Nous vous l’avions annoncé sur Foot Mercato, et cela s’est confirmé environ une heure avant le coup d’envoi de la partie. Neymar a démarré ce duel face au Real Madrid sur le banc de touche. Et pour cause, il ne serait pas encore dans le rythme après ses pépins physiques et ce claquage tendineux, comme on avait pu le voir face à Lille ce week-end. Avant le coup de sifflet initial, son entraîneur Thomas Tuchel avait ainsi justifié sa décision : « il a joué seulement une fois contre Lille. J’ai pris la décision de finir le match avec lui. Je suis convaincu que jouer 90 minutes à Santiago Bernabéu, c’est trop. Dis-moi un joueur qui n’est pas triste de ne pas jouer, ça n’existe pas. Il m’a dit que ce n’est pas un problème, qu’il comprend la décision ».

Après la rencontre, lors de la traditionnelle conférence de presse, l’entraîneur du Paris Saint-Germain a encore été interrogé à ce sujet. Mais, surtout, on lui a demandé si cette décision ne risquait pas de créer un problème entre Neymar et lui. L’Allemand n’a en tout cas pas peur de perdre ou de se mettre à dos son numéro 10 : « j’ai pris cette décision et cette responsabilité pour lui, pour sa santé. Ce n’était pas le moment pour moi de changer la structure de l’équipe. [...] Je n’ai pas peur de le perdre, nous avons une bonne relation ». Une décision qui risque tout de même de faire parler, même si Tuchel a logiquement voulu éteindre quelconque début d’incendie

Une entrée en jeu compliquée

Devant les caméras de Esporte Interativo, le directeur sportif francilien Leonardo a lui aussi tenté de minimiser l’affaire : « Neymar revient, il récupère, il n’a pas été là pendant deux mois. Nous avons un groupe très fort et plusieurs joueurs qui sont aussi dans de bonnes conditions ». Il faut aussi signaler qu’il ne s’est même pas échauffé en début de rencontre. Le joueur de la Canarinha a donc dû voir ses coéquipiers se faire promener pendant toute la première période avant d’enfin pouvoir entrer en jeu au retour des vestiaires. Un passage en 4-2-3-1 avec les quatre fantastiques parisiens, où Neymar s’est positionné en numéro 10 derrière Mauro Icardi. Copieusement sifflé et insulté par les supporters merengues, qui n’ont pas oublié son passage chez l’ennemi catalan, le Brésilien s’est rapidement montré volontaire, tentant de faire des différences balle au pied. Sans trop de succès, puisqu’il s’est souvent empalé sur les défenseurs adverses.

Il a été crédité d’un 3/10 par notre rédaction dans les notes de la rencontre. S’il a des circonstances atténuantes compte tenu du fait qu’il n’est pas encore totalement dans le coup physiquement, il ne peut pas se satisfaire de cette entrée en jeu. Il n’a pas vraiment affiché d’entente avec Mauro Icardi par exemple, et s’il a beaucoup tenté de trouver Mbappé, ses ballons pour le Français n’ont pas toujours été bien sentis. Son repli défensif était pratiquement inexistant. C’est dans ces matchs-là qu’il est attendu. On notera quand même ce une-deux au départ de l’action qui mène au deuxième but du club de la capitale. Une prestation en dessous de ce qu’il peut et doit faire, et il faudra suivre comment cette absence du onze de départ sera assimilée par le principal intéressé dans les prochains jours. Et ce quels que soient les propos de Tuchel. Une nouvelle question se pose désormais : sera-t-il là d’entrée face à Monaco ce dimanche ? La décision de l’ancien du BVB sera en tout cas très attendue...