Dans le cadre de la cinquième journée, le FC Barcelone accueillait le Borussia Dortmund au Camp Nou. Pénible leader du groupe F, le Barça tenu en échec par le Slavia Prague lors de la précédente journée, devait absolument l’emporter pour prendre le large sur son adversaire du soir. Car de son côté, le BVB sortait d’une belle victoire face à l’Inter lors de la quatrième journée. Pour cette affiche, Ernesto Valverde alignait son traditionnel 4-3-3 et décidait de titulariser à la surprise générale Ousmane Dembélé aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez en attaque. Antoine Griezmann démarrait le match sur le banc. De son côté, Lucien Favre optait pour un 4-2-3-1 avec le seul Reus en pointe. Dès la première minute, le Barça se faisait peur et laissait son adversaire prendre l’initiative.

Suite à un ballon perdu par Rakitic au milieu, Brandt alertait Achraf sur la droite qui distillait un bon centre pour Schulz dont la tentative était repoussée par Umtiti. A la 25ème minute, Ousmane Dembélé blessé devait quitter prématurément les siens. Quelques minutes plus tard, les Blaugranas prenaient l’avantage. Sur un ballon de Griezmann pour Firpo mal renvoyé par la défense allemande, Messi lançait instantanément Suarez dans la surface qui ajustait Bürki (1-0, 29e). Galvanisé, le Barça enchaînait et Messi s’infiltrait dans la surface et décochait une belle frappe repoussée par Bürki (31e). Deux minutes plus tard, le FC Barcelone doublait la mise. Hummels effectuait une mauvaise relance qui revenait sur De Jong. Le milieu néerlandais transmettait à Messi qui sollicitait le une deux avec Suarez. La Pulga dans la surface ajustait d’une frappe croisée Bürki (2-0, 33e).

Lionel Messi enflamme le Camp Nou, Griezmann buteur

Au retour des vestiaires, le FC Barcelone donnait des frayeurs au Borussia. Décalé dans la surface par Suarez, Griezmann dans la surface butait sur Bürki (46e). Quelques minutes plus tard, Messi combinait bien avec Griezmann et réalisait un petit numéro avant de s’effondrer dans la surface suite à la sortie de Bürki. Monsieur Turpin ne bronchait pas (51e). A l’heure de jeu, Dortmund se procurait enfin une occasion franche. A la réception d’un centre de Sancho, Brandt se présentait seul face à Ter Stegen mais butait sur le portier allemand. Cinq minutes plus tard, Sergi Roberto côté droit distillait un bon centre pour Messi dont la tête ne trouvait pas le cadre (65e). Deux minutes plus tard, le Barça assénait le coup de grâce.

Suite à un ballon récupéré par De Jong, Messi lançait dans l’espace Griezmann qui d’une frappe croisée ne laissait aucune chance à Bürki (3-0, 67e). Le festival Lionel Messi se poursuivait avec un superbe coup-franc enroulé qui effleurait la transversale (75e). Le Borussia Dortmund réduisait le score par Jadon Sancho bien servi par Brandt. L’international anglais réalisait un bel enchaînement avant de tromper Ter Stegen d’une frappe puissante (77e). Le Barça tremblait en fin de match avec Sancho qui profitait d’un excellent travail de Götze, pour décocher une belle frappe déviée sur la barre par Ter Stegen (87e). Grâce à ce nouveau succès, le FC Barcelone confortait sa place de leader du groupe F.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Messi (8,5) : au four et au moulin, La Pulga a souvent décroché pour évoluer au cœur du jeu. Une démarche qui lui a permis de toucher beaucoup de ballons et d’orienter le jeu à sa guise. Passeur décisif sur le but de Luis Suarez (33e). L’international argentin a mis le feu à la défense allemande. Son échange avec Luis Suarez et sa frappe croisée lui permettent d’inscrire le deuxième but catalan (2-0, 33e). La Pulga combine bien avec Griezmann avant de réaliser un petit numéro puis de s’écrouler dans la surface. Ce qui lui a valu un carton jaune (51e). Dans tous les bons coups, techniquement au dessus du lot, le capitaine du Barça offre un caviar à Antoine Griezmann pour le troisième but des Blaugranas (3-0, 67e). Le festival Messi se poursuivait avec un superbe coup-franc qui effleurait la transversale (75e).

FC Barcelone

- Ter Stegen (6) : après une première période tranquille, le portier allemand touche son premier ballon juste après la pause. Décisif à l’heure de jeu quand il remporte son duel face à Brandt. L’international allemand ne peut absolument rien faire sur la frappe soudaine de Sancho (3-1, 77e). Le gardien du Barça se mettait en évidence en fin de match en détournant sur sa barre une frappe de Sancho (87e).

- Sergi Roberto (5,5) : le latéral droit espagnol a bien occupé son couloir. Solide dans les duels défensifs, il n’a pas hésité à prendre ses responsabilités sur le plan offensif quand il le fallait. Auteur d’un bon centre pour la tête de Lionel Messi (65e).

- Umtiti (5,5) : titulaire aux côtés de Clément Lenglet, le champion du monde sauve les siens en repoussant sur sa ligne une tentative de Schulz (1ère). Très peu sollicité par l’adversité dans le premier acte, il s’est évertué à bien relancer. Une prestation sérieuse pour l’ancien Lyonnais ce soir.

- Lenglet (6) : le défenseur central tricolore a passé un premier acte plutôt tranquille. Sa lecture du jeu lui permet de bien anticiper les situations. L’international tricolore s’évertue à défendre debout. Toujours aussi appliqué dans ses interventions, il apporte de la sérénité à sa défense.

- Junior Firpo (5) : l’arrière gauche espagnol a connu une entame compliquée. Il se fait surprendre dès la première minute sur une montée d’Achraf. Il a essayé de combiner avec Griezmann à son entrée en jeu et de se projeter vers l’avant. Très peu inquiété sur son côté défensivement. Se fait surprendre par le petit numéro de Sancho sur le but allemand (3-1, 77e).

- De Jong (6,5) : le milieu de terrain néerlandais s’est distingué par une belle combativité et par sa faculté à gratter quelques ballons dans l’entrejeu. Toujours une aisance aussi déconcertante dans les transmissions. L’international néerlandais a eu un gros volume de jeu ce soir. Une belle copie rendue par l’ancien joueur de l’Ajax.

- Busquets (5,5) : très précieux dans l’orientation du jeu, son positionnement lui permet de récupérer quelques ballons au milieu. Très peu de déchet dans ses transmissions, un match intelligent.

- Rakitic (5) : le milieu croate qui retrouvait une place de titulaire, s’est distingué de mauvaise manière dès la première minute en perdant un ballon qui a débouché sur une occasion franche pour le BVB. Mieux par la suite où il s’est montré plus à l’aise dans les moments de possession de son équipe. Très applaudi à sa sortie par le Camp Nou, remplacé à la 78e par Vidal

- Messi (8,5) : voir ci-dessus.

- Suarez (7) : véritable poison pour les défenses adverses, l’international uruguayen ne gâche pas sa première opportunité du match. Idéalement servi par Messi, il ajuste sans trembler Bürki (1-0, 29e). L’ancien joueur de Liverpool rendait la pareille à Messi quatre minutes plus tard en lui distillant une passe décisive (2-0, 33e). Son décalage pour Griezmann aurait pu être décisif (46e). Sa complicité avec Messi donne le tournis aux défenses adverses. Remplacé à la 90e par Wagué

- Dembélé (non noté) : titularisé à la surprise générale, l’international français s’est montré disponible dans son couloir gauche. Il a beaucoup entrepris sans être tout le temps en réussite. L’ancien Rennais doit quitter prématurément les siens sur blessure. Remplacé à la 25ème par Griezmann (7) qui a essayé d’apporter toute sa générosité au service du collectif. Bien décalé par Suarez, le champion du monde s’est procuré une belle occasion mais butait sur Bürki (46e). Son association avec Messi fut intéressante, les deux hommes se sont souvent cherchés. Récompensé de ses efforts par un but, après un service millimétré de Messi (3-0, 67e). Une belle soirée pour l’attaquant français.

Dortmund

- Bürki (3) : période compliquée pour le gardien du BVB qui s’est incliné à deux reprises, d’abord face à Suarez (29e) puis face à Messi (33e) se montrant tout simplement impuissant. Alors qu’il a sorti une parade décisive devant Griezmann (47e), il s’est de nouveau incliné face au Français sur le troisième but barcelonais (67e).

- Piszczek (4) : un match un peu moins catastrophique que le reste de sa défense pour le latéral droit qui a remporté ses duels face à Dembélé avant sa sortie. Ensuite, il n’a pu que constater les dégâts. Sur le troisième but du Barça, il a été totalement devancé par la passe de Messi pour Griezmann (67e). Outre cela, lors du second acte, il a eu l’occasion de se montrer offensivement, mais cela n’a rien donné. Remplacé par Zagadou (76e) qui a profité d’une fin de rencontre plutôt calme défensivement.

- Akanji (2,5) : comme toute la défense, il a passé une très mauvaise soirée. Son tacle défensif pour dégager le ballon s’est finalement terminé en ouverture du score (29e). Sur le second but, il ne peut être qu’acteur du jeu de passe entre Suarez et Messi buteur (33e). Sa seconde période n’a arrangé en rien sa prestation sur les phases défensives allemandes.

- Hummels (3,5) : lu aussi a connu une première mi-temps très compliquée. Éliminé à plus d’une reprise, il a vu une relance catastrophique permettre au Barça d’inscrire le but du break grâce à Messi (33e). Il a essayé de se montrer un peu plus à son avantage lors du deuxième acte avec quelques tacles glissés pour dégager en catastrophe son équipe.

- Guerreiro (4) : il aura essayé de lancer son équipe en contre sur son côté gauche, mais très vite, la réalité du match a repris le dessus pour celui qui n’a quasiment livré aucun duel. Il a écopé d’un carton jaune, dépassé dans son dos par Sergi Roberto (74e). Défensivement, cela a été beaucoup plus compliqué pour celui qui a perdu tous ses duels ou presque.

- Witsel (5)  : il est peut-être celui qui s’en sort le mieux sur le premier acte dans le milieu de terrain en remportant tous ses duels ou presque. Une prestation qu’il a reconduite lors du deuxième acte, bénéficiant d’une possession plus importante pour les Allemands.

- Weigl (5) : un de ses tacles a provoqué un coup franc aux abords de la surface pour Messi, heureusement non transformé, a été à l’image de sa première mi-temps. Le milieu a lui aussi été aidé par la physionomie du match pour se montrer un peu plus dans le jeu du BVB où il a remporté la majorité de ses duels. Remplacé par Götze (86e) qui s’est très vite montré à son avantage sur l’occasion qui aurait pu amener le deuxième but du BVB (87e).

- Achraf (5) : lui aussi a profité de la première action chaude pour se montrer, mais après plus grand-chose à noter pour celui qui, comme beaucoup, n’a pu que constater la maîtrise et la montée en puissance du Barça. Il a été actif sur son côté droit, mais il a dû se heurter à l’équipe adverse l’empêchant de se montrer dangereux.

- Brandt (5) : il est le joueur qui a eu les occasions les plus franches du côté du BVB. Après cette action à la première minute de jeu qui demande l’intervention d’Umtiti devant son gardien, il voit Ter Stegen s’interposer sur sa frappe qui aurait pu réduire le score (61e). Il a été à l’origine du but allemand puisque c’est lui qui a servi Sancho (77e).

- Schulz (2,5) : il aurait pu très vite ouvrir le score, mais Umtiti puis Ter Stegen ont su contrer la première occasion chaude du match (2e). La suite de la première période a été catastrophique pour celui qui aura perdu bon nombre de ballons et qui a perdu la quasi-totalité de ses duels. Remplacé par Sancho (46e - note : 6). Il a apporté de la possession dans le camp barcelonais même si les occasions de buts se sont fait attendre. Il a également inscrit le but allemand après un service de Brandt (77e). Il est privé d’un doublé puisque Ter Stegen a renvoyé sa frappe sur la barre (87e).

- Reus (4) : première période pour le meneur de jeu qui n’a rien eu à mener ou presque. Lors du premier acte, il n’a pas tiré au but et aura touché très peu de ballons. Ça a été un peu mieux lors de la deuxième partie du match avec des passes plutôt précises (90% de réussite) mais cela a manqué de réalisme sur les actions allemandes.