PSG : Mauricio Pochettino prépare un sacré turnover à Strasbourg

Avant le quart de finale retour de Ligue des Champions, et face à une cascade d'absents, Mauricio Pochettino devrait procéder à un très large turnover.

Pochettino en conférence de presse
Pochettino en conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Des maux de tête. Alors qu'il doit préparer le quart de finale retour de Ligue des Champions face au Bayern Munich après le succès à l'aller (2-3), Mauricio Pochettino a également un rendez-vous important ce samedi, à Strasbourg (32e journée de Ligue 1), pour préserver les chances de titre du Paris SG. Et pour ne rien arranger, l'Argentin doit faire face à de nombreuses absences.

Aux forfaits actés de Marco Verratti et Alessandro Florenzi, touchés par la Covid-19, le technicien parisien doit également se passer des services de Marquinhos, blessé aux adducteurs à Munich, ainsi que de Layvin Kurzawa et Juan Bernat, toujours à l'infirmerie. Un doute subsiste encore pour Mauro Icardi, diminué par des pépins à répétition cette saison. Abdou Diallo, sorti mercredi soir, devrait être remis.

Un onze inédit, une défense remaniée

Afin de ne prendre aucun risque, Le Parisien explique que le coach devrait laisser souffler bon nombre de ses cadres en Alsace et faire appel à des jeunes pousses pour compléter son groupe. Kylian Mbappé, Presnel Kimpembe, Danilo Pereira, Idrissa Gueye et Keylor Navas partent pour au moins démarrer sur le banc, tandis que Neymar, exclu contre Lille (0-1, 31e journée) le week-end dernier, est suspendu. Le onze s'annonce donc inédit et la défense expérimentale.

Sergio Rico serait en effet protégé par Colin Dagba ou Thimothée Pembélé à droite, Thilo Kehrer et Abdou Diallo dans l'axe et Mitchel Bakker à gauche. Dans l'entrejeu, Ander Herrera et Rafinha accompagneraient Paredes. Moise Kean, en grande difficulté lors de son entrée en Bavière, pourrait démarrer devant aux côtés de Pablo Sarabia et Julian Draxler. Un visage rarement affiché par le PSG cette saison alors que la lutte pour le titre bat son plein.

Plus d'infos

Commentaires