OM : Jean-Louis Gasset face à une terrible angoisse

Par Josué Cassé
3 min.
Jean-Louis Gasset, sur le banc de l'OM    @Maxppp

En clôture de la 27e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a rendu les armes (0-2) face au Paris Saint-Germain. Plus qu’une défaite frustrante, les hommes de Jean-Louis Gasset ont surtout vu l’Europe s’éloigner un peu plus. Pour ne rien arranger, Chancel Mbemba est lui venu garnir une infirmerie déjà bien fournie…

Frustrant. Voici le qualificatif présent sur toutes les bouches marseillaises après la défaite des Olympiens, dimanche soir, lors du 107e Classique de l’histoire. Défaits (0-2) par le Paris Saint-Germain malgré une supériorité numérique de près d’une heure, les hommes de Jean-Louis Gasset n’ont jamais profité du carton rouge reçu par Lucas Beraldo juste avant la pause (40e). Puni par deux contres assassins des Rouge et Bleu au retour des vestiaires, le club marseillais s’est surtout distingué par un manque d’efficacité, de sang-froid et de justesse tout au long de cette rencontre. Un bilan contrasté, qui plus est après les nouveaux pépins physiques rencontrés par l’actuel 7e de Ligue 1.

La suite après cette publicité

Mbemba, une tuile de plus pour l’OM !

Auteur d’une très grande première période, Chancel Mbemba a en effet dû céder sa place au retour des vestiaires. Touché après un duel, il a finalement été remplacé par Samuel Gigot, lui aussi diminué avant la rencontre. Si ce changement restera d’ailleurs comme l’un des tournants de ce match - l’OM concédait l’ouverture du score dans la foulée - cette blessure vient surtout confirmer l’hécatombe actuellement subie par les Phocéens. D’ores et déjà privée de Jonathan Clauss, Ismaïla Sarr, Valentin Rongier, Bamo Méïté ou encore Amir Murillo, la formation olympienne pourrait donc devoir faire sans son numéro 99 pour les rendez-vous à venir et non des moindres, puisque Lille et Benfica croiseront la route des Phocéens dans les prochains jours.

À lire Ligue Europa, OM : le plan de Jean-Louis Gasset pour renverser Benfica

Présent en conférence de presse après la rencontre, le technicien marseillais est d’ailleurs revenu sur cette malédiction touchant actuellement ses troupes. «Avant le match, je n’ai pas voulu me retrancher derrière les blessures, mais la trêve internationale a été terrible, Jonathan Clauss qui se blesse avec les Bleus au bout de dix minutes, Ismaïla Sarr touché avec le Sénégal. On avait quatre joueurs en reprise, on a passé cette semaine à les remplir. Ce matin (dimanche), on a encore fait des essais pour savoir qui pouvait débuter. Gigot a été infiltré à l’épaule pour tenir le match, Balerdi pareil. Tous les centraux sont touchés. Pour Mbemba, si les examens sont litigieux, ça va être encore un casse-tête chinois pour les prochaines échéances», a ainsi avoué le coach phocéen, inquiet.

La suite après cette publicité

Jean-Louis Gasset contraint de bricoler ?

En zone mixte, Geoffrey Kondogbia et Ulisses Garcia ont également fait part de leur désarroi. «Mbemba ? C’est quelqu’un d’important pour nous, j’espère qu’il sera là pour le prochain match, on n’a pas encore vu ce qu’il avait», a tout d’abord avoué le milieu de terrain marseillais avant que le latéral suisse reconnaissance que la sortie de Mbemba avait fait beaucoup de mal à l’OM. «C’est très très frustrant aujourd’hui, on était un peu déstabilisé à la sortie de Chancel, Leo (Balerdi, ndlr) est sorti aussi mais je pense que c’était juste une crampe donc ça c’est très bien pour nous. Aujourd’hui, on a regardé le PSG les yeux dans les yeux et il faut continuer comme ça». Avant de connaître la durée d’indisponibilité de l’ancien joueur de Porto, Jean-Louis Gasset fait donc face à un sacré casse-tête. Si le technicien marseillais va désormais croiser les doigts pour récupérer, au plus vite, le maximum d’éléments, il pourrait donc être contraint de bricoler face aux Dogues.

Après avoir aligné le latéral gauche de formation, Ulisses Garcia, dans le couloir droit de la défense marseillaise face au PSG - le Suisse a montré de nombreuses lacunes dans ce rôle - l’ancien tacticien des Verts devrait être contraint de renouveler l’expérience contre Lille, voire face à Benfica. En charnière centrale, Gasset peut toujours officiellement compter sur Samuel Gigot et Leonardo Balerdi, même si les deux hommes ont montré quelques signes de fragilité. Alors, certes, Stéphane Sparagna peut encore venir compenser un nouveau coup dur et Quentin Merlin tient, lui, sa place, sur le côté gauche mais l’état de forme physique du collectif phocéen a de quoi préoccuper. Un constat loin d’être rassurant pour les supporters marseillais avant un déplacement ô combien important dans la course à l’Europe et un premier choc décisif face à Benfica pour les quarts de finale de la Ligue Europa…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité