Ce dimanche, Tottenham s’est imposé dans un match de choc de Premier League contre Manchester City (2-0). Mais ce qui marque ce début d’année c’est surtout le retour d’Hugo Lloris dans les buts des Spurs. Ce week-end, le portier international français et numéro un en Bleu a sorti un énorme match et surtout un penalty peu avant la mi-temps, tiré par Ilkay Gundogan (40e). Sur RMC, il est revenu sur cette rencontre et cette formidable victoire.

« J’espère que ça va nous donner de la confiance (cette victoire, ndlr) et un élan pour la suite de la saison. [...] Sur le plan personnel, c’est un penalty arrêté, on essaye d’attendre le plus longtemps possible et de prendre la bonne décision. Cette fois c’était la bonne. C’est un petit peu du déjà-vu parce que c’est du même côté que l’année dernière en Ligue des champions. C’est toujours bien pour un gardien quand ça tourne en votre faveur, ça permet à l’équipe de rester dans le match », a commencé par expliquer l’ancien Niçois.

« Le coude va très bien, c’est le plus important »

Dans la foulée de son penalty arrêté, Raheem Sterling se précipite sur le cuir et on a craint un moment qu’une seconde fois le point de penalty soit désigné par l’arbitre central, mais il n’en fut rien : « c’est sur le coup de l’action, il y a de la tension, j’estime qu’il cherche un peu trop le penalty, c’est un peu abusé de sa part, maintenant je n’ai pas à réagir comme ça non plus. Mais on a échangé à la mi-temps. On se respecte, on se sert la main et tout continue ».

Concernant ses douleurs, tout semble aller mieux alors qu’il s’était fait opérer du coude le 7 novembre, un mois après sa blessure contre Brighton (5 octobre). L’ex-Lyonnais veut donc briller en fin de saison et glaner un nouveau titre avec les Bleus, qui joueront l’Euro, l’été prochain. « Ça tire un peu. Mais après trois-quatre mois sans match, avec l’exigence de la Premier League, son intensité, c’est normal. Mais j’ai fait le nécessaire à l’entraînement pour revenir à ce niveau-là. Maintenant il faut le garder et continuer à monter en puissance parce que la saison est longue et qu’il y a également un Euro derrière. Il faut jouer intelligemment. Mais le coude va très bien, c’est le plus important », a-t-il ainsi conclu. Ce sont bien Didier Deschamps et José Mourinho qui doivent être contents !