OL : la sérieuse mise en garde de Jean-Michel Aulas à Juninho

Le président du club rhodanien présentait ce mercredi les comptes semestriels d'OL Groupe. L'occasion pour l'intéressé de placer son directeur sportif face à ses responsabilités.

Juninho et Jean-Michel Aulas en tribunes lors d'un match de l'OL
Juninho et Jean-Michel Aulas en tribunes lors d'un match de l'OL ©Maxppp

Ces dernières heures, la communication de Jean-Michel Aulas se veut résolument offensive. Mardi soir, le président de l'Olympique Lyonnais n'hésitait pas sur OLTV à mettre la pression à son entraîneur Rudi Garcia. « On a un contrat avec Rudi Garcia, qui est venu avec beaucoup de monde. On va attendre décembre et la fin de la première partie de championnat pour faire un point. On sera libres au 30 juin de prendre qui on voudra puisque les contrats sont synchro. »

La suite après cette publicité

En clair, l'ancien coach de l'OM doit vite redresser la barre sous peine de voir son avenir à Lyon clairement menacé. Mais après avoir mis la pression sur son technicien, le patron de l'OL en a rajouté une couche. Mais cette fois, Rudi Garcia n'est pas l'objet du courroux présidentiel. Lors de la présentation des comptes d'OL Groupe, Aulas en a ainsi profité pour distiller quelques messages à son directeur sportif Juninho. Jusqu'ici relativement épargné par les critiques de JMA, le principal protagoniste cristallise l'attention.

Jean-Michel Aulas s'en prend à Juninho

Comme un rappel à l'ordre synonyme d'avertissement avant que l'étau ne se resserre encore un peu plus pour l'ancien milieu brésilien... Ainsi, le président Aulas a rappelé à qui veut l'entendre que la gestion du cas Memphis Depay et du mercato étaient assumés par Juninho et Vincent Ponsot. Pire, le patron du club rhodanien s'est totalement dédouané sur la nomination de Rudi Garcia, propulsant ainsi son directeur sportif sur le banc des accusés. « C'est "Juni" qui l'a choisi, sans aucune intervention de qui que ce soit. S'il vous dit le contraire, vous lui direz que j'étais présent à toutes les réunions et que je ne l'ai pas ressenti comme ça, » lâche ainsi un brin excédé Aulas.

Le mauvais début de saison réalisé par l'Olympique Lyonnais provoquerait-il des dommages collatéraux en interne. Le discours prôné par Jean-Michel Aulas l'atteste en tout cas... Et pour les observateurs qui jugeraient que le mercato lyonnais n'a pas résolu tous les problèmes au sein de l'effectif, l'homme fort des demi-finalistes de la dernière Ligue des champions propulse le duo Juninho, Garcia sur le banc des accusés. « L'effectif n'est pas équilibré ? Juni l'a voulu de cette manière, Rudi aussi, » a confié l'intéressé peu loquace sur le sujet. Quatorzième de Ligue 1 avec seulement une seule victoire en six journées, l'Olympique Lyonnais traverse déjà une zone de turbulences. Dans ce contexte sportif si délicat, l'intervention présidentielle demeure tout sauf anodine et place aussi bien Rudi Garcia que Juninho sur un siège éjectable. Les prochaines semaines s'annoncent bouillantes du côté du Groupama Stadium...

Plus d'infos

Commentaires