La propagation du coronavirus à travers la planète et l’arrêt du football a éclipsé les dernières prestations européennes. Passé au second plan face à l’urgence sanitaire, le ballon rond a perdu en importance en cette période trouble. La qualification du Paris Saint-Germain et l’exploit de l’Atlético de Madrid en Ligue des Champions ont eu une résonance certes, mais elle aurait été plus grande dans un contexte moins complexe. La performance XXL de Marcel Sabitzer avec le RB Leipzig contre Tottenham elle est quasiment passée sous silence. Pourtant, le milieu autrichien avait endossé ses plus beaux habits et livré une prestation époustouflante contre les Spurs. Après un premier match brillant où son équipe s’est imposée 1-0 en Angleterre, le brillant et polyvalent milieu de terrain a vite tué le suspense à Leipzig. Avec un but inscrit en tout début de rencontre et un second quelques minutes plus tard, il porte le sceau de la victoire 3-0 des Taureaux Ailés. Jeu court, jeu long, création, dribbles ou encore frappe, le natif de Wels a confirmé un peu plus son excellente saison 2019-2020.

Âgé de 26 ans, Marcel Sabitzer fait pourtant partie des vétérans au RB Leipzig avec qui il enchaîne une cinquième saison. Présent en deuxième division allemande, il a tout connu ou presque avec cette équipe et semble arriver à maturité. Une progression que n’a pas manqué de remarquer Yvonne Gabriel journaliste de Bild qui suit le RB Leipzig : « il est plus flexible, il peut jouer à plusieurs positions. Il s’est développé tactiquement, au niveau de son style de jeu et mentalement. Il a changé de style de jeu comme tous les joueurs l’ont dû parce que l’entraîneur Nagelsmann a mis plus d’efforts dans le jeu avec le ballon, il ne veut pas seulement voir du football avec un haut pressing comme lors de dernières années. Et les performances de Sabitzer ne varient ni ne fluctuent. Il fonctionne toujours bien ! Dans le passé, il avait de bons et moins bons matchs. Il s’est développé en tant que personne, il a beaucoup mûri. Son entraîneur national Franco Foda a déclaré il y a six mois : Sabitzer est maintenant un père de famille, il s’est développé. Il ne se met plus autant sous pression. » En travaillant sur sa polyvalence et en gagnant en régularité, Marcel Sabitzer a donc pris plus de poids au sein de l’équipe.

Un repositionnement réussi

Un constat également partagé par notre confrère de Fussball Transfers Niklas Scheifers : « tout d’abord, il marque plus de buts et c’est un danger constant pour l’autre équipe avec Timo Werner, au cours des derniers mois c’est définitivement l’un des meilleurs joueurs de l’équipe. » Utilisé ces dernières saisons comme ailier droit, Marcel Sabitzer a beaucoup bougé depuis l’arrivée de Julian Nagelsmann cet été. D’abord utilisé à son poste préférentiel, il a également évolué en tant que milieu offensif par séquences. Depuis le départ de Diego Demme à Naples cet hiver pour bons services, il est redescendu d’un cran et compose le double pivot avec son compatriote Konrad Laimer. Une décision qui n’a pas handicapé son très bon rendement (15 buts et 8 passes décisives en 35 matches) et qui lui a permis de poursuivre sa progression. Julian Nagelsmann a parfaitement assumé son choix alors que des spécialistes du poste tels qu’Amadou Haïdara, Tyler Adams ou même Christopher Nkunku semblaient davantage à même de tenir cette position. Après plusieurs matches passés à ce poste, le bilan est tout simplement probant.

« Ce fut une décision brillante. Je ne m’attendais pas à ce que Sabitzer soit si bon à cette position. Mais l’entraîneur Nagelsmann a récemment déclaré que Sabitzer est encore plus important maintenant qu’il joue plus sur la défensive. Il a le terrain devant lui et il peut plus agir comme un vrai capitaine et un leader. Nagelsmann a dit que Sabitzer était comme un entraîneur sur le terrain. Et il joue à côté de Konrad Laimer qui est aussi autrichien. Sabitzer et Laimer sont également amis en dehors du terrain et en équipe nationale. Il est donc également logique de les laisser jouer côte à côté » nous explique Yvonne Gabriel. D’évoluer auprès de Konrad Laimer qui dispose de davantage de qualités défensives permet aussi à Marcel Sabitzer d’être plus libéré. Au sein d’une équipe qui domine souvent le jeu, l’Autrichien est moins sollicité dans la récupération. Un tandem très complémentaire pour Niklas Scheifers : « Sabitzer et Laimer courent tout le temps sur le terrain. Sabitzer est la partie la plus offensive, Laimer est plus importante pour la défensive. ils se complètent très bien »

Le chef d’orchestre du RB Leipzig

Doué dans son jeu long et pouvant ainsi prendre le jeu à son compte, Marcel Sabitzer est en train de s’imposer comme le cerveau de l’équipe. Organisateur du jeu et véritable chef d’orchestre il trouve souvent des circuits de passes avec ses attaquants Timo Werner et Patrik Schick. Un constat partagé par Yvonne Gabriel même si d’autres joueurs ont une importance dans l’élaboration du jeu du RB Leipzig : « vous pouvez dire cela parce qu’il a joué presque tous les matchs, il est donc important et sait gérer les situations difficiles. Et parce qu’il peut jouer presque partout sur le terrain ce qui le rend si intelligent, car il connaît tous les aspects du jeu de Leipzig. Mais lorsque vous vous référez au cerveau de Leipzig, vous pouvez également mentionner Emil Forsberg (il joue moins, bien sûr) et Christopher Nkunku deux joueurs plus offensifs avec de bonnes idées avec le ballon. » Également doté d’une très belle frappe de loin (avec 6 buts marqués en dehors de la surface, est le second meilleur buteur des cinq plus gros championnats européen derrière Lionel Messi), il s’est illustré rapidement de cette manière en trompant Hugo Lloris. Bien trouvé par Angelino, il avait ensuite inscrit un deuxième but en tant que renard de surface avec une reprise bien réalisée techniquement.

Agressif sur le porteur de balle et inspiré dans ses passes, il avait livré un récital. Sa prestation contre Tottenham récompense sa très belle saison où il fait preuve de régularité. Yvonne Gabriel n’a pas été surprise : « non, il ne m’a pas surprise, car Sabitzer est fait pour des matches importants comme celui-ci. Il a une grande mentalité et la volonté absolue de gagner. Il est dans le club depuis longtemps, il attendait tellement d’atteindre les quarts de finale avec le RB Leipzig. Parce que, comme il l’a dit ensuite, c’était une soirée historique. » Réaction identique pour Niklas Scheifers : « Tottenham n’était pas une grosse surprise, car il était très fort tout au long de la saison je pense qu’il n’y a pas grand-chose à améliorer. Sabitzer semble prêt pour une équipe encore plus grande que Leipzig. Même si en fait, ils sont très proches de l’élite européenne. » Arrêtée à une très belle soirée à Leipzig, la carrière de Marcel Sabitzer n’attend que la fin de la pandémie de coronavirus pour reprendre de plus belle. Si le joueur autrichien a déjà repris l’entraînement avec son équipe, il attend surtout de pouvoir mener son équipe en Ligue des Champions et dans la course au titre en Bundesliga.