Ligue des Champions, PSG : la prestation XXL de Gianluigi Donnarumma

Si le Paris Saint-Germain a pu ramener le point du match nul de Lisbonne (1-1), c'est en grande partie grâce aux interventions de son gardien.

Gianluigi Donnarumma heureux face au Benfica
Gianluigi Donnarumma heureux face au Benfica ©Maxppp
La suite après cette publicité

Et s'il avait enfin vaincu le signe indien ? Depuis qu'il a rejoint le Paris Saint-Germain l'an dernier en provenance de l'AC Milan, Gianluigi Donnarumma a vécu des mois compliqués. Tout a commencé avec un partage des tâches avec Keylor Navas. Un jeu dangereux entretenu par Mauricio Pochettino qui a toujours refusé de trancher. Jusqu'à ce huitième de finale retour à Madrid. Un match qui a hanté les nuits de l'Italien après sa boulette face à Karim Benzema.

Promu depuis gardien numéro un du club de la capitale, le Transalpin, se savait très attendu et épié. Des yeux attentifs qui ont pu constater que l'ancien Rossonero n'avait pas vaincu ses démons. Un jeu au pied hasardeux, des sorties non maîtrisées : Donnarumma ne rassurait personne. Lors du premier match de la saison en Ligue des Champions face à la Juventus, Kylian Mbappé a certes gâché une balle de 3-0, mais c'est bien Donnarumma qui a relancé tout seul les Bianconeri en ratant grossière une sortie aérienne malgré son gabarit d'albatros. Le tout, sous le regard silencieux d'un Navas cloué sur le banc.

Donnarumma XXL

Et puis Donnarumma a inversé la tendance. D'abord au Parc des Princes, face à Brest, match durant lequel il a sauvé un penalty décisif. Puis ce fut avec la Nazionale, contre la Hongrie, lors d'une partie importante en Ligue des Nations. Ce mardi soir, "Gigio" a remis ça. Alors que sa défense est apparue fébrile, le numéro 99 n'a rien pu faire sur l'égalisation de Benfica (41e), mais il a grandement participé au match nul décroché par son équipe, grâce notamment à quatre parades déterminantes face à Gonçalo Ramos (8e), David Neres (18e), Silva (37e) et Rafa (80e).

Logiquement élu homme du match par notre rédaction, l'Italien ne s'est toutefois pas attardé sur son cas. «Je suis content pour moi et l'équipe. On a fait un match important. On n'a pas réussi à gagner alors qu'on aurait pu le faire tranquillement parce qu'on s'est créé beaucoup d'occasions. Le football c'est comme ça, il faut l'accepter et aller de l'avant. Nous devons récupérer parce qu'il va y avoir beaucoup de matches en très peu de jours. Nous avons fait un grand match, et il faut le savoir, il faut aller de l'avant et la prochaine fois, on gèrera mieux les occasions que l'on se créera». A bon entendeur...

Plus d'infos

Commentaires