Bayern-PSG : Manuel Neuer est totalement passé à côté

Véritable homme du match de la finale de la Ligue des Champions, Manuel Neuer retrouvait le PSG ce mercredi soir. Et il est totalement passé à côté des quelques petits arrêts qu'il a eu à faire.

Manuel Neuer avec le Bayern Munich
Manuel Neuer avec le Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il est, souvent à raison, désigné comme le meilleur gardien du monde. Manuel Neuer, ce mercredi, retrouvait le Paris Saint-Germain avec son Bayern pour le compte des quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Lors de la finale de la C1, il avait écoeuré Kylian Mbappé, Marquinhos, Neymar et Angel Di Maria. L'occasion une nouvelle fois d'asseoir sa domination. Mais, cette fois, le portier allemand a failli.

Dès la troisième minute, une frappe forte et sèche, certes, mais complètement sur lui, de Kylian Mbappé lui glisse des mains et finit dans les buts. Paris avait alors ouvert le score. Sur le second but, celui de Marquinhos, il ne sort peut-être pas assez vite, même si le Brésilien a l'occasion de transmettre le cuir à l'attaquant français. Enfin, sur le troisième, il est totalement pris à contre-pied par Kylian Mbappé et est resté scotché sur sa ligne. À part ça ? Pas grand-chose, pas vraiment d'arrêt et la comparaison avec Keylor Navas n'existe même pas sur cette rencontre.

Müller et Flick ne l'accablent pas

Forcément, ce jeudi matin, l'international allemand en prend pour son grade. Bild, par exemple, lui accorde la pire note dans son édition avec un 5 (1 étant la meilleure). Hansi Flick, son coach, a refusé de rejeter la faute sur lui : « sur le premier but, Mbappé tire de manière parfaite, le terrain était humide. Des choses comme ça peuvent arriver. Je ne dois pas lui remonter le moral, comme quand il ne reçoit pas toujours des félicitations quand il fait de matches de classe mondiale. Cela peut arriver qu'un gardien n'arrête pas tous les ballons à une distance si courte ».

Thomas Müller, buteur, lui, a préféré remettre ça sur le dos des éléments offensifs : « nous n'avons pas concédé beaucoup d'occasions, je crois que Manu (Neuer, ndlr) n'a eu qu'un ou deux arrêts à faire. Mais si nous avions eu cet instinct de tueur, on aurait vu un autre match. Oui, sur les buts de Paris, on n'est pas super bien, mais notre jeu, c'est de marquer plus que l'adversaire et nous avons laissé filer beaucoup trop de grosses occasions ». Le problème de ce genre de grand gardien, c'est qu'ils ont envie de prouver deux fois plus ensuite. Au match retour, le Bayern va avoir les dents longues et son gardien, qui n'aura pas beaucoup plus l'occasion de briller que ce mercredi, aussi...

Plus d'infos

Commentaires