Real Madrid : le héros Andriy Lunin a mis tout le monde à ses pieds

Par Dahbia Hattabi
4 min.
lunin @Maxppp

Hier soir, le Real Madrid a éliminé le tenant du titre Manchester City en Ligue des champions. Les Merengues ont pu compter sur l’aide de leur gardien, Andriy Lunin. Le portier a d’ailleurs fait quelques confidences sur la fameuse séance de tirs au but.

Cet été, le Real Madrid a reçu un violent coup de massue sur la tête. En effet, le gardien titulaire de l’équipe espagnole, Thibaut Courtois, s’est gravement blessé. Perdre le Belge, ultime rempart des Merengues, n’était évidemment pas une bonne nouvelle. D’autant qu’on a rapidement évoqué une saison blanche pour l’ancien de Chelsea. Pour le remplacer, les pensionnaires du stade Santiago-Bernabéu sont allés piocher à Chelsea puisqu’ils ont très rapidement bouclé le prêt de Kepa Arrizabalaga, qui était pourtant tout proche du Bayern Munich. L’Espagnol garderait donc les cages madrilènes tout en étant en concurrence avec Andriy Lunin, la doublure de Courtois.

La suite après cette publicité

Mais au fur et à mesure de la saison, le portier ukrainien a pris le dessus sur Kepa dans l’esprit du staff. Titulaire en puissance, il a participé à 27 rencontres toutes compétitions confondues. La dernière date d’hier soir face à Manchester City lors du 1/4 de finale retour de l’UEFA Champions League. Après avoir encaissé trois buts à l’aller, le joueur de 25 ans se savait attendu. Il a longtemps réussi à préserver ses buts et a multiplié les arrêts et les sorties déterminantes (27e, 45e, 52e). Mais il n’a rien pu faire face à Kevin De Bruyne, auteur du but égalisateur pour les Mancuniens. Au rendez-vous, il a été impérial lors de la séances des tirs au but.

À lire Real Madrid : le grand favori pour récupérer le numéro 8 de Toni Kroos

L’homme du match

En effet, il a stoppé les tentatives de Bernardo Silva et de Matteo Kovacic. Héros de la soirée, il a été élu homme du match par la Rédaction FM, qui lui a donné la note de 8. En Espagne, l’Ukrainien est encensé. AS parle «d’un héroïque Madrid et d’un héroïque Lunin» avant d’ajouter : «performance mémorable du gardien, qui a arrêté deux tirs au but (…) et qui restera dans l’histoire (…) Lunin est-il un gardien de grand match ? Oui, absolument oui . Signé, Andriy. Son baptême – car un joueur madrilène n’est baptisé que lorsqu’il réalise une belle performance lors d’un soir de Ligue des Champions – était plus un plongeon dans la mer que quelques gouttes sur le front. Le match de Lunin à Manchester a été sublime, héroïque et surtout vital.»

La suite après cette publicité

AS a ajouté : «Andriy était la tempérance, la sérénité, le calme. Premièrement, jouer avec les pieds, et deuxièmement, démontrer sa sécurité avec les mains. La solidité du mur reposait sur sa stabilité. Cela a tout arrêté, ou presque. Au total, huit vols, chacun plus décisif (…) Il y a des prolongations de contrat qui se signent avec de la sueur. La sienne est sur le point de tomber et au cas où il y aurait ne serait-ce qu’une lueur de doute, Manchester les a écartés.» Le gardien, représenté à présent par Jorge Mendes, devrait étendre son bail à Madrid où il prouve qu’il est plus qu’un numéro 2. De son côté, Marca s’est aussi enflammé pour lui.

Tout le monde s’incline

«Le gardien ukrainien est sorti grandi de l’Etihad. Lunin a réalisé son meilleur match en tant que joueur du Real Madrid. Il a résisté à un siège interminable de Manchester City, qui a lancé 18 tentatives pleines de poison, au cœur d’un petit espace… Lunin s’est comporté comme Courtois. Pep ne pouvait rien faire contre lui. Sa soirée méritait la gloire et il l’a eu en arrêtant deux penaltys…» Meme la presse catalane s’est inclinée. Sport parle d’un "héros inespéré". Idem pour Mundo Deportivo. «Il a maintenu Madrid en vie avec 11 arrêts lors du siège de Manchester City et a fait impressionné lors des tirs au but avec deux tirs arrêtés. Sa performance est déjà dans l’histoire pour Madrid en Ligue des Champions.» L’Angleterre aussi fait l’éloge de Lunin ce jeudi. Le Daily Mail lui a attribué la note de 8 avant d’ajouter à son sujet : «deux arrêts aux tirs au but après une performance qui a permis à Thibaut Courtois de ne pas trop manquer a Real Madrid.»

La suite après cette publicité

Une sacrée performance de la part du joueur en fin de contrat. Son entraîneur, Carlo Ancelotti, l’a félicité. De son côté, le héros discret a confié : «je suis l’homme le plus heureux du monde. Mon travail est récompensé et je suis heureux de pouvoir aider le Real à avancer, mais je souhaite aussi remercier le groupe pour son soutien (…) On est allé loin dans la souffrance et je suis reconnaissant envers mes coéquipiers de s’être battus pour ça. Je ne m’imaginerais pas courir comme ils l’ont fait aujourd’hui.» Mais il a participé à sa façon au succès, en arrêtant notamment un tir au but de Bernardo Silva. «Je devais prendre un risque. On avait choisi un tir sur lequel je ne bougerais pas et, grâce à Dieu, ça a payé.» Un aveu fort de la part du gardien, que le Real Madrid peut remercier.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité