AC Milan : le nouvel échec de Zlatan Ibrahimovic en Ligue des Champions

Après sept ans d'absence, les Rossoneri retrouvaient la coupe aux grandes oreilles. Au final, ils n'ont pu se sortir d'un groupe assez relevé. Et le géant suédois a, une nouvelle fois, traversé cette compétition sans briller.

Zlatan Ibrahimovic et l'AC Milan sortis de la Ligue des Champions
Zlatan Ibrahimovic et l'AC Milan sortis de la Ligue des Champions ©Maxppp
La suite après cette publicité

Pour son grand retour en Ligue des Champions, l’AC Milan avait été servi. Tombés dans le groupe B avec Liverpool, l’Atlético de Madrid et le FC Porto, les hommes de Stefano Pioli savaient qu’ils allaient devoir réaliser des miracles pour atteindre les huitièmes de finale. Et si le scénario de folie de son premier match de la compétition contre Liverpool (défaite 3-2) lui laissait beaucoup d’espoirs, Milan n’a pas réussi à atteindre son objectif.

Pire, après leur nouveau revers d’hier contre les Reds (1-2), les Lombards sont carrément éliminés de toutes compétitions européennes. Une déception, forcément, pour l’un des clubs historiques de cette épreuve (7 sacres). Mais ce matin, la presse italienne n’a pas oublié non plus de souligner qu’un certain Zlatan Ibrahoimovic a encore failli en Ligue des Champions.

0 but et une nouvelle élimination précoce

Certes, le Suédois a été blessé cette saison et n’a participé qu’à la moitié des matches de la phase de poules, mais son impact a été très minime. Lui qui rêvait de battre le record du buteur le plus âgé de la compétition à 40 ans, Ibra a peut-être été impuissant face au poids des années, confirmant ainsi son manque de réussite dans cette épreuve. C’est simple, il n’a pas réussi à marquer un seul but. Et hier, sa prestation face à Liverpool a été qualifiée de fantomatique par les médias transalpins.

Autre élément à charge : lorsqu’il a quitté le Paris Saint-Germain en 2016, Ibra a disputé (avec tous ses clubs) neuf quarts de finale et n’a atteint les demi-finales qu’une seule fois. Privé de coupe aux grandes oreilles depuis cinq ans, le Scandinave ne verra même pas les huitièmes cette fois. Ce qui n’a pas empêché Jürgen Klopp de lui rendre quand même un hommage.

« Si quelqu'un peut être assez fou pour jouer jusqu'à 40 ans et plus tard, c'est probablement lui, Zlatan. Il est toujours menaçant, on a dû se battre, mais on a très bien défendu aussi. » À l’instar de son idole, le Brésilien Ronaldo, Zlatan Ibrahimovic est sans doute parti pour terminer une carrière sans pouvoir soulever la Ligue des Champions.

Plus d'infos

Commentaires