Le vestiaire du PSG n’en pouvait plus de Lionel Messi et de Neymar

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Leo Messi et Neymar @Maxppp

Le club de la capitale n’a pas encore affiché un visage plus convaincant que l’an dernier. Mais au sein du vestiaire parisien, le départ des deux stars sud-américaines a fait un bien fou.

Le Paris Saint-Germain version 2023/2024 n’est pas encore meilleur que celui de l’an dernier. Tout du moins, au niveau comptable. Aujourd’hui, les hommes de Luis Enrique sont premiers du classement de Ligue 1, avec un petit point d’avance sur leur dauphin niçois (30 points contre 29). Et en Ligue des Champions, le club de la capitale est deuxième du groupe F avec un point de retard sur le Borussia Dortmund et deux d’avance sur le dernier de la poule, Newcastle. Les Franciliens sont donc encore loin d’être qualifiés pour le tour suivant.

La suite après cette publicité

À titre de comparaison, le bilan était meilleur lorsque Christophe Galtier était aux commandes. Après 13 journées de championnat, Paris était également en tête, mais comptait déjà dix points d’avance sur Lens. Et en C1, le club de la capitale avait validé son billet pour les huitièmes de finale dès la quatrième journée de la phase de poules après son éclatante victoire 7-2 face au Maccabi Haïfa. Toutefois, il convient naturellement d’attendre la fin de la saison pour savoir si Luis Enrique fera mieux que son prédécesseur.

À lire Le FC Barcelone veut rapatrier Luis Enrique dès cet été

La fin de l’ère des intouchables

Car il ne faut pas oublier que Galtier avait profité d’un Mondial 2022 programmé en hiver pour avoir des stars motivées et au top de leur forme durant la première moitié de la saison. L’effondrement parisien en 2023 avait d’ailleurs sérieusement contrasté le bilan de « Galette ». L’avenir nous dira si le coach espagnol réussira à faire mieux, mais selon Le Parisien, il peut compter sur une équipe plus soudée. La raison est simple : le départ de Neymar et de Lionel Messi, deux stars mondiales au bilan parisien très contesté. En clair, le vestiaire sait aujourd’hui que tout le monde aura sa chance et que l’époque de la MNM intouchable est terminée.

La suite après cette publicité

Les remplaçants savent qu’ils ne devront plus se contenter des miettes laissées par un trio qui était difficile, voire impossible à faire sortir très tôt dans un match. Le journal ajoute d’ailleurs que certains remplaçants ont mal vécu la cohabitation avec Messi et Neymar. Aujourd’hui, Luis Enrique n’hésite pas à trancher dans le vif, même avec ses meilleurs éléments. La mise sur le banc de Marquinhos en début de saison ou les critiques publiques sur le travail défensif de Kylian Mbappé en sont la preuve. Reste maintenant à savoir si ce renouveau collectif parisien permettra de signer une saison 2023/2024 convaincante.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité