L’annonce avait provoqué autant de surprise que de déception. L’année dernière, SFR raflait les droits de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa pour la période 2018-2021 au nez et à la barbe de Canal+ et de beIN Sports, diffuseurs historiques de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Un an plus tard, pour le groupe Altice, propriétaire entre autres de SFR, de RMC et de BFM, l’heure est au premier bilan. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas réussi à trouver un modèle économique viable et surtout qu’il n’est pas parvenu à endiguer le taux de désabonnement des clients SFR. Pour ne pas exploser ses charges (estimées à 1 milliard d’euros par le Figaro), l’opérateur télécom n’a trouvé qu’une solution, à savoir la mise en place d’Altice Pay TV comme l’explique le quotidien dans son édition du jour.

Montée pour éviter un fiasco financier, cette nouvelle structure a été créée pour endiguer les pertes et générer des recettes rapides. Si les chaines sportives de SFR Sport vont bel et bien diffuser la compétition reine européenne et la Ligue Europa, l’opérateur de téléphone et FAI va revendre SFR Sport aux distributeurs. « Nous avons toujours dit que nous ne voulions pas d’exclusivité. Que nous sommes ouverts à la revente de nos chaines à d’autres distributeurs », explique Alain Weill, le président de SFR. Jadis en position de force par rapport à Canal+ ou BeIN Sports, SFR doit désormais se montrer plus conciliant avec ses concurrents...

Free et Orange intéressés, Canal+ pourrait jouer la montre

Selon Le Figaro, Free, qui noue des relations privilégiées avec le président de SFR, pourrait se montrer intéressé, de même qu’Orange qui a ouvert la porte en initiant des discussions préliminaires. Concernant Canal+, l’affaire s’annonce plus que compliquée puisque la chaîne cryptée risque de faire traîner le dossier afin d’obtenir les meilleurs tarifs possibles auprès de SFR. Interrogé par Le Figaro, C+ a expliqué qu’il n’avait entamé aucune démarche auprès de son concurrent pour récupérer les droits de la Ligue des Champions.« Il n’y a aucune discussion précise entre SFR et Canal+, nous n’avons reçu aucune proposition formelle, ce n’est pas d’actualité », assure Canal+. Ce dernier pourrait malgré tout se montrer intéressé, d’autant qu’il récupérerait ainsi une offre complète de foot en France en s’offrant SFR sur son bouquet. Pour rappel, Canal a déjà récupéré la distribution de beIN Sports.

L’obligation pour SFR, via sa filiale Altice Pay TV, de se délester de ses chaines sports, devrait permettre une redistribution des droits TV concernant le football en France. Une chose est sûre, la probabilité d’être dans l’obligation de prendre un abonnement à SFR pour regarder la Ligue des Champions s’éloigne de plus en plus. Dès lors, c’est le téléspectateur qui devrait sortir gagnant de cette nouvelle donne et la coupe aux grandes oreilles devrait être beaucoup plus accessible qu’initialement prévue. Reste désormais à savoir qui en profitera.