Norvège : Tromsø demande à sa fédération de boycotter le Mondial au Qatar

Ouvriers sur le chantier du Lusail Stadium de Doha, au Qatar
Ouvriers sur le chantier du Lusail Stadium de Doha, au Qatar ©Maxppp

Club professionnel et de niveau national situé le plus au nord de la planète, le Tromsø IL s'est distingué ces dernières heures en devenant le premier club à officiellement demander à sa fédération de boycotter la Coupe du Monde 2022 programmée au Qatar.

La suite après cette publicité

Alors qu'une enquête du Guardian vient de révéler que plus de 6500 ouvriers avaient péri sur les chantiers des différents stades devant accueillir le prochain Mondial, le club norvégien publie une longue missive adressée à sa fédération. Ce dernier réclame que l'équipe nationale ne se rende pas au Qatar.

Le communiqué du Tromsø IL :

Depuis plusieurs années, il y a eu de vives critiques à l'encontre de la FIFA et du Qatar dans le cadre de la Coupe du monde en 2022. Tout a commencé par l'attribution de la compétition, qui a été qualifiée de corrompue par plusieurs équipes, suivi par des informations faisant état de conditions de travail indignes pour les travailleurs détachés, liées à la construction des installations de la Coupe du monde.

Différents acteurs font état depuis de nombreuses années de très nombreux décès liés à la prochaine Coupe du monde. Le système est décrit comme un esclavage moderne. La stratégie contre cela a consisté à engager un dialogue et à critiquer. La Fédération norvégienne de football a elle-même choisi cette stratégie. Un outil auquel nous croyons au Tromsø IL !

Mais les critiques et le dialogue n'ont pas abouti. Le Guardian a récemment publié un rapport faisant état de la mort d'un grand nombre de travailleurs étrangers. Les chiffres sont horrifiants ! La stratégie qui a été suivie n'a pas donné les résultats escomptés et nous pensons qu'il est temps de passer à l'étape suivante ; boycotter.

Nous sommes heureux que beaucoup de gens aiment le football et que cela signifie que beaucoup investiront dans notre sport. L'argent est devenu moteur et fera toujours partie de notre sport. Cependant, cela ne doit pas signifier que nous acceptons simultanément la corruption, des conditions de travail potentiellement mortelles et que nous regardons ailleurs lorsque des atrocités se produisent.

Le Tromsø IL pense qu'il est temps que le football s'arrête et recule de quelques pas. Nous devrions réfléchir à l'idée du football et pourquoi tant de gens aiment notre sport. Le fait que la corruption, l'esclavage moderne et un nombre élevé de travailleurs morts soient à la base de la chose la plus importante que nous ayons, la Coupe du monde, n'est pas du tout acceptable.

Ainsi, nous ne pouvons plus nous asseoir et regarder des gens mourir au nom du football. Il est temps d'arrêter et de passer à autre chose. Le football ne peut pas contrôler la politique et les affaires intérieures de toutes les nations. Mais ce que nous pouvons faire, c'est définir des exigences claires pour les tournois de football que nous organisons nous-mêmes.

Le Tromsø IL exhorte la Fédération norvégienne de football à soutenir un boycott de la Coupe du monde 2022. Nous pensons que si la Norvège se qualifie lors des prochains éliminatoires, nous devrions dire non au Qatar.

Le Tromsø IL ne participera pas non plus à la promotion de la Coupe du Monde 2022 sur ses interfaces de communication.

Plus d'infos

Commentaires