PSG : Leonardo dans l'œil du cyclone

Alors que l'avenir de Mauricio Pochettino est sur toutes les lèvres du côté du PSG, Leonardo fait l'objet de plus en plus de critiques au fil des semaines. Le directeur sportif des Rouge et Bleu ne fait clairement plus l'unanimité au sein des supporters parisiens, qui s'agacent de l'attitude du Brésilien.

Le directeur sportif du PSG Leonardo à l'Allianz Arena de Munich
Le directeur sportif du PSG Leonardo à l'Allianz Arena de Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après un mercato estival 2021 de folie ayant notamment vu une ribambelle de stars (Messi, Ramos, Donnarumma...) débarquer du côté de la porte de Saint-Cloud, les supporters du PSG pouvaient légitimement espérer voir leur club de cœur réaliser une saison 2021-2022 historique, avec l'objectif d'aller décrocher la première Ligue des champions de leur histoire, tout en se régalant à chaque sortie de leurs joueurs sur le pré du Parc des Princes. Mais alors que la trêve hivernale se rapproche en même temps que la mi-saison, le constat est implacable : si les Parisiens sont leaders incontestés en Ligue 1 et qu'ils ont validé (timidement) leur billet pour les 1/8es de finales de la C1, le jeu proposé par Mauricio Pochettino et ses hommes ne convainc personne.

Face aux rumeurs annonçant l'entraîneur argentin sur le départ, un homme se retrouve sous le feu des critiques ces derniers jours : Leonardo. La position du directeur sportif des Rouge et Bleu semble fragilisée aux yeux des supporters mais également aux yeux des dirigeants parisiens. Les choix, les prises de position ou encore certains recrutements douteux laissent en effet de plus en plus perplexes les fans du PSG. De quoi parfois faire oublier que le retour, acté en juin 2019, du Brésilien, qui avait déjà occupé ces fonctions à Paris entre 2011 et 2013, était extrêmement réclamé par beaucoup d'entre eux à l'époque.

Des choix et des recrutements douteux

Mais voilà, depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et bien des choses se sont passées au Paris SG. Des bonnes, comme des moins bonnes. Au niveau du recrutement, plusieurs énigmes sont reprochées à Leonardo, à l'instar de l'arrivée de Mauro Icardi en provenance de l'Inter, de Rafinha (Barça), de Danilo Pereira (Porto), ou encore de Sergio Ramos, plus récemment, après son départ libre du Real Madrid. Concernant le cas de l'ancien capitaine des Merengues, beaucoup ne comprennent pas la stratégie du club d'avoir opté pour l'Espagnol, qui, âgé de 35 ans, apporte moins de garanties sur le papier que Thiago Silva (37 ans), poussé vers la sortie et qui fait désormais les beaux jours de Chelsea.

Sans oublier que beaucoup de supporters et d'observateurs du ballon rond se demandent encore pourquoi le PSG a prolongé les contrats de Layvin Kurzawa (1 apparition en 21-22 lors du Trophée des Champions) ou encore Julian Draxler (6 titularisations en 14 matchs) ces derniers mois. Autre ombre au tableau à préciser à propos de l'ancien international auriverde vainqueur du Mondial 1994 avec le Brésil : le dossier Kylian Mbappé. En fin de contrat en juin prochain, le natif de Bondy devrait, sauf retournement de situation (ce qui n'est pas à écarter complétement), renforcer les rangs du Real Madrid en échange de 0€. Les négociations avec le clan Mbappé, qui l'ont mauvaise contre Leonardo et sa gestion des événements, sont au point mort. Et rien ne semble indiquer pour le moment que cela s'inversera...

Une cohabitation avec Leo impossible pour un coach au PSG ?

Si Leonardo peut se racheter auprès des fans du PSG avec quelques transferts de grande ampleur (Ibrahimovic, Thiago Silva, Messi...) et quelques belles trouvailles (Thiago Motta, Verratti, Gueye...), difficile pour lui de prêcher pour sa paroisse concernant sa cohabitation avec les différents entraîneurs du club parisien. Sur ce point précis, le constat est sans appel. Les années passent mais les erreurs et les points de divergence se répètent. Le cas Carlo Ancelotti en est le parfait exemple. Le Mister n'avait pas apprécié, à l'époque, le coup de pression mis publiquement par son directeur sportif, juste avant une rencontre de phase de poules de la C1, contre Porto (2-1). L'attitude du Brésilien a en fait poussé Ancelotti à la porte. Comme beaucoup d'autres techniciens après l'Italien.

Thomas Tuchel, récemment, a été viré du banc rouge et bleu. C'est un secret de polichinelle : sa relation avec Leonardo, qui ne souhaitait clairement pas conserver l'Allemand, était loin d'être au beau fixe. Les deux hommes n'avaient notamment pas la même perception des choses d'un point de vue sportif, tactique, sans évoquer les désaccords existant sur le mercato. Cette situation de tensions en interne est en tout cas en train de se répéter avec Mauricio Pochettino. Il existe plusieurs différends entre les deux hommes, aussi bien d'un point de vue sportif (le jeu proposé) que sur le mercato (concernant Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma). L'omniprésence de Leonardo et la place qu'il occupe seraient-elles l'un des plus gros problèmes à Paris ?

Les supporters s'agacent, le Qatar aussi ?

Les dirigeants qataris commenceraient-ils eux aussi à s'agacer de ces histoires sans fin ? L'été dernier, certains membres de la direction parisienne à Doha désiraient attirer Fabio Paratici, ancien directeur sportif de la Juventus, dans leurs filets, avant que l'Italien n'accepte de rejoindre Tottenham. Il n'y a jamais eu de proposition formelle, mais l'intention de remplacer Leonardo existait bel et bien. Avec le nouvel épisode Pochettino, la gronde des supporters se fait entendre sur les réseaux sociaux.

Beaucoup pointent du doigt le fait que Leonardo détruise le PSG depuis 2 ans, mais aussi son utilisation de l'argent du club avec des choix de joueurs allant dans le sens inverse des plans de l'entraîneur. D'autres justifient même l'échec du PSG sur la scène européenne par la présence de Leonardo. Le ras-le-bol général des fans parisiens, aimant plus à le comparer à un directeur marketing qu'un directeur sportif, grandit en tout cas de plus en plus. Si le schéma des dernières années est respecté, difficile de voir Mauricio Pochettino aller au bout de son contrat, soit jusqu'en 2023. Une éventuelle arrivée de Zinedine Zidane, qui fait rêver les amoureux du PSG, pourrait faire d'une pierre deux coups, car, comme nous vous le révélions jeudi, ZZ n'est pas du tout chaud pour travailler avec Leonardo.

Plus d'infos

Commentaires