Arsenal, Real Madrid : l'avenir de Dani Ceballos se dessine

Prêté pour la deuxième saison consécutive à Arsenal par le Real Madrid, Dani Ceballos peine à confirmer sa première année de qualité en Angleterre. Après une performance catastrophique, ponctuée d'un carton rouge, en demi-finale aller de Ligue Europa sur la pelouse de Villarreal (1-2) et des propos plutôt clairs sur ce qu'il désire pour son avenir, le milieu international espagnol voit les contours de son futur se dessiner petit à petit.

Raheem Sterling et Dani Ceballos se disputent le ballon
Raheem Sterling et Dani Ceballos se disputent le ballon ©Maxppp
La suite après cette publicité

Et si c'était le prêt de trop ? Dani Ceballos (24 ans) arrive en tout cas à un tournant de sa carrière, dont les pages s'écrivent pour le moment à Arsenal, où il est prêté par le Real Madrid depuis deux saisons. Et une tendance commence à se dégager pour son futur. Le milieu de terrain espagnol aux qualités techniques indéniables avait réalisé une première saison encourageante et plutôt satisfaisante du côté de l'Emirates Stadium. Après un exercice 2019-2020 au cours duquel le joueur formé au Betis avait inscrit 2 buts et délivré 2 passes décisives en 37 apparitions toutes compétitions confondues, mais avait surtout eu une influence incontestable dans l'entrejeu des Gunners, toutes les parties s'étaient mises d'accord pour conclure un nouveau prêt de Dani Ceballos dans le nord de Londres.

Mais voilà, la seconde saison du joueur propriété des Merengues ne se déroule pas comme prévu. L'enthousiasme de la première fois a laissé place à la lassitude du côté des fans d'Arsenal. La raison ? Les prestations de Dani Ceballos, autrefois éclatantes et rassurantes, sont devenues inconstantes au fil des semaines. L'international espagnol (11 capes, 1 but) se montre moins décisif pour la formation entraînée par Mikel Arteta, aussi bien au niveau des chiffres (3 passes décisives en 38 rencontres jouées) que sur le terrain, où il alterne coups d'éclat (par ses ouvertures ou dans le jeu rapide dans les petits espaces) et catastrophes (pertes de balles dans les zones décisives, manque de justesse technique), à l'image de son match contre Villarreal ce jeudi (défaite 2-1, demi-finale aller de la Ligue Europa).

Ceballos préfère la Liga à la Premier League

Alors que les Gunners disputaient l'un des matchs les plus importants de leur saison, qui ne peut être sauvée que par la C3, Dani Ceballos a tout sauf aidé ses partenaires face au Sous-Marin Jaune. L'Ibérique, en plus de ne pas avoir été à son avantage à l'Estadio de la Cerámica, s'est rendu coupable d'une faute évitable et a logiquement reçu un second avertissement, laissant ses partenaires en infériorité numérique pendant plus de 30 minutes alors qu'ils étaient menés 2-0 à ce moment-là. Et ce après de multiples alertes, alors que son entraîneur lui avait parlé pendant la pause. « Nous avons parlé à la mi-temps pour dire qu'il devait être très prudent. Il y a eu un tacle très tôt et j'allais le sortir mais, au moment où Gabi [Martinelli] était prêt à entrer, cette action s'est produite et il [Ceballos] a été expulsé », confiait ainsi Mikel Arteta à l'issue de la rencontre, dans des propos relayés par le Telegraph.

Si Arsenal s'en est plutôt bien tiré en repartant d'Espagne avec un but inscrit avant le match retour en Angleterre, le comportement de Dani Ceballos a eu le don d'agacer les supporters, qui peuvent se demander si le principal intéressé n'avait pas la tête ailleurs. Car le numéro 8 des Gunners a fait comprendre, quelques heures seulement avant ce match ô combien décisif entre Villarreal et Arsenal, qu'il ne se voyait pas rester en Premier League et donc à Arsenal la saison prochaine. « En Premier League, j'ai progressé surtout physiquement mais aussi tactiquement. La Premier League est plus complète mais la Liga me convient mieux pour mon style de jeu », a en effet lâché Dani Ceballos mercredi à la Onda Cero.

L'Atlético de Madrid et le Betis rodent

En combinant ces propos, la prestation livrée par Dani Ceballos en Ligue Europa ainsi que l'ensemble de sa saison plus compliquée, difficile de voir Dani Ceballos poursuivre l'aventure du côté de l'Emirates Stadium donc. Les dernières semaines pourraient même s'avérer moroses pour le natif d'Utrera puisqu'il sera suspendu pour la demi-finale retour de C3 jeudi prochain, et qu'il ne reste plus que cinq journées de championnat à disputer dans une Premier League où Arsenal ne peut plus rien espérer. D'autant plus que le retour de blessure de Kieran Tierney à gauche devrait permettre à Granit Xhaka de reprendre sa place au milieu de terrain aux côté de Thomas Partey et ainsi de renvoyer Dani Ceballos sur le banc des remplaçants.

De plus, d'après les informations du quotidien espagnol As, le principal protagoniste ne souhaite pas enchaîner une troisième année consécutive en prêt. Le média ibérique précise que l'Atlético de Madrid et le Betis, son club formateur, surveillent de près la situation de Dani Ceballos, qui reste sous contrat avec le Real Madrid jusqu'en 2023. Quoiqu'il arrive, le milieu de terrain retrouvera la Liga cet été avec les Merengues mais Zinédine Zidane ne semble pas vouloir s'appuyer sur lui. L'intérêt des Colchoneros et des Verdiblancos a de quoi entretenir l'espoir de Dani Ceballos de trouver, de manière définitive cette fois, un club où il pourra enfin s'épanouir l'esprit tranquille et ainsi confirmer les attentes placées en lui, qui avaient poussé le Real Madrid à débourser 16,5 M€ en 2017.

Plus d'infos

Commentaires