Le mercato s’accélère un peu partout en Europe. Et si les gros bras anglais sont prêts à dépenser de grosses sommes pour arracher des pointures, les ténors de la Premier Liga russe ne sont pas en reste. Forts d’une importante manne financière provenant des pétrodollars, les clubs venus de l’Est comptent bien damer le pion à certaines écuries des plus grands championnats. C’est d’ailleurs le cas pour deux d’entre eux.

À commencer par le champion en titre, le Zenit Saint-Petersbourg. Le Daily Mail annonce dans son édition du jour que l’équipe entraînée par l’Italien Luciano Spalletti ne lâche pas le Portugais de Manchester United, Nani. Courtisan déclaré de l’ancien pensionnaire du Sporting Portugal, le Zenit envisage de tenter une dernière approche avec un chèque de 31 M€. Bien conscients de l’abondance de milieux offensifs à Old Trafford (Nani, Valencia, Kagawa, Young, Giggs), les Russes veulent profiter de cette féroce concurrence pour convaincre les Red Devils ainsi que le joueur lui-même qu’un transfert est possible. « Pour ce qui est de Nani, c’est vrai », a d’ailleurs confirmé Spalletti.

Mais ce n’est pas tout. Alors que le buteur brésilien du FC Porto Hulk se heurte toujours aux exigences financières très élevées des Dragões, le journal portugais Record annonce que la société propriétaire du Zenit, Gazprom, vient de donner son feu vert pour qu’un chèque de 50 M€ soit envoyé sur le bureau du président portista, Pinto Da Costa. Une somme considérable. Au total, la formation de Saint-Petersbourg pourrait donc débourser pas moins de 81 M€ pour l’achat de deux stars. Enfin, le média local Life Sports annonce que le Hollandais de Tottenham, Rafael Van der Vaart, serait également pisté.

Troisième du dernier exercice de Premier Liga, le CSKA Moscou n’est pas en reste. Outre un intérêt pour Luis Fabiano (São Paulo), le quotidien lusitanien A Bola ajoute pour sa part que l’équipe moscovite s’apprête à formuler une offre de 18 M€ pour l’attaquant du Sporting Portugal, Ricky Van Wolfswinkel. Un joueur âgé de 23 ans recruté en 2011 pour seulement 5 M€, mais auteur d’une saison 2011/2012 plus que prometteuse (14 buts en 25 matches de championnat). Une sacrée plus-value.