Six mois en arrière, l’Olympique Lyonnais quittait la Ligue Europa 2017-2018 par la petite porte avec une élimination en huitièmes de finale contre le CSKA Moscou (0-1, 3-2). Après un début de saison mitigé en Ligue 1 (2 victoires, 1 nul, 2 défaites), le club rhodanien retrouvait la scène européenne avec une première rencontre de Ligue des Champions (poule F) contre Manchester City à l’Etihad Stadium. Un gros test pour débuter donc face au champion d’Angleterre en titre. Pour cette rencontre, Bruno Genesio s’appuyait sur un 4-4-1-1 avec Fekir derrière Depay et Diop préféré à Tousart. Côté mancunien, Pep Guardiola, présent en tribunes suite à suspension, mettait en place un 4-1-4-1 avec Fernandinho comme sentinelle et Gabriel Jesus en pointe.

Dès les premières secondes, les Gones se plaçaient très hauts sur le terrain et exerçaient un gros pressing. Aouar allumait d’ailleurs la première mèche mais sa frappe à ras de terre fuyait le cadre (8e). Après une petite mise en route, les Citizens enchaînaient les assauts sur le but de Lopes. Après une première tentative de Sterling dans le petit filet (11e), Laporte trouvait le poteau du gardien portugais sur un corner joué à deux entre Gundogan et Bernardo Silva (18e). Les champions d’Angleterre poussaient encore mais Lopes ne se faisait pas avoir sur une tentative de Sterling déviée par Marcelo (21e). Mais c’est finalement l’OL qui ouvrait le score. Suite à une perte de balle de Fernandinho, Fekir débordait sur la gauche et centrait à destination de Cornet. Delph le devançait mais manquait son intervention, profitant au Lyonnais qui trouvait la faille (26e, 0-1). Mais les Gones allaient encore une fois souffrir derrière...

Anthony Lopes en feu !

Sur un centre enroulé de Bernardo Silva, Gabriel Jesus était le premier sur le ballon au deuxième poteau mais son coup de tête terminait dans les gants de Lopes (30e). Gundogan égalisait derrière d’un plat du pied mais le but était refusé pour un hors-jeu de Sterling, passeur décisif sur l’action (32e). Décisif, Lopes s’imposait encore derrière sur une tentative déviée de Delph, qui allait le prendre à contre-pied (35e). Et après une situation litigieuse dans la surface entre Gabriel Jesus et Rafael (40e), l’OL doublait la mise. Sur une nouvelle perte de balle de Fernandinho, Fekir sollicitait Depay pour un une-deux avant d’envoyer une frappe limpide dans le petit filet d’Ederson (43e, 0-2). Un bel avantage donc à la pause. Au retour des vestiaires, les Gones souffraient cependant encore une fois.

Fernandinho, dans le dur avant la pause, tentait sa chance mais ne trouvait pas le cadre (50e), avant que Gabriel Jesus ne retente sa chance sans cependant tromper la vigilance de Lopes, toujours impeccable (54e). Plus défensifs en deuxième période, les hommes de Bruno Genesio opéraient en contre et Ndombele lançait Depay qui trouvait le poteau d’Ederson (60e). Mais à force de pousser, les Citizens revenaient dans cette rencontre. Entré en jeu à la place de Gundogan (55e), Sané faisait la différence sur la gauche et servait Bernardo Silva. L’international portugais ajustait Lopes d’un tir croisé du pied gauche (67e, 1-2). De son côté, Agüero, qui avait remplacé Gabriel Jesus (63e), armait un coup de canon que Lopes captait au sol (73e). Le gardien portugais restait impeccable derrière, notamment sur une ultime tentative d’Agüero (90e). L’OL s’imposait donc 2-1 contre le champion d’Angleterre et créait la première sensation de la saison sur la scène européenne.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Lopes (9) un match quasi parfait ! Présent dans le but lyonnais pour cette rencontre de C1, le portier portugais a tout réussi hormis sur le but de Bernardo Silva. Après une claquette parfaite sur un centre de Gundogan (17e), le gardien de l’OL a réalisé un bel arrêt en deux temps devant Sterling (21e), avant de s’impose r face à Gabriel Jesus (30e) et Delph (34e) . Au retour des vestiaires, Anthony Lopes a continué son festival sur une tentative de Gabriel Jesus (54e), une nouvelle frappe lointaine de Delph (65e), ou encore un boulet de canon d’Agüero (73e), mais il n’a rien pu faire sur le but de Bernardo Silva (67e). Dans les derniers instants du match, il a capté un centre vicieux de David Silva (87e), un centre-tir de Mahrez (89e), et a sorti l’arrêt plus que décisif sur un superbe tir d’Agüero (90e). Auteur de 7 arrêts à l’Etihad Stadium, l’international portugais enregistre donc le total le plus élevé dans un match de C1 pour un gardien de l’OL depuis un certain Lloris face au Real Madrid en 2011 (9 parades) ! Grandiose !

Manchester City

- Ederson (4,5) : il n’est pas fautif sur les deux buts encaissés par son équipe en première mi-temps (26e et 44e). Malgré ces deux réalisations lyonnaises, il est intervenu quand cela a été était nécessaire. Il a évité le 3-0 aux Citizens. À la 60e minute, il a écarté du bout des gants une frappe de Depay qui a fini sur le poteau. En fin de match, il a multiplié les imprécisions. Ses relances au pied ont été très incertaines et il a inquiété l’ensemble de sa défense.

- Walker (5) : il a tenté de délivrer de bons ballons notamment sur des centres, mais ces derniers ont rarement trouvé preneur. Il a tout de même parfois obtenu des corners. À la 41e minute, il aurait pu provoquer un penalty en faveur de l’Olympique Lyonnais. Sa main a touché le ballon dans la surface de réparation, mais l’arbitre ne l’a pas vu. Un peu plus tard, il a une chance de ramener son équipe à 2-2 à la 85e minute sur coup franc, mais sa frappe s’est envolée au-dessus de la barre transversale.

- Stones (4,5) : offensivement, il est parfois venu dans le camp lyonnais pour récupérer des ballons, mais il a été assez peu présent en première mi-temps. À la 69e minute, sur corner, le défenseur citizen a pris le meilleur sur Diop, mais il n’est pas parvenu à ajuster sa tête qui a fini au-dessus de la transversale lyonnaise.

- Laporte (4) : sur un centre de Gundogan, le défenseur central a touché le poteau de la cage de Lopes (17e). Il a également fait de bonnes montées qui ont apporté à son équipe. En deuxième période à la 79e minute, Cornet s’est joué de lui avec un peu de chance. Il a concédé un grand pont qui a permis au Lyonnais d’adresser un centre en retrait pour Depay qui n’a rien donné.

- Delph (3) : il a été l’un des plus mauvais joueurs de Manchester City sur le terrain ce soir. En début de match, il a bien couvert son couloir gauche quand Cornet a tenté de le prendre de vitesse, mais il s’est complètement manqué sur l’ouverture du score de l’Olympique Lyonnais (26e). En tentant de dégager un centre de Fekir venant de la gauche vers la droite, il s’est troué. Cornet en a profité pour marquer. En deuxième période, il a tenté de se racheter en tentant sa chance à une vingtaine de mètres du but. Lopes est intervenu en se couchant pour capter le ballon (65e).

- Fernandinho (3) : il a également fait un très mauvais match en étant fautif sur les deux buts lyonnais. À la 26e minute, c’est lui qui perd la balle, ce qui profite à Fekir qui en profite pour centrer en direction de Cornet et ouvrir le score. Un peu plus tard, à la 44e minute, il perd un nouveau ballon.

- Sterling (6) : sa vitesse a fait mal à Mendy dans le couloir droit. À la 11e minute, il a frappé au but après avoir contrôlé alors qu’il aurait pu frapper en première intention. Il a ensuite multiplié les frappes et s’est montré de plus en plus dangereux sans trouver le chemin des filets. Il a cru marquer à la 31e minute, mais son but a été logiquement refusé sur pour une position de hors-jeu. Il a provoqué un coup franc à l’entrée de la surface excentré côté droit de la surface lyonnaise (58e). Ce dernier n’a finalement rien donné. Il a été remplacé par Mahrez à la 76e minute qui n’a pas eu le temps de s’illustrer.

- Bernardo Silva (6) : à la 30e minute, il a enroulé un centre au deuxième poteau à destination de Gabriel Jesus, mais le Brésilien n’est pas parvenu à inquiéter Lopes. En deuxième mi-temps, après que Sané ait débordé côté gauche, il a trouvé le chemin des filets pour réduire le score à 2-1 dans cette rencontre (67e). Il s’est montré mordant au milieu de terrain.

- D.Silva (5) : on ne l’a pas beaucoup vu dans cette rencontre. Sa technique a tout de même permis de fluidifier le jeu des Citizens. À la 17e minute, il a délivré un bon centre en retrait à Sterling (17e), mais il s’est ensuite fait relativement discret.

- Gundogan (4) : il s’est montré agressif dès le début du match. Il a notamment commis une faute sur Ndombélé (3e). Pour le reste, l’Allemand a rendu une mauvaise copie ce soir à l’Etihad Stadium. Il a été remplacé par Leroy Sané (55e) qui a apporté du sang frais et a fait une excellente entrée. À la 67e minute, il a délivré une passe décisive à Bernardo Silva. Il a successivement effacé Diop puis Rafaël avant de centrer en retrait en direction de l’ancien Monégasque qui a ouvert le score. Il a également provoqué un coup franc à la 84e minute à l’entrée de la surface qui aurait pu permettre aux Citizens de recoller au score.

- Gabriel (4) : en début de match, il n’a pas touché beaucoup de ballons. Seul à la pointe de l’attaque de Manchester City, il a été difficile à trouver pour ses coéquipiers. Il a cru obtenir un penalty à la 40e minute sur une faute de Rafael, mais l’arbitre n’a pas bronché. À la 54e minute, après une contre-attaque lyonnaise le Brésilien a répondu par une frappe. Son tir a été contré par Denayer qui a obligé Lopes à se coucher pour intervenir. Il a été remplacé par Agüero (63e) qui a trouvé le cadre dès la 73e minute après un festival technique de Leroy Sané. Lopes est intervenu pour préserver le score pour les Lyonnais. L’attaquant mancunien a écopé d’un carton jaune à la 90e minute pour contestation après avoir manqué le cadre face à Lopes.

Olympique Lyonnais

- Lopes : voir ci-dessus

- Rafael (4) : offensif dès le début de la rencontre, avec notamment un centre dangereux capté par Ederson (12e), le latéral brésilien a ensuite souffert durant la majeure partie de la rencontre. D’abord humilié par Sterling avec un petit pont (13e), l’ancien joueur de Manchester United a été pris de vitesse par l’Anglais (21e) avant d’être en retard sur Gabriel Jesus à deux reprises (30e, 40e). En deuxième période, il a été pris par les dribbles de Sané qui a pu servir Bernardo Silva pour la réduction du score (67e). Un match compliqué pour lui donc et Bruno Genesio l’a remplacé par Dubois (76e), auteur d’une bonne rentrée dans le couloir droit.

- Marcelo (5,5) : présent en charnière centrale aux côtés de Denayer, le numéro 6 lyonnais a connu plusieurs difficultés, notamment en première période. Après un premier dégagement très dangereux de la tête sur Sterling qui a amené la frappe de l’Anglais (11e), il s’est repris derrière en écartant le danger (13e, 14e, 34e). Mais le défenseur brésilien a cependant eu du mal à couvrir son collègue Rafael, dans le dur durant toute la partie.

- Denayer (7) : une véritable muraille au sein de l’arrière-garde lyonnaise ! Nouvelle recrue de l’OL cet été, le défenseur belge a repoussé un centre dangereux de Sterling juste devant Lopes(9e), avant de sauver les siens sur une frappe de Sterling qui partait bien (16e). Encore décisif sur une tentative de Laporte (38e), il a ensuite sorti un ballon dangereux qui traînait dans la surface (53e). On peut donc le dire, le joueur de 23 ans a fait forte impression !

- Mendy (5) : d’abord hésitant en début de rencontre, le latéral lyonnais a retrouvé des couleurs petit à petit pour tenter de contenir Bernardo Silva notamment. Il est d’abord intervenu sur un une-deux entre Bernardo Silva et Walker (5e), mais a pris des risques sur sa relance en redonnant dangereusement le ballon derrière lui (9e). Le joueur formé au Havre a ensuite fait son travail défensif mais n’a pas apporté énormément offensivement.

- Cornet (6) : placé dans le couloir droit du 4-4-1-1, l’ailier lyonnais a commencé par un beau mouvement avec Rafael (12e), avant de réaliser un bel appel dans le dos de la défense mais il était parti trop tôt (24e). Opportuniste sur un centre de Fekir, il a pu ouvrir le score (26e) pour mettre l’OL sur la bonne voie, avant de réaliser une nouvelle percée intéressante sur la droite (79e). Remplacé par Traoré (90e+2), qui a écopé d’un avertissement pour avoir gêné Ederson sur un dégagement.

- Ndombele (7) : quel match de sa part dans l’entrejeu ! Avec Diop à ses côtés, le milieu lyonnais a eu du mal à trouver ses marques sur la pelouse anglaise avant d’illuminer cette rencontre. Auteur d’un bon travail dans l’entrejeu pour lancer Cornet, qui était hors-jeu (24e), le joueur de 21 ans a réalisé une nouvelle ouverture intéressante pour Fekir (33e), avant d’adresser une merveille de passe à Depay qui a ensuite trouvé le poteau (60e). Une belle prestation de sa part.

- Diop (6,5) : préféré à Tousart pour jouer dans l’entrejeu, l’ancien milieu du Celta Vigo a fait un grand match lui aussi. Présent sur un coup franc pour placer un coup de tête non cadré (19e), le natif de Dakar a ensuite réalisé plusieurs tacles décisifs, comme avant la frappe de Fekir (33e). Seul point noir de la soirée, il a été pris par les dribbles de Sané sur la réduction du score, comme Rafael (67e).

- Aouar (5) : placé dans le couloir gauche, le jeune joueur de l’OL est d’abord bien redescendu pour aider Mendy dans le couloir gauche avant de progresser sur la première offensive où il l’a joué en solitaire (8e) . Très souvent présent comme pivot pour jouer dos au but comme sur la combinaison avec Fekir sur l’ouverture du score (26e), Houssem Aouar a ensuite disparu petit à petit des radars.

- Fekir (7,5) : aligné derrière Depay dans le 4-4-1-1 de Bruno Genesio, l’international français a vraiment organisé le jeu de son équipe, avec Ndombele notamment. Après une première frappe de loin à l’instinct captée par Ederson (16e), le capitaine lyonnais a souvent percuté pour fixer la défense mancunienne. Auteur par la suite d’un superbe mouvement avec Aouar pour centrer sur le but de Cornet (26e), il a ensuite raté sa deuxième frappe (33e) avant de doubler la mise pour l’OL d’une bien belle manière (43e). Toujours présent dans le deuxième acte, Nabil Fekir a finalement cédé sa place à Tousart (79e), qui a eu le temps de concéder un coup franc dangereux devant sa surface.

- Depay (5,5) : peu en vue aux avant-postes, l’international néerlandais s’est d’abord illustré en se chargeant d’un coup franc mais Diop a manqué sa tête (19e). Esseulé devant, l’ancien joueur de Manchester United a ensuite réalisé une passe décisive sur but de Fekir (44e), avant de tuer une contre-attaque lyonnaise avec un mauvais contrôle (54e). Ensuite servi sur un plateau par Ndombele, Memphis Depay a trouvé Ederson sur sa route qui a dévié sa tentative sur le poteau (60e).