JT Foot Mercato : Tottenham est au bord de l’implosion !

Par Stéphane Tan - Jérémy Chicheportiche
3 min.
JT Foot mercato du 19 mars 2023 @Maxppp

Au programme de ce JT Foot Mercato : Tottenham dans la tourmente, départ en vue pour Mohamed Salah et Benzema ne veut plus entendre parler des Bleus.

La crise à Tottenham

Les années passent et se ressemblent pour Tottenham. Excepté une finale en Ligue des Champions en 2019, les supporters des Spurs n’ont pas souvent eu l’occasion de vibrer ces dernières saisons. Le dernier titre de la formation londonienne remonte à 2008, c’était une Coupe de la Ligue anglaise. Chaque saison, l’objectif est d’accrocher une place en Ligue des Champions. Et cette année, ça risque d’être serré jusqu’au bout. Le match nul 3-3 dans les derniers instants face à Southampton samedi a littéralement fait craquer Antonio Conte qui s’en est ouvertement pris au club. Une sortie qui pourrait coûter la place au tacticien italien. D’ailleurs, selon nos infos, les dirigeants londoniens étudient la piste Paulo Fonseca, l’actuel entraîneur de Lille, pour le remplacer. Le board des Spurs devra aussi rapidement régler le cas du meilleur buteur de l’histoire du club, Harry Kane. Selon le Daily Mail, les courtisans restent à l’affût et suivent de près l’évolution de ce dossier. On rappelle que l’attaquant anglais sera en fin de contrat en 2024. En plus du Bayern Munich et de Manchester United, le Real Madrid serait intéressé. La Casa Blanca pourrait attendre janvier prochain pour tenter de le signer gratuitement. Cela sera un sacré coup pour la formation madrilène qui cherche un remplaçant à Karim Benzema. Enfin, une autre légende pourrait avoir des ennuis. C’est Hugo Lloris. Selon TyC Sports, Tottenham est très intéressé à l’idée de recruter Emiliano Martinez. Le champion du monde argentin veut rejoindre un club plus huppé et Aston Villa n’est pas contre une vente en cas de belle offre. Tottenham pourrait donc connaître une sacrée révolution.

La suite après cette publicité

Divorce en approche à Liverpool

Un cycle semble clairement toucher à sa fin à Liverpool. Après Sadio Mané, Roberto Fimirno qui partira libre cet été, c’est Mohamed Salah qui devrait quitter le bord de la Mersey. Arrivé en 2017, L’Égyptien a tout simplement tout gagné avec les Reds, que ce soit la Ligue des Champions en 2019 ou la Premier League en 2020. Le joueur de 30 ans a aussi battu des records individuels en tout genre, inscrivant notamment 178 buts en 293 matches ! Eliminé en Ligue des Champions et largué en Premier League, Mohamed Salah sent que son club arrive à un tournant. S’il a prolongé son bail avec les Reds jusqu’en juin 2025 l’été dernier, le principal intéressé se pose des questions sur son avenir. À bientôt 31 ans, il se verrait bien rallier un grand club européen pour donner un nouveau sens à sa carrière. Et selon nos informations, Mohamed Salah privilégie l’Espagne. Et au vu des émoluments que dispose le joueur, peu de clubs en Espagne sont en capacité de se l’offrir.

À lire Mercato : le rêve fou du FC Barcelone pour son attaque

Benzema boude l’équipe de France

Vendredi prochain, l’équipe de France retrouvera son public dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2024. Cette rencontre face aux Pays-Bas sera la première post-Coupe du Monde. L’occasion, comme en 2018, de rendre un dernier hommage aux anciens internationaux, tout juste retraités. Parmi eux : Raphaël Varane, Hugo Lloris, Steve Mandanda ou encore Karim Benzema, qui seront bien évidemment conviés. Si Didier Deschamps avait confié, il y a dix jours au Parisien, «espérer» qu’ils puissent tous être présents, cela ne devrait pas être le cas. Selon Téléfoot, Karim Benzema devrait décliner l’invitation. Pas si étonnant au vu de la passe d’armes qui oppose l’attaquant du Real Madrid au sélectionneur Didier Deschamps. D’ailleurs, le sélectionneur français en a remis une couche après sa réponse cash en conférence de presse. DD ne veut plus entendre parler de la polémique Benzema, comme il l’a confié à Téléfoot. «Je ne suis pas dans la polémique. J’ai été amené à parler pour dire ce qui s’était passé. Mais ça appartient au passé pour moi. Aujourd’hui, ce qui est important, c’est ce qui est devant nous avec les 23 joueurs que j’ai sélectionnés, en qui j’ai confiance par rapport aux deux matchs que nous avons à jouer», a lâché le sélectionneur.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité