> > OL-Bordeaux : les notes du match

OL-Bordeaux : les notes du match

Publié le : - Dernière modification :

Par :

  • A+
  • A-

Quelle leçon de réalisme donnée par les Girondins de Bordeaux ! Dans un match haché par de nombreuses fautes et pauvres en occasions de buts, on est loin du spectacle offert par l’OL-OM (5-5). Mais les hommes de Laurent Blanc ont su tenir avant de profiter d’une des rares erreurs défensives lyonnaises en toute fin de match. Bougés, pressés par un OL plus entreprenant, mais trop brouillon offensivement, les Bordelais relèguent les Gones à huit longueurs au classement de Ligue 1. Ils réalisent le coup parfait même s’ils ont affiché un bien meilleur visage en deuxième période. De son côté, Lyon n’a plus gagné à domicile en championnat depuis quatre matches.

Homme du match : Chamakh (6,5) : disponible, combatif et collectif, l’attaquant girondin est toujours aussi précieux dans le schéma de Laurent Blanc. Malgré cinq occasions franches ratées tout au long de la rencontre, l’international marocain est au final le grand bonhomme du match, puisque son but (82e) le seul de la rencontre, offre les trois points de la victoire à son équipe.

Olympique Lyonnais :

- Lloris (5) : pas vraiment sollicité, il lui a toutefois fallu se montrer attentif comme sur deux têtes dangereuses de Chamakh. Ne peut rien faire sur le but du Marocain.

- Réveillère (5) : son bon centre pour Lopez (8e) manque de faire mouche. Présent défensivement, il a moins apporté offensivement que son partenaire à droite.

- Boumsong (5,5) : avec Cris il a imposé sa puissance physique et a souvent joué les pompiers de service. Mais ses interventions n’ont pas toujours été des plus rassurantes.

- Cris (6) : à l’instar de son coéquipier dans l’axe le Brésilien a su museler une attaque girondine peu en verve. Même si ses multiples fautes mettent un bémol à sa prestation. La seule fois qu’il a lâché le marquage sur Chamakh, l’OL l’a payé cash.

- Cissokho (6) : dans la lignée de son très bon match face à Debrecen, le latéral gauche rhodanien a été l’un des Lyonnais les plus en vue. Très sollicité dans les phases offensives, ses centres n’ont cependant pas été d’une grande efficacité.

- Gonalons (5,5) : dans un match où faire du jeu a été difficile, il a tenté de ressortir proprement les ballons. Mais le combat physique de l’entrejeu l’a forcé à répondre au défi bordelais en multipliant les fautes. Sa bonne frappe à un quart d’heure de la fin méritait peut-être mieux.

- Makoun (5) : plutôt discret, il a toutefois bien tenu l’axe adverse. Mais ses adducteurs l’ont pénalisé physiquement.

- Källström (5,5) : souvent sollicité pour le lancement de jeu sur le côté gauche, le Suédois n’a cependant pas su trouver la clé. Remplacé par Tafer (87e).

- Pjanic (5,5) : positionné dans la peau d’un numéro 10, le Bosniaque a davantage passé son temps à courir. Très vite mis sous pression quand il a eu le ballon, il n’a pas tenté un seul tir en première période. Remplacé par Gomis (71e).

- Bastos (5) : très discret, le Brésilien s’est montré très brouillon avec le peu de ballons qu’il a reçu. Remplacé par Delgado (54e)

- Lopez (6) : comme d’habitude, il a été celui qui a animé le secteur offensif de son équipe. Il a multiplié les appels et a souvent dû décrocher pour venir chercher des ballons avec autorité et tenter de combiner avec ses adversaires. Mais dans ce match fermé, il n’y a que sa tête sur Carrasso sur le centre de Réveillère à signaler (8e).

Bordeaux :

- Carrasso (6) : pas grand chose à se mettre sous la dent pour un ancien Toulousain toujours bien placé. Une belle intervention en début de match sur tête de Lisandro, puis deux trois arrêts assez simples ensuite. Une soirée tranquille et bien maîtrisée qui aurait pu pourtant mal tourner s’il n’avait pas détourné un missile de Gonalons en fin de match.

- Chalmé (5,5) : il a animé à souhait son côté droit. Comme d’habitude, l’ancien Lillois a défendu proprement, débordé inlassablement et offert de nombreux centres très intéressants.

- Planus (6) : dans un rôle un peu inhabituel sur le côté gauche de l’axe de la défense, le Bordelais s’est montré sobre. Parfois dérangé par la vivacité des attaquants rhodaniens, il a toujours tenu bon. Cependant, il a trop souvent abusé de jeu long dans ses relances.

- Sané (5,5) : la blessure de Mickaël Ciani lors de l’échauffement a propulsé le jeune défenseur sous les feux de la rampe. Pour sa première titularisation, il a d’ailleurs dû se coltiner un gros client en la personne de Lisandro. Après un début de partie logiquement difficile, le nº 25 s’est bien repris. Très fort sur l’homme, la pression ne l’a pas étouffé.

- Trémoulinas (6) : incisif dans ses interventions défensives, le latéral est monté dans son couloir gauche sans répit. Sur la lignée de ses dernières prestations, il devient un prétendant de plus en plus sérieux à l’équipe de France.

- Menegazzo (6) : le Brésilien veut partir au mercato d’hiver. Pourtant, le milieu de terrain a montré qu’il pouvait rendre d’énormes services aux Girondins. Un pressing toujours énorme, une générosité et un abattage monstre.

- Diarra (6) : simple dans la relance et toujours bien en place dans son rôle désormais classique de libéro du milieu de terrain, le Bleu a coupé énormément d’offensives lyonnaises coupées par un placement intelligent. Malgré un carton jaune écopé très tôt (16e), le milieu de terrain n’a jamais baissé le pied physiquement. Une valeur sûre.

- Plasil (4,5) : pas toujours dans le sens du jeu en début de match, le Tchèque a été gêné par les montées de Cissokho en première mi-temps. Il a été bien mieux par la suite dans l’utilisation du ballon. Blanc l’a néanmoins remplacé par Jussiê (63e). L’artiste brésilien s’est révélé intelligent dans la conservation du ballon lors des derniers instants de la partie

- Wendel (4,5) : des coups de pieds arrêtés intéressants et puis pas grand chose de la part du gaucher brésilien. Moins incisif qu’à l’accoutumée, il a été remplacé par Gouffran (63e). L’ancien Caennais a immédiatement tenté de mettre du rythme sur son aile droite. De belles incursions et de chaudes occasions.

- Gourcuff (5) : discret en première mi-temps, l’international tricolore s’est montré un peu plus impliqué en seconde période. Et s’il est encore loin du niveau qui avait émerveillé la France du football la saison passée et l’été dernier, il a tout de même délivré une belle passe décisive... Décidément indispensable.

- Chamakh (6,5) : voir ci-dessus

Fiches joueurs
Marouane ChamakhM. Chamakh9 Matches1 Buts
Fiches clubs
BordeauxBordeauxFRA
Olympique LyonnaisOlympique LyonnaisFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 23/11/2014, il est 19H32 et vous consultez la page : OL-Bordeaux : les notes du match