La 22e journée de Serie A se poursuivait ce dimanche à l’Allianz Stadium. À 12h30, la Juventus (1ère, 51 points) affrontait à domicile la Fiorentina (14e, 25 points). Battue lors de la dernière journée sur le terrain de Naples (2-1), la Vieille Dame devait se rattraper dans son antre, là où elle n’a laissé filer que deux petits points sur 30 possibles (9 victoires et 1 match nul). La Fiorentina souhaitait, elle, enchaîner un cinquième match sans défaite en championnat. Pour cette rencontre, Maurizio Sarri mettait en place un 4-3-3. Adrien Rabiot était préféré à Blaise Matuidi. Douglas Costa prenait lui la place de Paulo Dybala. La Viola et Giuseppe Iachini évoluaient en 3-5-2 avec notamment Federico Chiesa, Patrick Cutrone et Rachid Ghezzal en attaque.

Les hostilités débutaient par une frappe timide de Pulgar (7e) mais Szczesny se couchait tranquillement pour capter le ballon. À la 11e minute, la Juventus réclamait un penalty. Sur une remise de Cuadrado dans la surface, Pjanic s’écroulait mais l’arbitre de la rencontre, M. Pasqua, ne sifflait pas. La Fio repartait de l’avant et avait une double opportunité à la 22e minute. Dans la surface, Chiesa reprenait un centre du talon. Sa frappe était arrêtée par Szczesny mais le ballon revenait sur Lirola à l’extérieur de la surface. Il armait une frappe puissante mais le gardien polonais était encore sur la trajectoire du ballon. Deux minutes plus tard, Douglas Costa s’essayait lui aussi au tir lointain mais Dragowski plongeait pour écarter le danger. Le match s’emballait à la 37e minute. Sur une frappe de Pjanic, Pezzella touchait le ballon de la main et l’arbitre accordait un penalty aux Turinois après avoir visionné le ralenti.

La Juventus conforte un peu plus sa place de leader

L’inévitable Cristiano Ronaldo s’en chargeait. Son tir croisé trompait Drawgoski, qui avait pourtant plongé du bon côté (40e). Ce but permettait alors au Portugais de marquer sur ses neuf derniers matches de Serie A. Il égalait ainsi le record de David Trezeguet, établi en décembre 2005. La mi-temps était sifflée sur le score de 1-0. Au retour des vestiaires, le jeu était haché à cause des nombreuses fautes commises. Il y avait beaucoup d’arrêts de jeu. À l’heure de jeu, la Fiorentina faisait passer un énorme frisson dans l’Allianz Stadium. Excentré sur le côté droit, Benassi était l’auteur d’une frappe croisée mais le ballon frôlait la lucarne de Szczesny. Une grosse occasion suivie dans la foulée par une autre opportunité, cette fois-ci pour la Juve. Douglas Costa débordait sur le côté droit et adressait un centre à ras de terre dans la surface. Higuain coupait la trajectoire et forçait Drawgoski à se coucher pour empêcher le ballon de rentrer dans le but.

Nouvelle occasion de but pour les Bianconeri à la 71e minute, Adrien Rabiot tentait une frappe lointaine que le portier de la Viola stoppait en deux fois. Pour la seconde fois du match, les Florentins finissaient par concéder un penalty. Avec son bras, Ceccherini faisait faute sur Bentancur qui tombait dans la surface. Ronaldo, encore lui, s’élançait et tirait au même endroit que sur le premier penalty (80e). 50e but toutes compétitions confondues pour l’ex-joueur du Real Madrid sous le maillot turinois. Il inscrivait également son 4e doublé de la saison (dont un triplé). Dans les dernières minutes du match, Matthijs de Ligt portait le score à 3-0 en reprenant un corner de la tête (90e+1). Les hommes de Maurizio Sarri confortent un peu plus leur première place avec ce succès. Ils prennent 6 points d’avance sur l’Inter, qui se déplace à 20h45 sur le terrain de l’Udinese.