Villas-Boas et Longoria confirment que l'OM va mettre le paquet sur un attaquant

En conférence de presse pour la présentation de Yuto Nagatomo, André Villas-Boas et Pablo Longoria ont confirmé que l'OM allait bel et bien investir sur le marché des transferts pour trouver un nouvel attaquant, jeune et capable de concurrencer directement Benedetto.

Pablo Longoria en conférence de presse
Pablo Longoria en conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique de Marseille a présenté son nouveau joueur, la troisième recrue après Pape Gueye et Leonardo Balerdi, Yuto Nagatomo à la presse ce mercredi après-midi. L'occasion aussi d'interroger l'entraîneur André Villas-Boas et le « head of football » Pablo Longoria, présents aux côtés de l'international japonais, sur la suite du mercato phocéen. Un mercato pour l'instant rondement mené puisque les trois recrues n'ont pas coûté le moindre euro en transfert (arrivées libres pour Gueye et Nagatomo, prêt pour Balerdi). Ce qui donne plus de marge de manœuvre financière pour une quatrième recrue souhaitée par AVB, à savoir un attaquant capable de concurrencer Benedetto.

Interrogé sur le souhait de la direction quant au recrutement de jeunes joueurs, Villas-Boas en a profité pour confirmer ce qu'il espérait. « Le recrutement de Nagatomo allait à l'encontre de ce que la direction voulait sur ce mercato. Comme vous savez, on avait fait Pape Gueye et Balerdi. Yuto, c'était une grosse opportunité pour nous. Je pense qu'on peut avoir des investissements sur le poste qui nous manque en attaque », a-t-il confié, vite rejoint par Pablo Longoria, avec lequel le courant passe visiblement bien.

Longoria sur la même longueur d'onde qu'AVB

Le nouveau patron du sportif a ainsi pu confirmer que l'OM allait pouvoir dépenser plus que prévu sur le seul poste de l'attaquant. « La question de l'attaquant, on en a bien parlé et nous sommes ouvert à un investissement pour le futur du club sur ce poste. Car c'est une question de logique. L'économie d'un club, c'est comme l'économie d'une famille. Il y a beaucoup de paramètres économiques. Mais ce sont des situations qu'il faut bien jouer. Si on vend pour 200 M€, je prends exprès un nombre fou, on aura plus de dispositions économiques. Mais c'est notre responsabilité comme dirigeant de bien gérer le mercato pour créer la meilleure disposition sur le marché. »

L'OM est donc prêt à débourser une belle somme pour dégoter un attaquant de qualité et plutôt jeune, qui pourrait devenir une belle plus-value à l'avenir tout en concurrençant directement un Benedetto à la peine. Longoria a refusé d'en dire plus sur le profil recherché. « Il s'agit de trouver un renfort intéressant qui complète bien l'équipe. Ce que je peux dire, c'est qu'il va créer de la concurrence. On va faire un investissement donc il viendra faire de la concurrence, c'est le principe essentiel du sport. » L'OM semble bien décidé à délier les cordons de la bourse pour offrir un bouquet final à son mercato estival.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires