Dossier Camavinga : le PSG et le Real Madrid face à un sacré dilemme

Il n'est plus nécessaire de rappeler que le club de la capitale et la Casa Blanca souhaitent recruter la pépite du Stade Rennais. Mais les deux géants vont devoir faire un choix. Et se méfier d'un nouveau prétendant.

Eduardo Camavinga après son joli but contre le MHSC
Eduardo Camavinga après son joli but contre le MHSC ©Maxppp

Cet été, le Stade Rennais misait sans doute sur la Ligue des Champions pour convaincre Eduardo Camavinga de rester une saison de plus en Bretagne. Au final, le club rouge-et-noir a également pu compter sur l’impact néfaste de la crise du coronavirus sur les finances de toute la planète football pour s’éviter des assauts répétés pour son joyau. Toutefois, le dossier Camavinga redeviendra d’actualité l’été prochain, et même avant.

La suite après cette publicité

Si le retour à la charge des courtisans du milieu de terrain est évidement attendu, le SRFC doit néanmoins s’activer pour prolonger un contât s’achevant en 2022. L’objectif est clair : éviter qu’il ne reste qu’un an de bail à Camavinga à l’heure de négocier un départ. De leur côté, les deux principaux prétendants de l’international tricolore (2 sélections, 1 but), le Paris Saint-Germain et le Real Madrid se préparent. Notamment la Casa Blanca.

Dernièrement, la presse espagnole rappelait à quel point Zinedine Zidane et le chef des scouts meringues poussaient pour sa venue. Cet été, le champion d’Espagne en titre n’a d’ailleurs pas dépensé le moindre centime sur le marché. Car son plan est clair : mettre le feu au mercato 2021. Et si les noms de Kylian Mbappé et d'Eduardo Camavinga sont évoqués comme les deux principales cibles, Marca envoie un gros bémol ce samedi.

Ils vont devoir faire des choix

Pour le journal madrilène, la valeur marchande du jeune Rennais va sûrement continuer à grimper, et aller au-delà des 80 M€ imaginés par les Merengues et les Parisiens. Un constat loin d’être une surprise, surtout si Camavinga réalise un très bon Euro 2020 (programmé en 2021). Mais il n’y a pas que ça. Pour Marca, le Real va devoir choisir entre Camavinga et Mbappé. En clair, la Casa Blanca ne pourra pas assumer financièrement les recrutements des deux Français, dont la valeur cumulée est estimée à plus de 300 M€ (sans parler salaire).

Paris n’est pas épargné non plus puisque Marca affirme que si les Parisiens souhaitent conserver et prolonger Mbappé (dont le bail expire en 2022), l’investissement lié à une prolongation signifierait la fin des espoirs pour le recrutement onéreux de Camavinga. En effet, le natif de Bondy touche déjà 15 M€ par an. S’il signe un nouveau bail, ses émoluments risquent de doubler (30 M€). Assumer ce salaire plus celui de Neymar ne sera pas donné. Enfin, Tuttosport nous apprend que la Juventus pourrait s’immiscer dans le dossier Camavinga. Bref, c’est un sacré casse-tête qui se profile.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires