Atlético : Enrique Cerezo justifie le chômage partiel

Coronavirus oblige, l'Atlético de Madrid a pris la décision de placer son effectif en chômage partiel. Une décision qui implique une baisse de salaire des joueurs et du staff. Cette décision était financièrement inévitable pour le club. Le président colchonero, Enrique Cerezo, est revenu sur cette mesure.

« Pendant toutes les années où j'ai été impliqué dans la gestion du club (18 en tant que président), je n'ai jamais fait face à un avenir aussi incertain. Nous devons y faire face avec fermeté et responsabilité car l'enjeu est de garantir la viabilité du club », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par The Times. Le club rojiblanco doit supporter les gros salaires de son effectif, notamment celui de Diego Simeone, entraîneur le mieux payé au monde avec 40,5 M€ perçus l'an dernier.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires