Amiens : Bernard Joannin réagit à la décision de la LFP

Le président de l'Amiens SC, Bernard Joannin.
Le président de l'Amiens SC, Bernard Joannin. ©Maxppp

Réunie ce mardi matin, l'Assemblée générale de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a validé le maintien de la Ligue 1 à 20 clubs, au grand désarroi de l'Amiens SC et du Toulouse FC, qui devraient donc bel et bien évoluer en Ligue 2 lors de l'exercice 2020-2021. Touché mais pas coulé, Bernard Joannin, le président du club picard, a fait savoir que le combat ne s'arrêtait pas là et qu'il n'avait pas encore dit son dernier mot dans cette histoire.

«Cela fait maintenant des mois que l'on nous explique qu'une ligue 1 à 22 est impossible et que l'unanimité du monde du football serait opposée à cette solution. Or je constate que nous avons déjà réussi à convaincre plus d'un quart des clubs votants de la légitimité d'un tel format, et nous continuerons à le faire dans les prochaines semaines. La seule chose que démontre ce vote, est que ce sont exclusivement les intérêts financiers qui mènent les membres de l'AG de la LFP à se positionner contre un format à 22, ce que je déplore. La question était simplement de savoir si le football professionnel français était prêt à faire preuve de solidarité en cette période de crise exceptionnelle et à partager le montant des droits télévisés à 22 plutôt qu'à 20. Les membres de l'AG de la Ligue y ont répondu négativement. Je le déplore profondément. Cette posture ne correspond pas aux valeurs du football français, qui doivent toujours prévaloir et pour lesquelles je continuerai à me battre. Une solution respectueuse de l'équité sportive et des intérêts des clubs est parfaitement envisageable. Je lance maintenant un appel aux membres de l'Assemblée fédérale de la FFF, qui représentent aussi le football amateur, pour qu'ils refusent de valider ce vendredi la convention FFF/LFP qui exclut la possibilité d'une Ligue 1 à 22 la saison prochaine ! Nous nous tenons de toute façon prêts à déposer un nouveau recours en référé devant le Conseil d'Etat», a ainsi réagi le président de l'Amiens SC.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires