Qui est Luis Suarez, la nouvelle piste offensive de l'OM ?

L'Olympique de Marseille aurait jeté son dévolu sur Luis Suarez, l'attaquant colombien appartenant à Watford. Mais au-delà de son nom qui peut porter à confusion, qui est-il vraiment ? Focus.

Luis Suarez, futur attaquant olympien ?
Luis Suarez, futur attaquant olympien ? ©Maxppp
La suite après cette publicité

Et si l'Olympique de Marseille avait enfin trouvé son attaquant tant attendu ? Depuis ce week-end, un nom revient régulièrement sur le devant de la scène : Luis Suarez. Vous l'aurez compris, il ne s'agit pas de l'attaquant uruguayen du FC Barcelone, mais son arrivée dans la cité phocéenne pourrait être tout aussi intéressante pour l'équipe du sud de la France. Et pour cause, il sort d'une sacrée saison avec Zaragoza en deuxième division espagnole, où il était prêté par Watford, ayant terminé l'exercice 2019/2020 avec 16 buts et 6 passes décisives en 38 rencontres.

Comme bon nombre de joueurs appartenant aux Hornets, le joueur de 22 ans a multiplié les prêts. C'est Granada, club satellite des Londoniens jusqu'à peu, qui était allé le chercher au pays, aux Leones de Itagui, avant que les Anglais mettent le grappin dessus en 2017, alors qu'il ne se contentait que de rencontres avec l'équipe réserve andalouse. S'en sont suivis des prêts au sein de l'équipe B de Valladolid, du Gimnastic de Tarragone jusqu'à son arrivée à Saragosse à l'été 2019. L'occasion d'évoluer au sein d'une équipe construite pour jouer la montée en Liga, et la marche n'était clairement pas trop haute pour lui. Pour cette nouvelle saison, il est attendu dans une écurie solide du Vieux Continent, puisqu'en plus de l'Olympique de Marseille, de nombreux clubs se sont intéressés à lui : la Lazio, Valence, l'Atlético de Madrid ou Granada. Watford demanderait cependant un montant assez haut en ces temps de crise : de 15 à 20 millions d'euros.

Le profil pour plaire aux Marseillais

Sur le papier, le profil semble coller à ce que peut demander André Villas-Boas, et au type d'attaquant qui peut réussir en Ligue 1. On parle là d'un joueur offensif polyvalent, capable d'occuper la pointe de l'attaque à lui seul comme de jouer plus sur un côté ou en retrait, en complément d'un autre attaquant. Contrairement à son homonyme, Luis Suarez est un joueur dont les qualités physiques sont bien supérieures à la normale. Puissance, accélération et coup de reins létal ; de quoi faire des différences facilement dans un championnat comme la Liga Smartbank pourtant réputé pour être assez compliqué pour les attaquants. « Il joue bien dans les espaces et il est très vertical, rapide, puissant et fort, ça lui permet de gagner de nombreux duels », nous confirme Javier Marín, qui suit l'actualité de Saragosse pour le journal AS.

Et ce n'est pas tout, puisque c'est aussi un joueur qui se donne énormément, qui va au pressing sur le gardien et les défenseurs, ne lésinant pas sur les efforts. « Aucun ballon n'est un ballon perdu pour lui, et il transmet cet état d'esprit à ses coéquipiers. Il récupère beaucoup de ballons en étant agressif au pressing », ajoute le journaliste. Cette fameuse grinta qui plaît tant aux fans marseillais et qui lui a permis de devenir l'idole de la Romareda en quelques mois seulement, nouant un lien spécial avec les supporters du club aragonais, connus pour leur exigence. « Son caractère de gagnant », a fait la différence pour Marín. Malheureusement, il n'avait pas pu disputer les play-offs de montée en Liga (déplacés à cause du coronavirus) avec le club, puisque Watford l'avait rappelé, contre la volonté du joueur même.

Il est taillé pour un grand club

Un joueur au caractère trempé qui ne se résume évidemment pas uniquement à ce côté physique et mental, puisqu'il reste avant tout un joueur extrêmement doué, surtout dans la surface rivale. Une palette plutôt complète, puisqu'il est capable d'endosser le costume de buteur et d'être à l'affût devant les buts, tout comme il peut décrocher pour libérer des espaces et/ou participer au jeu, souvent en une ou deux touches de balle. Son but face au Deportivo La Corogne en décembre dernier illustre bien ses qualités : il part du côté gauche, repique, reçoit le ballon, pénètre dans la surface, résiste à la charge d'un défenseur et enchaîne sur une frappe croisée limpide.

S'il a encore des défauts à gommer - il a par exemple loupé plusieurs penaltys la saison dernière et ne marque que très peu dans le jeu aérien - nul doute qu'il serait un renfort de poids pour l'OM. « Il a montré qu'il est prêt pour jouer en première division dans une équipe avec un objectif plus élevé que le simple maintien. Il n'y a aucun doute qu'il a un avenir brillant devant lui et qu'il terminera dans un grand club », résume Javier Marín. Reste maintenant à voir si c'est l'OM qui raflera le gros lot, ou si c'est une autre grosse écurie européenne qui profitera de ses services ces prochaines années...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires