L'OM répond à la polémique de la baisse des salaires

En pleine négociation avec l'effectif pour revoir sa masse salariale, l'OM est sorti du silence ce soir pour démentir les désirs de la direction de réduire les salaires des joueurs les mieux payés.

Jacques Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille
Jacques Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille ©Maxppp

L'OM n'avait pas besoin de ça. Comme l'ensemble des clubs, la formation marseillaise est sûrement touchée par la crise économique engendrée par l'arrêt des compétitions et la crise sanitaire. Déjà dans le dur financièrement puisque le club doit trouver environ 90 M€ d'ici la fin de l'exercice comptable au 30 juin prochain, l'équipe dirigeante tente de trouver un compromis avec les joueurs pour réduire la masse salariale du moment. Visiblement, cela pose quelques soucis en interne.

La suite après cette publicité

Depuis plusieurs semaines, Jacques-Henri Eyraud souhaiterait que les joueurs fasse une croix définitive sur une partie de leur salaire. Ces derniers ne sont pas vraiment prêts à jouer le jeu, surtout avec un président qu'ils ont de moins en moins dans le cœur. Hier soir, L'Equipe révélait même que le patron du club songeait à réduire les plus gros salaire de l'effectif sur les derniers mois de leurs contrats. Il n'en fallait pas plus pour envenimer une situation déjà complexe. Appuyés par leurs conseillers, les cadres comme Mandanda, Payet et Thauvin ont alors menacé de rompre leur contrat.

24 heures plus tard et après une journée qui a dû être tendue à l'OM, le club a brandi un communiqué dans lequel il dément ces dernières informations. *Jacques-Henri Eyraud, Steve Mandanda, Dimitri Payet et Florian Thauvin dénoncent cette fausse information et précisent :

1/ La discussion actuelle porte sur un effort à réaliser de la part des joueurs au cas où la crise se poursuivrait et les droits audiovisuels de la saison 19-20 ne seraient pas versés en totalité au football français.

2/ Il n’a jamais été question d’une baisse des salaires des joueurs sur la durée restante de leur contrat, encore moins de "profiter" (sic) de cette crise pour imposer des baisses unilatérales par essence contraires au Droit du Travail.

3/ Aucun avocat ne fait partie des discussions ou n'a été mandaté par les quatre signataires de ce texte pour émettre des analyses juridiques.

4/ Les joueurs de l’OM sont bien évidemment sensibles à la situation de crise sanitaire actuelle et ses conséquences sur l’économie du football. La discussion en cours entre la direction de l’OM et les joueurs sur la question des salaires se déroule de manière constructive et respectueuse.*

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires