Chelsea : enfin le déclic pour Kai Havertz ?

Recrue la plus chère de l'histoire de Chelsea, Kai Havertz connaît une première saison compliquée avec les Blues. Le milieu offensif allemand de 21 ans était en perdition, mais depuis l'arrivée de Thomas Tuchel les choses s'arrangent doucement pour lui. D'ailleurs, il reste sur une grande prestation contre Crystal Palace.

Kai Havertz sous le maillot de Chelsea
Kai Havertz sous le maillot de Chelsea ©Maxppp
La suite après cette publicité

Phénomène du football allemand, Kai Havertz (21 ans) restait sur quatre saisons pleines avec le Bayer Leverkusen avant de s'engager cet été avec Chelsea. Le milieu offensif débarquait contre un chèque de 80 millions d'euros + 20 millions d'euros de bonus qui en faisait le joueur le plus cher de l'histoire des Blues. Une pression importante pour le natif d'Aix-la-Chapelle qui était la pépite du nouveau Chelsea de Frank Lampard dans un mercato où Timo Werner, Hakim Ziyech, Thiago Silva, Ben Chilwell et Édouard Mendy sont également arrivés. Assez timide lors de ses premiers pas et touché par le Covid-19 lors du mois de novembre, il vivait un début de saison compliqué et se retrouvait même remplaçant à partir du mois de décembre.

Un premier désaveu pour l'international allemand (12 capes, 3 buts) qui commençait à inquiéter outre-Manche. Si son jeune âge ainsi que son fort potentiel laissaient place à la patience, le spectre de la catastrophe industrielle planait sur lui. En grande difficulté pour s'intégrer, il faisait récemment son mea culpa : «je dois progresser dans mon jeu. Cela n’a pas été facile pour moi, mais je n’ai pas d’excuses. Je veux continuer à travailler et j’espère que les choses vont rapidement changer. Pour moi, ç’a été difficile de tout changer. Ce fut dur. Je suis là depuis six mois maintenant, je commence à m’habituer à cette ville, à ce pays.» Il pouvait aussi compter sur l'arrivée de Thomas Tuchel pour lui apporter plus de confiance.

Un nouveau poste qui le valorise

Alternant entre une position d'avant-centre et le poste de milieu offensif dans le 3-4-2-1 qui a été adopté, Kai Havertz s'épanouit dans une position axiale où il a plus de liberté que dans les systèmes utilisés par Frank Lampard en début de saison. Si cela a mis du temps avec une blessure en février qui l'a écarté des terrains, les dernières prestations sont de plus en plus intéressantes. Titulaire ce samedi contre Crystal Palace, il a joint l'efficacité à la créativité. Rapidement buteur (8e), il a aussi délivré une belle offrande pour Christian Pulisic dans la foulée (10e). Un match remporté 4-1 qui peut lui permettre de retrouver confiance. «Kai Havertz a des qualités. Il a besoin de les montrer, c'est aussi simple que ça. Il ne sera jamais notre leader émotionnel et ce n'est pas ce que l'on attend de lui», expliquait Thomas Tuchel à l'issue de la rencontre.

Voulant remettre son joueur en confiance et lui permettre de grandir correctement, Thomas Tuchel estime que Kai Havertz est fait pour jouer haut sur le terrain. Le coach allemand attend d'ailleurs encore plus de son compatriote : «il a besoin d'être très haut sur le terrain, à la place du numéro 9. Honnêtement, il avait besoin de montrer qu'il pouvait mieux faire, c'était un défi personnel pour lui. C'est le moment dans la saison où il y a beaucoup de matches décisifs. Il peut encore améliorer sa finition, il peut être impitoyable et il aurait dû marquer plus cette année.» En quart de finale retour de Ligue des Champions face au FC Porto, Kai Havertz devra confirmer son retour en forme et a l'occasion de s'affirmer un peu plus avec les Blues.

Plus d'infos

Commentaires