Double vainqueur de l’Europa League avec le Séville, Grzegorz Krychowiak était la clef de voûte du système d’Unai Emery. Alors quand le technicien basque a décidé de le faire venir dans ses bagages au Paris Saint-Germain, le natif de Gryfice n’a pas hésité une seconde. Un transfert de 27,5 millions d’euros qui lui laissait imaginer prendre la suite de Thiago Motta au poste de sentinelle. Pourtant rien ne s’est passé comme prévu pour le Polonais qui n’a disputé que 19 rencontres avec le PSG. N’ayant pas réussi à s’imposer, il a payé en partie une prestation calamiteuse contre Arsenal en Ligue des Champions. S’en est suivi un prêt décevant à West Bromwich et un retour dans le club de la Capitale. Jugé indésirable, il a repris immédiatement l’avion pour rejoindre le Lokomotiv Moscou.

Un nouveau prêt qui sera quoiqu’il arrive le dernier puisque son contrat arrive à son terme en juin prochain. De plus, une option d’achat obligatoire sera activée lorsqu’il aura disputé au moins 10 matches avec le Champion de Russie en titre. Celle-ci est estimée à 12 millions d’euros. Présenté comme une recrue majeure du club moscovite (avec Fedor Smolov et Benedikt Höwedes), il est trop juste pour disputer la première journée de championnat face à Ufa (0-0) mais se retrouve directement aligné pour la suivante. Un derby contre le Spartak Moscou (0-0) où il manque de peu d’inscrire de peu le but de la victoire à son équipe après une prestation accomplie. Important dans l’équilibre de son équipe, il apporte immédiatement une touche technique dans l’entrejeu du Lokomotiv.

Le patron du milieu

Une valeur ajoutée qui a immédiatement séduit le président du conseil d’administration du Lokomotiv Anatoly Meshcheryakov comme il l’a dévoilé à Izvestia : « Tout le monde l’a vu sur le terrain. Je suis sûr que tout le monde a compris quel était son niveau. Grzegorz est un joueur très expérimenté qui, avec le temps, peut devenir l’un des plus forts de notre championnat. » Deux semaines plus tard, il inscrivait son premier but et offrait le premier succès de son équipe contre le Krylya Sovetov (1-0) après trois matches nuls (0-0). Une réalisation synonyme de délivrance comme il l’expliquait après la rencontre : « C’était un match très important. Nous sommes heureux que nous ayons réussi à gagner le match et à prendre trois points. En effet, nous avons commencé la saison pas très bien, alors aujourd’hui, il était extrêmement important de gagner. »

Sur les trois derniers matches, le milieu de terrain polonais a délivré à chaque fois une passe décisive. Logiquement, il a été élu avec une belle majorité (59,9%) meilleur joueur du mois d’août du club. Complètement adapté, il s’est parfaitement fondu dans le système de Yuri Semin et a même commencé à apprendre le Russe. Preuve de son envie de s’inscrire dans la durée avec le Lokomotiv Moscou. Aligné en double pivot avec Igor Denisov, il est l’une des rares satisfactions de son équipe puisque les Cheminots pointent à une triste 10e place avec 9 points en 7 matches. En plus, le club de la capitale russe devra se passer des services de Grzegorz Krychowiak pour le choc contre le Zenit ce dimanche. Ce dernier ayant écopé un carton rouge face au Dinamo Moscou. Redevenu à son meilleur niveau, il devra se battre pour aider le Lokomotiv a retrouver un rang digne de son standing.