OL : Peter Bosz pousse un gros coup de gueule

Présent en conférence de presse avant la réception de l'AS Monaco samedi (21h), l'entraîneur de l'OL Peter Bosz a dit ce qu'il pensait du calendrier international.

Peter Bosz pendant une conférence de presse
Peter Bosz pendant une conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Les Lyon-Monaco sont toujours des grands rendez-vous en Ligue 1. Ce sont ces affrontements qui font le sel de notre championnat, d’autant que les deux clubs jouent dans la même cour, la plus grande après celle du PSG où il apparaît bien seul d’ailleurs. Sauf que pour ce choc prévu samedi soir (à suivre en live commenté sur notre site), les Gones seront privés, comme d’autres équipes ce week-end, de leurs Sud-Américains.

En réalité, il n’y a que Lucas Paqueta de concerné. Le Brésilien doit jouer cette nuit à 2h30 face à l’Uruguay dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, alors que l’OL affronte Monaco moins de 48 heures après (samedi à 21h). Le meneur de jeu ne sera vraisemblablement pas présent pour affronter le club de la principauté, ce qui a fait sortir Peter Bosz de ses gonds en conférence de presse.

Bosz : «c'est l'argent qui est le plus important, pas le foot»

«C'est complètement impossible si Paqueta joue ce soir. S’il ne joue pas, il faut voir. Mais le Brésil joue cette nuit. Moi, je ne comprends rien là-dessus. Je ne sais pas qui organise tout ça mais là il y a trois matches en Amérique du Sud. Je ne parle pas que pour Lyon mais pour les joueurs. Trois matches dans le calendrier avec le dernier match dans la nuit de jeudi. Je ne comprends rien…», a-t-il pesté dans un premier temps.

Avant de poursuivre. «Les gens ne comprennent rien au foot quand ils font ça. C'est l'argent qui est le plus important, pas le foot, à mon avis, pas le joueur. Et je ne comprends pas ça. Ce qu'on veut, c'est avoir les meilleurs joueurs sur le terrain. Mais de cette façon, beaucoup de bons joueurs se blessent et ne jouent pas pendant longtemps», a ensuite constaté le technicien qui ne voit qu'une seule solution pour arrêter ce calendrier infernal.

«Il faut peut-être arrêter d’être entraîneur et devenir président de la FIFA ou de l’UEFA (rires). Ça fait longtemps que je suis dans le foot. Ici, on joue deux fois par semaine. On veut jouer de grands matches, là-dessus je ne dis rien mais le calendrier… La semaine prochaine, on joue le jeudi soir (à Prague contre le Sparta), normalement les joueurs ont 72 heures pour récupérer mais là on aura 64 heures (Lyon joue à Nice le dimanche à 13h). Croyez-moi, voyager, c’est dur pour les joueurs. C’est le foot moderne. » Le message est passé...

Pour le match de l’Olympique Lyonnais, créez votre compte Parions Sport en Ligne dès aujourd'hui et misez 150€ pour tenter de remporter 1 170 € grâce à la victoire 2-1 de l'OL cotée à 7,80. (cotes soumises à variation)

Plus d'infos

Commentaires