La Premier League reprenait ses droits lors de cette 22e journée ce samedi avec le déplacement d’Arsenal au London Stadium de West Ham. Deux semaines après une terrible gifle reçue à Liverpool, les Gunners sont parvenus à redresser la barre pour enchaîner deux victoires mais cette fois-ci la tâche n’était pas simple contre une équipe qui revient bien après un début de saison compliqué. Surtout que les Hammers ont enregistré un renfort de poids déjà avec Samir Nasri, très bon lors de son premier match en Cup. Le Français était à nouveau titulaire, associé à Antonio et Felipe Anderson et aligné en soutien d’Arnautovic. En face, Emery alignait un 4-3-3 avec Lacazette et Aubameyang devant en plus d’Iwobi. Guendouzi et Koscielny aussi démarraient la rencontre.

Les deux équipes en étaient visiblement encore à l’heure de la digestion. Le match mettait un certain temps à s’enclencher, la faute aux 22 acteurs qui n’avaient pas très envie de jouer. Arsenal notamment ne parvenait pas à mettre du rythme et s’entêtait à jouer dans l’axe malgré une composition qui privilégiait les décalages sur les côtés. Il n’y avait que cette opportunité de Lacazette qui butait sur Fabianski (13e). En face, Nasri se mettait doucement en marche. Il touchait beaucoup de ballon et était souvent le moteur du jeu de son équipe. Il s’offrait d’ailleurs une bonne frappe de peu à côté après un bon mouvement collectif (26e).

Arsenal ne retrouve pas son jeu

Felipe Anderson tentait de forcer la décision (32e) face à des Gunners à la peine. Seul Guendouzi essayait de sonner la révolte sans cadrer sa frappe (35e). La première période se soldait par un score nul et vierge et globalement très pauvre en occasion de but. Il faut dire que les approximations techniques avaient pris le dessus. Dès la reprise, West Ham prenait les devants. Après un débordement de Felipe Anderson, Nasri héritait du cuir et remisait vers Rice qui marquait d’une lourde frappe dans la lucarne (1-0, 48e). Toujours bougé à l’extérieur cette saison (le club n’a pas réalisé une seule clean-sheet en championnat hors de ses bases), Arsenal réagissait par deux changements et une réorganisation tactique. Mustafi et Xhaka sortaient à la place de Torreira et Ramsey (59e).

Les troupes d’Unai Emery montraient enfin un peu de mieux sur le terrain sans devenir géniales. Ils mettaient moins de temps à remonter le ballon et s’offraient enfin des occasions. Lancé côté gauche, Kolasinac trouvait Aubameyang mais pas suffisamment dans le bon timing pour permettre au Gabonais de marquer (64e). Peu de temps après et toujours côté gauche, Iwobi héritait d’une déviation parfaite de Ramsey pour manquer le cadre (67e). Les minutes s’écoulaient et le jeu des Gunners s’effritait. Ils ne trouvaient les solutions, jetant parfois des ballons sans vie devant, à l’image d’un Guendouzi pestant contre ses attaquants (79e). Plus vraiment inquiété, West Ham gérait son avance pour finalement l’emporter et remonter à la 8e place de Premier League. Mauvaise opération pour Arsenal qui peut se faire doubler par Manchester United à la fin du week-end.

Revivez la rencontre sur notre live.