A 23 ans, Fabian Ruiz ne regrette pas d’avoir choisi l’exil en Italie pour le bien de sa carrière. Recruté par le Napoli l’an dernier en échange de 30 M€, l’ancien pensionnaire du Betis est devenu un élément incontournable des Partenopei. A tel point que la sélection espagnole A lui a ouvert ses portes depuis cet été. Vainqueur de l’Euro Espoirs en juin dernier avec la Rojita, le natif de Los Palacios y Villafranca a parfaitement saisi sa chance et aujourd’hui, il fait clairement partie des révélations de ce début de saison.

Et comme souvent dans ce genre de cas de figure, les rumeurs mercato ne sont jamais loin. Ainsi, Fabian Ruiz aurait tapé dans l’oeil des deux géants espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone. Censé incarner le futur du football ibère, le Napolitain a le profil pour venir renforcer Merengues et Blaugrana. Cependant, malgré un bail courant jusqu’en 2023, Naples espère se mettre à l’abri en prolongeant le contrat du joueur. Un désir marqué par la volonté d’inclure une clause libératoire de 120 M€. Chose dont ne veut pas le principal intéressé, bien conscient que son président Aurelio De Laurentiis pourra ainsi se montrer encore plus dur avec les courtisans du milieu de terrain.

Mais ce dernier a quelque peu surpris tout son monde en faisant savoir qu’il était prêt à négocier. « Si le Real et Barcelone débarquent ? Nous avons déniché Fabian, reste à savoir combien d’autres on va trouver. Vous ne devez jamais fermer les portes. La nôtre sera toujours ouverte. Il ne faut pas faire de sentiments. J’en ai eu avec Koulibaly et je ne l’ai pas vendu, même pour 105 M€. Mais le moment arrivera où il faudra vendre obligatoirement certains joueurs. Fabian a toujours été un top joueur. Si je paie 30 M€ un joueur méconnu, c’est parce que je connais le football après 15 ans d’expérience », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par AS. A bon entendeur...