Euro 2024 : l’Espagne enchaîne et s’offre le scalp de l’Albanie

Par Chemssdine Belgacem
2 min.
Grimaldo (Espagne) contre l'Albanie @Maxppp

Impressionnante depuis le début de l’Euro, l’Espagne a enchaîné avec un troisième succès en autant de rencontres en battant facilement l’Albanie ce lundi à Düsseldorf (1-0). La Roja finit donc première de son groupe tandis que les Aigles sont éliminés en terminant derniers de cette poule B.

Depuis le début de l’Euro 2024 en Allemagne, l’Espagne est sûrement l’équipe qui a fait la meilleure impression. Loin d’être considérée comme un favori au début du tournoi continental, la Roja a fait taire ses détracteurs en déployant un jeu léché et en glanant deux succès qui ne souffraient d’aucune contestation face à la Croatie et l’Italie lors des deux premiers matches de cet Euro en Allemagne. Assurés de terminer à la première place de leur poule B, les Espagnols avaient alors tout le loisir de faire tourner ce lundi face à l’Albanie. Les joueurs de Sylvinho, qui avaient arraché le nul contre les Vatreni lors de leur dernier match, se devaient de réaliser l’exploit pour espérer continuer la compétition.

La suite après cette publicité

En début de rencontre, l’équipe bis de l’Espagne a tranquillement fait parler sa supériorité technique. Assurés dans la conservation du cuir, les Ibériques ont affiché une nette supériorité durant le premier quart d’heure. Trouvé sur un centre de Jesus Navas, Mikel Merino voyait sa tête alertait pour la première fois le portier albanais. Ce dernier n’a pas eu de répit, car il a même encaissé l’ouverture du score dans la foulée. Trouvé dans la surface par Dani Olmo, Ferran Torres n’a laissé aucune chance du gauche à Thomas Strakosha (1-0, 14e). Sans forcer, la Roja a continué de marquer son empreinte sur la rencontre face à la timidité albanaise. Désireux, mais sans grande inspiration, les Aigles ont dû attendre la timide tentative d’Asllani, repoussée par Raya (45e), pour armer leur première frappe de la rencontre.

À lire Euro 2024 : l’énorme détresse des Three Lions après leur nouveau revers en finale

Un deuxième acte maîtrisé par l’Espagne

Au retour des vestiaires, le rapport de force ne s’est pas vraiment inversé. Toujours aussi menaçante et sûre de ses forces, l’Espagne aurait pu prendre le large sur une superbe inspiration de Joselu qui a tutoyé le poteau droit des buts albanais (47e). Insipide offensivement jusqu’ici, l’Albanie a légérement repris des couleurs grâce à l’entrée intéressante d’Armando Broja. Le buteur de Chelsea a, quelques minutes après son entrée, forcé David Raya à s’employer pour l’empêcher de marquer sur une belle demi-volée du droit (64e). Se rebiffant durant quelques minutes, l’escouade de Sylvinho a mis plus du tranchant dans son jeu.

La suite après cette publicité

Mais voilà, face à une Espagne sûre de ses forces, ce baroud d’honneur n’a pas duré et l’Espagne, malgré une dernière frayeur de Broja (90+2e), a tranquillement maîtrisé son sujet pour s’octroyer un troisième succès en autant de rencontres dans cet Euro 2024. Impressionnante depuis le début du tournoi européen, l’Espagne confirme qu’il faudra bel et bien compter sur elle comme le prouve cette prestation aboutie de ses remplaçants. De son côté, l’Albanie n’a pas réussi à réaliser l’exploit et s’est heurté à bien trop fort ce lundi. Les Aigles finissent derniers et sont éliminées. Leur élimination fait d’ailleurs le bonheur de la France, officiellement qualifiée pour les huitièmes de finale du tournoi !

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité