Les 20 pépites à suivre lors de la CAN 2023 !

Par Aurélien Macedo - Chemssdine Belgacem
10 min.
Fares Chaibi avec l'Algérie @Maxppp

Alors que la Coupe d’Afrique des Nations débute ce soir, cette compétition va encore nous livrer un spectacle intéressant. Ce sera aussi l’occasion de voir plusieurs grands talents se distinguer.

Ousmane Diomandé (20 ans/Côte d’Ivoire)

La Coupe d’Afrique des Nations débute ce samedi et va nous offrir de nombreuses émotions. Ce sera l’occasion de voir du beau jeu, mais aussi des pépites. Pays hôte, la Côte d’Ivoire est bien garnie en talents. On attendra beaucoup du défenseur central Ousmane Diomandé (20 ans). Le joueur du Sporting CP est l’Alpha et l’Omega de son club dans le secteur défensif et s’est affirmé comme une référence au Portugal. Évoqué en Premier League du côté d’Arsenal, Newcastle et récemment Chelsea, il a de fortes chances de rejoindre une écurie prestigieuse assez rapidement. Titulaire sur les rassemblements de septembre et octobre, il sera à la lutte avec Odilon Kossounou afin d’épauler Evan Ndicka dans la défense ivoirienne et sera l’un des joueurs défensifs les plus attendus.

La suite après cette publicité

Karim Konaté (19 ans/Côte d’Ivoire)

Toujours chez les Éléphants, mais deux crans plus haut, il est difficile de ne pas penser à Karim Konaté (19 ans). Confirmant à Salzbourg, le buteur né à Koumassi affole les compteurs avec 10 buts et 6 offrandes en 25 matches. L’ancien de l’ASEC Mimosas est attendu depuis plusieurs années et semble doucement se rapprocher de l’éclosion. En sélection depuis plus de deux ans, il est attendu comme remplaçant de Sébastien Haller, mais peut aussi jouer avec lui. En novembre dernier, il avait d’ailleurs marqué un doublé et délivré deux offrandes contre les Seychelles (9-0).

À lire L’AC Milan va rencontrer le clan Galtier

Raphaël Onyedika (22 ans/Nigéria)

Orphelin de Wilfred Ndidi, le Nigéria pourra peut-être se consoler avec Raphaël Onyedika (22 ans). La sentinelle du FC Bruges - passée à Midtjylland comme d’autres Nigérians (Onyeka, Onuachu, Igboun …) - continue de progresser en Belgique où il est un cadre de sa formation (32 matches disputés cette saison). Pourtant en sélection, il ne compte que 4 capes en un an. Titulaire en préparation lors d’une défaite 2-0 contre la Guinée, il doit tirer son épingle du jeu.

La suite après cette publicité

Franculino (19 ans/Guinée-Bissau)

Justement on abordait le FC Midtjylland et le club danois dispose dans ses rangs d’un attaquant plutôt prolifique avec Franculino (19 ans). Le buteur de Guinée-Bissau arrivé libre cet été de Benfica compte déjà 12 buts et 5 offrandes en 19 matches en terres danoises. Des débuts probants qui lui permettent de découvrir la sélection depuis septembre. En 3 capes, il a déjà marqué une fois et entend continuer à faire trembler les filets lors de cette Coupe d’Afrique des Nations.

Ernest Nuamah (20 ans/Ghana)

Recruté à prix d’or par Molenbeek et prêté à l’Olympique Lyonnais, Ernest Nuamah (20 ans) doit digérer ce nouveau statut (16 matches disputés, 1 but et 1 offrande). Montrant de belles choses par séquence avec les Gones, l’ancien de Nordsjaelland fait partie des petits nouveaux de la sélection ghanéenne. Plutôt remplaçant, il a déjà quand même pas mal joué avec les Black Stars car il compte 7 capes depuis juin (2 buts et 1 offrande).

La suite après cette publicité

Yankuba Minteh (19 ans/Gambie)

Nation émergente du continent, la Gambie sort de plus en plus de joueurs prometteurs et difficile de ne pas citer Yankuba Minteh (19 ans). Prêté cette saison du côté du Feyenoord par Newcastle United, l’ailier droit s’y plait bien avec un rôle de joker de luxe (18 apparitions, 4 buts et 2 offrandes). En sélection, il devrait avoir ce rôle aussi lui qui a marqué lors de sa seule cape avec les Scorpions gambiens.

Nicolas Jackson (22 ans/Sénégal)

Recruté par Chelsea cet été pour 37 millions d’euros, Nicolas Jackson (22 ans) connaît une acclimatation difficile (8 buts et 2 offrandes en 23 matches). L’ancien de Villarreal qui n’avait disputé que 16 minutes lors de la Coupe du monde 2022 devra assumer un rôle plus important lors de cette Coupe d’Afrique des Nations.

La suite après cette publicité

Lamine Camara (20 ans/Sénégal)

Du côté des Lions de la Téranga, on aurait pu évoquer Pape Matar Sarr (21 ans, Tottenham), mais il a remporté la dernière Coupe d’Afrique des Nations en février 2022. En revanche, Lamine Camara (20 ans) devra se montrer dans un autre contexte. Intéressant cette saison en Ligue 1 avec le FC Metz (17 matches disputés, 1 but et 2 offrandes), il sera l’une des cautions créatives de ce milieu sénégalais. Polyvalent, il avait brillé lors du Championnat d’Afrique des Nations 2023 remporté par son pays et voudra désormais en faire autant lors de cette Coupe d’Afrique des Nations.

Facinet Conte (19 ans/Guinée)

N’ayant toujours pas connu la moindre cape avec la Guinée, Facinet Conte (18 ans) peut devenir l’une des belles surprises. Buteur de Bastia, il compte déjà 5 buts et 1 offrande en 13 rencontres avec le club corse. Vraie révélation du début de saison, il a eu plus de mal fin 2023, mais entendra jouer son rôle de joker avec perfection au sein du Syli National.

Wilfried Nathan Doualla (17 ans/Cameroun)

Petite sensation de la liste camerounaise, Wilfried Nathan Doualla (17 ans) sera le plus jeune de cette compétition. Appelé pour la première fois par Rigobert Song, le milieu qui joue au pays du côté de Victoria United. Ce sera pour lui l’occasion de se montrer et pourquoi pas viser un plus gros club après cette compétition.

Chadi Riad (20 ans/Maroc)

Il a été tellement fort en début de saison avec le Betis que le FC Barcelone est en train de le rapatrier d’après la presse espagnole. Auteur de quinze apparitions avec le club andalou, Chadi Riad a également montré qu’il pouvait permettre au Maroc de remporter des trophées lors de la CAN U23. Doté d’un bon sens de l’anticipation et d’une puissance naturelle, le défenseur de 20 ans devrait s’installer durablement dans la charnière centrale des Lions de l’Atlas dans les prochains mois. Titulaire et sur le pré lors de toute la rencontre amicale face au Sierra Leone juste avant la CAN, Riad pourrait même profiter de la légère blessure de Romain Saïss pour s’installer dès les prochains jours en Côte d’Ivoire.

Farès Chaibi (21 ans/Algérie)

Déjà à Toulouse, son talent avait fait des étincelles la saison passée. Polyvalent, Farès Chaïbi est le joueur offensif complet par excellence. Capable de marquer, de faire marquer, de créer des décalages par la passe ou par le dribble, le joueur de 20 ans a forcément tapé dans l’œil de la Bundesliga et de l’Eintracht Francfort. Avec l’actuel sixième d’outre-Rhin, le natif de Lyon est déjà essentiel et a de belles statistiques (2 buts et 9 passes décisives en 22 rencontres). Auteur de deux buts avec les Fennecs, Chaïbi aura assurément un rôle à jouer dans la compétition de la bande à Belmadi, que cela soit dans l’entrejeu ou sur l’aile gauche de l’attaque.

Lameck Banda (22 ans/Zambie)

Dans le sillage de Patson Daka, la Zambie cherchera à créer la sensation dans les prochaines semaines en Côte d’Ivoire. Pour ce faire, les Chipolopolo auront besoin d’un grand Lameck Banda. Cet ailier gauche athlétique de 22 ans est déjà l’un des meilleurs joueurs de Lecce en Serie A. Avec 2 buts et 5 passes décisives avec le club italien, Banda est déroutant pour plus d’un défenseur. Avec la Zambie, ce dernier monte en puissance et a notamment été l’auteur d’un rassemblement de novembre très convaincant. Cette CAN sera-t-elle l’acte de naissance de Lameck Banda avec la Zambie ? Avram Grant, son sélectionneur, doit l’espérer.

Bilal El Khannouss (19 ans/Maroc)

Que dire sur Bilal El Khannouss ? Pépite annoncée du Maroc depuis des années, le virtuose de 19 ans est déjà attendu par plusieurs dans le onze de Walid Regragui. Sûrement destiné à un rôle de supersub qui lui sied à merveille, le milieu de Genk a le temps de voir venir avec les Lions de l’Atlas et pourra assurément montrer tout son talent en Côte d’Ivoire. Brillant avec son club belge qui devrait avoir beaucoup de mal à le conserver dans les prochains mercatos, El Khannouss est amené à jouer un grand rôle avec le Maroc dans les prochaines années. Et même s’il ne brille pas encore avec les siens dans les prochaines semaines, la CAN à domicile en 2025 risque d’être dans un coin de sa tête.

Kamory Doumbia (20 ans/Mali)

Les images de son quadruplé en 26 minutes contre Lorient juste avant la trêve avaient fait le tour du monde. Avec Brest, Kamory Doumbia est gentiment monté en température au fil de la saison. De plus en plus titulaire au fil des semaines, l’ancien Rémois pourrait être l’un des acteurs majeurs du club breton en deuxième partie de saison. En attendant, Doumbia devra être performant lors de la CAN où le Mali peut être la belle surprise de la compétition. Pour cela, ils auront besoin du milieu offensif de 20 ans à son meilleur niveau alors qu’il compte déjà 5 buts en 9 sélections avec les Aigles.

Mohamed Amoura (23 ans/Algérie)

Il a illuminé le quotidien de l’Union Saint-Gilloise cette saison. Alors que le club belge avait perdu Victor Boniface cet été, les dirigeants bruxellois ont réussi à mettre la main sur la pépite Amoura. L’Algérien de 23 ans compte 17 buts en 25 apparitions avec la formation de Jupiler Pro League. Une comète qui attire les regards et les convoitises. Avec les Fennecs, l’ancien de Lugano n’est pas encore un titulaire indiscutable. Auteur de prestations intéressantes lorsque Belmadi fait appel à lui, le natif de Tahir peut évoluer dans une attaque à deux ou à gauche de l’attaque. Une polyvalence qui va lui permettre de gratter des minutes très intéressantes voire des titularisations alors qu’il compte 5 buts en 19 sélections.

Dorgeles Nene (21 ans/Mali)

Le Mali a une vraie belle génération. Et alors que Kamory Doumbia a tout pour être un acteur majeur de la sélection malienne dans les prochaines années, Dorgeles Nene est également l’un des joueurs les plus prometteurs sur le sol africain. Brillant avec le RB Salzbourg cette saison aux côtés d’un certain Karim Konaté, l’attaquant de 21 ans s’est bien adapté après une belle saison en Belgique à Westerlo. Cantonné à un rôle de remplaçant pour le moment avec le Mali, le natif de Kayes risque de faire beaucoup de dégâts en rentrant après l’heure de jeu.

Zito Luvumbo (21 ans/Angola)

Avec l’Angola, la menace offensive s’appelle Zito Luvumbo cette saison. Phénoménal à la pointe de l’attaque avec Cagliari, le natif de Luanda a été auteur de 3 buts en 17 rencontres de championnat cette saison. Toujours pas buteur avec l’Angola en sélection, le joueur de 21 ans aura à cœur de régler cette anomalie en Côte d’Ivoire.

Anis Slimane (22 ans/Tunisie)

Suite au départ en retraite de Wahbi Khazri, la Tunisie a besoin de changer de visage. Et alors qu’Elias Achouri brille avec Copenhague et en sélection, les Aigles de Carthage bénéficient d’un autre argument de taille à sa disposition : Anis Slimane. Le joueur de Sheffield United a été discret cette saison en Premier League. Le milieu offensif de 22 ans aura alors à cœur de repartir sur de bonnes bases en Côte d’Ivoire. Apparu à 31 reprises avec la Tunisie, il est en tout cas l’un des hommes forts de Jalel Kadri.

Dango Ouattara (21 ans/Burkina Faso)

Les suiveurs de Ligue 1 sont tombés amoureux de lui la saison passée. Après six mois de haut niveau avec le FC Lorient, l’ailier burkinabais avait traversé la Manche pour aller exporter ses talents à Bournemouth. Intéressant avec les Cherries la saison passée, le joueur de 21 ans n’a pas eu la même réussite cette saison avec le club de Premier League. Comme Slimane, cette CAN pourrait être alors l’occasion pour cette pépite de se relancer et permettre au Burkina Faso de recréer la sensation lors d’une autre CAN. Les Étalons comptent sur lui.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité