Le 1er juillet, la Juventus a obtenu la signature d’Adrien Rabiot pour quatre saisons. Après avoir réalisé toutes ses classes au PSG, l’international tricolore a donc pris la direction de l’Italie. Un choix totalement assumé qu’il avait évoqué quelques jours après l’officialisation de son arrivée. « La Juve est un très grand club, très prestigieux, qui a pas mal d’expérience au niveau européen, même si ça a été un peu plus compliqué ces dernières années. C’est un club qui arrive très souvent dans le dernier carré de la Ligue des champions, qui a joué des finales il n’y a pas très longtemps. Dans mon esprit, c’est un club au-dessus du PSG et qui m’inspire beaucoup ». Quelques mois après ces déclarations, la situation de l’ancien titi n’est pas des plus enthousiastes.

En effet, la Vieille Dame peine à l’utiliser cette saison. Avec seulement 711 minutes joués toutes compétitions confondues, le natif de Saint-Maurice (Val-de-Marne) aimerait évoluer plus régulièrement. D’autant plus que sa relation avec son entraîneur n’est pas au beau fixe. En privé, l’ancien Parisien peine à comprendre la communication de son entraîneur Maurizio Sarri à son égard. De ce fait, le Français se pose des questions sur son avenir et aimerait être rassuré sur sa situation. Et cela tombe bien, plusieurs écuries sont intéressées à l’idée de l’accueillir durant ce mercato.

Arsenal et Everton lorgnent sur Rabiot

Comme révélé sur notre site le 25 décembre, Arsenal, qui souhaite se renforcer dans l’entrejeu tout en apportant de l’impact physique et de l’expérience, a coché son nom. Son profil a été validé par le directeur du football Raul Sanllehi et Mikel Arteta, avec qui il s’est entretenu récemment. Joint par téléphone, le Français a pu échanger avec l’actuel entraîneur des Gunners pendant plusieurs minutes, avant la période des fêtes et du Boxing Day. Il a ainsi pu lui présenter le projet et le détail de ce qu’il souhaitait mettre en place avec lui. Toujours selon nos informations, bien qu’il priorise de rester chez les Bianconeri, Adrien Rabiot s’est montré réceptif au discours technicien espagnol. En Angleterre, Everton s’intéresse aussi à son cas. Même si les Toffees ont donné priorité au recrutement d’un défenseur central, les dirigeants anglais ont pris la température auprès de Véronique Rabiot, la mère et agent du joueur.

Un rendez-vous entre les dirigeants de la Juventus et Véronique Rabiot s’est d’ailleurs tenu ce week-end. Son but ? Éclaircir la situation du principale intéressé. Selon nos informations, les dirigeants italiens ont été catégoriques : ils ne laisseront pas partir Adrien Rabiot et souhaitent sacrifier Emre Can (25 ans). Courtisé par le PSG, l’ancien Red devrait plier bagage en janvier. Son représentant a confié que le joueur était intéressé par le projet parisien.