Monaco et Nice lorgnent Jonathan Clauss

Alors qu’il crève l’écran et qu’il se trouve aux portes de l’Équipe de France, Jonathan Clauss commence à susciter l’intérêt de plusieurs clubs de Ligue 1, à commencer par l’AS Monaco et l’OGC Nice.

Jonathan Clauss célèbre son coup franc avec Lens contre Lorient en Ligue 1
Jonathan Clauss célèbre son coup franc avec Lens contre Lorient en Ligue 1 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Si le RC Lens est actuellement 2e de Ligue 1, elle le doit à son coach, à sa force collective, à son public, à Seko Fofana… mais aussi à Jonathan Clauss. Le piston de 29 ans, révélé sur le tard, a découvert la Ligue 1 seulement l’an passé et symbolise la réussite de la politique de recrutement du club artésien. Ce qui ne l’a pas empêché de terminer meilleur latéral droit du championnat l’an passé. Et pour sa deuxième saison parmi l’élite, l’ancien joueur de l'Arminia Bielefeld, confirme ses bonnes dispositions (1 but et dans le top 5 des passeurs décisifs en 9 matches avec le Racing en 2021-22).

De quoi éveiller les consciences et pousser pour le voir en Équipe de France à un poste où les spécialistes se font rares, notamment au poste de piston droit et où ni Benjamin Pavard ni Leo Dubois ne font l’unanimité. D’ailleurs, Didier Deschamps avait évoqué l’absence de la fusée lensoise lors du dernier rassemblement. « Je ne dis pas oui, je ne dis pas non. On sait très bien ce qu'il fait évidemment, après ce n'est pas tout d'analyser la performance d'un joueur dans son club, il faut voir ce qu'il peut faire au niveau international, et il y a des paliers à franchir entre les deux », avait-il alors expliqué.

Monaco et Lens sont sur le coup

Pour le moment, le niveau international n’en est pas encore là pour le club artésien malgré une belle 2e place au classement de Ligue 1. Pour franchir un cap, cet excellent tireur de coup-franc (buteur dans cet exercice cette saison face à Lorient) devra peut-être franchir un palier loin du Nord. Très attaché au RCL, il n’en reste pas moins ambitieux et pourrait réfléchir à deux fois en cas de belle proposition d’un club français plus huppé. Cela tombe bien puisque selon nos informations, l’AS Monaco (qui ne vise généralement les joueurs de cet âge là) et l’OGC Nice s’intéressent de près aux performances du piston droit lensois. Djibril Sidibé (en fin de contrat en juin prochain) et Ruben Aguilar, qui manque parfois de régularité côté ASM et Youcef Atal côté OGCN, qui peine à retrouver son niveau d’antan, pourraient ainsi voir en Jonathan Clauss un très sérieux rival.

Mais nous n’en sommes évidemment pas encore là. Un départ cet hiver paraît à l’heure actuelle peu probable. Le dauphin du PSG n’a pas besoin de vendre dans un contexte financier particulier. La saison passée, Seko Fofana, malgré quelques belles approches, était resté à Lens. Seul Loïc Badé avait quitté le RCL pour Rennes contre un chèque de 15 M€. C’est d’ailleurs à un montant supérieur que devront se battre Monaco, Nice et les autres clubs qui devraient se mêler à la bataille pour tenter d’arracher l’une des plus belles affaires du mercato de ces dernières années en France.

Plus d'infos

Commentaires