avant ses vacances que sa préférence allait vers un transfert. On est ouvert pour discuter de son transfert. Autant, certaines portes sont fermées mais pour lui, on a laissé la porte entrouverte depuis un an. On attend des propositions dans les jours qui viennent mais pour le moment, non on en a pas. » Si le président lyonnais a surtout commenté les possibles départs, il a malgré tout affirmé ses ambitions.

Des mots laissant entrevoir des recrutements pour compenser les transferts de certains éléments importants : « je vous l’ai dit et je le redit avec plaisir, la porte était entrouverte pour deux joueurs en plus de Nabil. On veut faire une équipe compétitive et ce n’est pas notre but baisser la valeur de l’équipe avant la compétition. » Enfin, il a coupé court aux rumeurs concernant Bertrand Traoré (23 ans) : « on a beaucoup discuté avec Sylvinho et Juninho la porte est vraiment fermée pour lui. » Même son de cloche pour le défenseur central brésilien Marcelo (32 ans) : « on a eu une offre en début de mercato qui n’a pas été confirmée et lui a dit qu’il voulait rester. » Parfois pointé du doigt cette saison pour leurs performances, les deux hommes ne devraient néanmoins pas être sujet à un départ.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10