Dès sa prise de pouvoir à l’Olympique de Marseille, Frank McCourt, l’homme d’affaires américain et nouveau propriétaire du club phocéen, avait fait le tour des médias pour une opération de communication de grande envergure (ce qui est tout à fait normal pour un nouveau venu). Depuis, on l’avait vu à certains matchs de son - désormais - nouveau club. Mais on ne l’avait plus entendu parler. L’ancien patron des Dodger’s avait laissé ce soin à son président Jacques-Henri Eyraud.

Mais depuis l’acquisition de l’OM, les rêves les plus fous semblent redevenus permis sur la Canebière. Ainsi, de belles pistes pour le mercato d’hiver sont sorties. De Geoffrey Kondgobia (Inter Milan), qui a depuis douché les espoirs marseillais, à Iker Muniain (Athletic Bilbao) ou encore Diego Godin, les supporters du seul club français à avoir remporté la Ligue des Champions (1993) se remettent à rêver d’un destin un peu plus fidèle à ce qu’il voit de l’OM depuis quelques années.

McCourt ne fera pas de folies

Interrogé par la BBC, Frank McCourt a fait le point sur ce très sensible sujet. « Nous allons améliorer considérablement l’équipe, mais le mercato d’hiver est plus dur que celui de l’été. Nous ferons le mieux possible cet hiver. Mais nous pensons déjà à juin », a commencé le propriétaire américain de l’OM. Avant de préciser le type de joueur qui doit rejoindre l’OM et... de tacler quelque peu le Paris Saint-Germain qui a dépensé sans compter depuis l’arrivée des Qataris en 2011.

McCourt estime que le club a besoin de « quelqu’un qui a du caractère, qui donne tout et a la volonté de travailler dur ». Puis de regarder ce qu’a fait le rival honni. « Nous devrons être beaucoup plus fins que le PSG. Nous ne sommes pas un fonds souverain », a-t-il conclu. Quoi qu’il en soit, il faudra être patient pour voir l’OM investir considérablement et attirer de très grands joueurs.