OM - Montpellier : les notes du match

En clôture de la 31e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a battu le Montpellier HSC au terme d'un match bien maîtrisé (2-0). Le club phocéen retrouve ainsi sa seconde place avant le Classique du week-end prochain au Parc des Princes, face au PSG.

Boubacar Kamara balle au pied face au Montpellier HSC le 10 avril 2022
Boubacar Kamara balle au pied face au Montpellier HSC le 10 avril 2022 ©Maxppp
La suite après cette publicité

En clôture de la 31eme journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille recevait Montpellier dans un stade Vélodrome plein à craquer. En cas de victoire ce dimanche soir, les Marseillais avaient l'occasion de conforter leur place de dauphin et de laisser Rennes à trois points derrière. De leur côté, les Montpelliérains, qui restaient sur une défaite face à Brest, espéraient bien se relancer. Au niveau des compositions, Jorge Sampaoli décidait de mettre au repos Dimitri Payet après le match de C4 de jeudi, et donc d'aligner Amine Harit, en forme.

Après la bonne prestation lors de la dernière journée face à Saint-Etienne, l'OM commençait fort face à Montpellier. Sur l'une de leurs premières occasions, les coéquipiers de Dieng ouvraient le score. Après un très bon travail de Harit, le Sénégalais poussait le ballon au fond des filets (1-0, 9e). Quelques minutes plus tard, Dieng, encore lui, obtenait un penalty après un tacle en retard de Jordan Ferri. Cengiz Under ne se faisait pas prier (2-0, 19e) et venait punir une équipe montpelliéraine qui méritait certainement mieux. Car la bande à Teji Sevanier se procurait plusieurs occasions, mais manquait de justesse devant le but gardé par Mandanda.

Un MHSC pas vraiment dangereux

Au retour des vestiaires, Montpellier essayait tant bien que mal de vite revenir dans la partie et ainsi bousculer un Marseille en gestion jusqu'ici. Et tout aurait pu basculer après une boulette de Kamara qui relançait dans l'axe du but. Sa passe imprécise trompait Gueye et Mandanda mais Savanier se précipitait au moment de frapper dans le but vide (51e). Un raté qui pesait lourd dans la tête des Montpelliérains qui, doucement mais sûrement, baissaient en intensité.

Moins tranchant devant, plus laxiste derrière, Montpellier ne parvenait pas à renverser le match et l'entrée de la dernière recrue Remy Cabella n'y changeait rien. Les Marseillais géraient sans trembler leur avance et validaient donc un septième succès de rang toutes compétitions confondues. Le rouge en fin de match du gardien Omlin (90e) ne chamboulait pas la fin de rencontre. Au classement, l'OM reste deuxième avec 3 points d'avance sur Rennes alors que Montpellier pointe à la 11eme place.

L'homme du match, Kamara (7,5) : attendu dans l'entrejeu au départ, le Marseillais a glissé en défense centrale après le forfait de dernière minute de Caleta-Car. Inquiétant ? Loin de là puisque le joueur de 22 ans a sorti une prestation de haute volée. Entre son tacle incroyable dans la surface (14e), sa belle couverture (42e) ou encore sa présence au bon endroit dans les derniers instants (85e), il n'a vraiment rien laissé passer en défense. Sa passe approximative au retour des vestiaires (51e) aurait pu tout relancer mais le MHSC n'en a pas profité.

Olympique de Marseille

  • Mandanda (5,5) : titulaire en Ligue 1 pour la première fois depuis le 7 novembre et la réception du FC Metz, l'international français a vécu une rencontre assez calme malgré quelques séquences montpelliéraines intéressantes. Pas assez tranchant dans les derniers mètres, les Héraultais ne l'ont inquiété qu'avant la pause avec ce tir cadré de Mavididi (42e). La seconde période a été un long fleuve tranquille pour «Il Fenomeno» malgré cette petite frayeur suite à une incompréhension avec Kamara et Gueye (51e).

  • Rongier (6,5) : toujours dans ce rôle de latéral droit, l'ancien Nantais a évolué très haut sur le terrain. Il faut dire que le peu d'animation offensive du MHSC dans son couloir l'a bien aidé pour apporter plus haut, comme avec cette superbe passe clé vers Harit qui amène ensuite le premier but olympien (8e). Il a ensuite continué son travail en deuxième période pour contrôler Wahi, Savanier et les Montpelliérains, et son incroyable volume de jeu l'a bien aidé. Remplacé par Kolasinac (79e). Le Bosnien est venu apporter son expérience défensivement pour que son équipe ne se fasse pas surprendre en fin de match.

  • Saliba (6) : prêté par Arsenal en début de saison, le défenseur tricolore est un élément clé cette saison en charnière centrale. C'est bien pour ça que l'OM souhaite le conserver, et on comprend encore pourquoi ce soir. Sérénité, couvertures importantes (20e, 45e+1), jeu aérien de qualité (45e)... Le joueur de 21 ans est déjà très mature dans son jeu et même si on ne le voit pas tout le temps, il répond à chaque fois présent.

  • Kamara (7,5) : voir ci-dessus

  • L. Peres (6) : le solide soldat brésilien a encore fait du bon travail dans son couloir. Même si les offensives adverses n'ont pas été si nombreuses, le natif de Sao Paulo a réalisé plusieurs gestes défensifs marquants, comme son superbe retour devant Mavididi (14e) ou son intervention en seconde période (53e). Peu de travail mais une prestation réussie dans l'ensemble.

  • Guendouzi (5,5) : toujours aussi volontaire du début à la fin, le joueur prêté par Arsenal n'a pas ménagé ses efforts pour faire la transition entre les lignes, comme sur cette belle inspiration et la passe derrière pour Dieng (28e). Défensivement, il a également répondu présent dans le travail de récupération et de repli, même si les Montpelliérains n'ont pas été très dangereux. Mais son rendement a été bien moins important que d'habitude, et ça s'est vu.

  • Gueye (7) : invité surprise du XI de Jorge Sampaoli après le forfait de Caleta-Car à l'échauffement, l'ancien joueur du Havre a été étincelant dans l'entrejeu. Positionnée devant la défense, la sentinelle Gueye a tout ratiboisé face aux Montpelliérains, tout en participant à l'animation offensive de son équipe. Le public marseillais a certainement apprécié son calme et sa qualité technique dans des situations dangereuses où plus d'un joueur aurait paniqué. Remplacé par Lirola (79e) qui a vite pris place côté droit pour tout verrouiller.

  • Gerson (6) : de plus en plus performant ces dernières semaines, le Brésilien est resté sur sa lancée face au MHSC. Toujours aussi juste balle au pied et dans ses transmissions, le gaucher nous a offert une superbe combinaison avec Dieng qui amène le penalty obtenu par le Sénégalais (18e). Il aurait aussi pu sceller la victoire des siens dans la surface (74e) mais s'est manqué. Sur le plan défensif, sa perte de balle dangereuse avant la pause aurait pu coûter cher (42e).

  • Ünder (5,5) : dans son couloir droit, l'ailier turc a fait ce qu'il aime faire, à savoir rentrer sur son pied gauche et régaler ses partenaires avec des passes lasers. Il a aussi tenté sa chance, sans réelle réussite (7e, 39e), mais l'ancien joueur de Leicester a surtout fait le break en ne tremblant pas sur penalty (19e). En dehors de ça, ce dernier n'a pas été omniprésent devant mais à chaque fois qu'il a touché la balle, il y avait danger. Efficace et important. Remplacé par Payet (60e), et le Réunionnais n'a pas forcément apporté un plus ce soir.

  • Dieng (4,5) : en l'absence de Milik, le Sénégalais avait l'occasion de marquer des points auprès de Jorge Sampaoli. Alors oui, il a ouvert le score sur un caviar d'Harit (8e) et a obtenu le penalty après un une-deux avec Gerson (18e), mais le principal concerné a trop souvent fait le mauvais choix, à l'image de cette course sur une passe de Guendouzi et un ballon un peu trop poussé. Auteur de nombreux appels, le joueur de 22 ans n'a pas été assez clinique. Remplacé par Luis Enrique (60e), qui est allé provoquer le rouge d'Omlin en fin de match (90e).

  • Harit (7) : en l'absence de Payet, remplaçant au coup d'envoi, le Marocain avait les clés en main ce soir. Et sur la pelouse du Vélodrome, l'ancien de Schalke 04 a souvent fait chavirer les supporters phocéens par ses percées, dribbles ou prises de balle. Il a surtout régalé tout le monde avec son appel de balle, sa course et sa passe décisive pour Dieng sur l'ouverture du score (8e). Par la suite, le milieu offensif a apporté de la justesse et de la tranquillité dans le jeu olympien. Un gros match pour celui qui a été remplacé par le jeune Ben Seghir (90e+1) dans les derniers instants.

Montpellier HSC

  • Omlin (3,5) : le portier montpelliérain était battu par deux fois en début de match, d'abord à bout portant par Dieng après un beau travail d'Harit (8e), puis d'un contre-pied d'Ünder sur penalty (17e). Il s'imposait ensuite dans son face à face avec Dieng (27e) et sortait bien dans les pieds d'Harit (46e) mais il se faisait expulser en fin de match après sa mauvaise sortie manquée face à Henrique (89e).

  • Cozza (4) : perdant de nombreux ballons, notamment en première période, le latéral gauche du MHSC n'était également pas en réussite dans ses centres, avec aucune réussite (0/4), qui ont, pour la plupart, était capté par Mandanda... Un match à rapidement oublié pour lui.

  • Esteve (5) : le jeune défenseur central formé au club a réalisé une bonne performance même s'il était pris dans la profondeur par Harit sur l'ouverture du score de l'OM (9e). Il réalisait de bonnes interceptions, comme quand il lisait bien la trajectoire d'une passe en profondeur (22e) ou qu'il récupérait un bon ballon dans la moitié de terrain adverse amenant la frappe de Mavididi (42e). Assez bon dans les duels, il l'était cependant un peu moins dans le jeu long.

  • Sakho (4) : le défenseur formé au PSG a réalisé un match moyen face à l'Olympique de Marseille. Il a bien suivi face à Guendouzi suite au ballon d'Ünder vers l'avant (45e), pour ce qui était l'un de ses seuls duels du match. Même s'il était bon dans les passes et dans le jeu long, il a tout de même perdu 8 ballons.

  • Souquet (4) : à l'image de son homologue du couloir gauche, il a perdu beaucoup de ballons. Il n'était également pas toujours bien placé comme sur la passe décisive d'Harit pour Dieng (8e) et il a raté énormément de passes (55%), ne réussissant pas non plus de centre (0/3). Il était cependant plutôt bon dans les duels (6/7). Remplacé par Sambia (80e).

  • Leroy (5,5) :le jeune milieu montpelliérain a été plutôt bon dans l'entrejeu face aux Marseillais. N'hésitant pas à aller au contact, il a effectué 6 tacles, pour 4 fautes dont l'une lui a valu d'être averti (66e). Tentant de jouer vers l'avant, il a réalisé une passe clé.

  • Ferri (4) : l'ancien milieu de l'Olympique Lyonnais a été averti pour une faute dans la surface provoquant le penalty transformé par Ünder (17e) et rendait ainsi la tâche plus compliquée à son équipe. Plutôt bon dans le jeu long, il a cependant perdu de nombreux ballons et n'a pas réussi à s'imposer face aux milieux marseillais. Remplacé par Makouana (80e).

  • Mavididi (3) : le numéro 10 de Montpellier a vécu un match compliqué. Il tentait de nombreux dribbles (2/4), mais n'était pas toujours présent dans les duels comme lorsqu'il était bien repris par Kamara alors qu'il essayait d'entrer dans la surface (39e). Il tentait une frappe cadrée à l'entrée de la surface dégagée des poings par Mandanda après une récupération haute d'Esteve (41e). Remplacé par Bertaud (90e).

  • Savanier (5) : moins en réussite qu'à son habitude, le milieu offensif du MHSC restait tout de même le dépositaire du jeu de son équipe. Auteur d'un centre puissant devant le but après avoir éliminé deux Marseillais (14e) ou d'une frappe presque cadrée après avoir bien suivi sur la mauvaise passe marseillaise (50e), il a cependant perdu de nombreux ballons (37), témoignant de sa prise de risque et d'un manque de solution.

  • Mollet (4) : pas forcément toujours en réussite devant (0/2 centres), le milieu droit était auteur d'un bon retour défensif devant Guendouzi sur la passe de Dieng (33e). Remplacé par la recrue Rémy Cabella (63e), qui disputait son premier match depuis son retour à Montpellier face à l'un de ses anciens clubs.

  • Wahi (2,5) : l'attaquant héraultais n'a pas réalisé une grosse performance au Vélodrome. Proposant rarement des solutions à ses partenaires, il n'a pas touché beaucoup de ballons, en a perdu un peu trop. Il a également était en échec dans les duels, tout en manquant tout ses centres. Remplacé par Germain (63e).

Plus d'infos

Commentaires