La grosse annonce d’Arctos sur le futur stade du PSG !

Par Josué Cassé
3 min.
Le Parc des Princes @Maxppp

Nouvel actionnaire du Paris Saint-Germain, Arctos Partners a envoyé un nouveau message fort sur le futur stade des champions de France en titre. Par la voix de son directeur général, Alastair Seaman, le partenaire des Rouge et Bleu pousse pour la construction d’un nouveau stade…

Où jouera le Paris Saint-Germain à l’avenir ? C’est la question qui ne cesse d’agiter l’actualité parisienne ces dernières semaines. Engagé dans un bras de fer avec la mairie de Paris, refusant de céder l’enceinte francilienne aux hautes sphères du club de la capitale, Nasser Al-Khelaïfi n’avait ainsi pas hésité à lâcher une bombe le 8 février dernier. «C’est trop facile de dire maintenant que le stade n’est plus à vendre. On sait ce que l’on veut, on a gâché des années à vouloir acheter le Parc. C’est fini maintenant. On veut bouger du Parc». Une sortie médiatique sans équivoque poussant la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, à sonder les maires franciliens pour savoir si un projet hors de Paris pouvait être proposé au PSG. Rapidement, Aulnay-sous-Bois, commune située au Nord-Est de Paris, mais également Gonesse (Val-d’Oise) avaient alors proposé d’accueillir ce futur stade…

La suite après cette publicité

Premier adjoint de la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire avait, lui, tenté d’apaiser ce climat ô combien tendu. «Ce que l’on souhaite, c’est de ne plus dialoguer avec le PSG par presse interposée. Le reste, c’est de l’entre-deux et je ne veux pas faire de commentaires par presse interposée. Le PSG ne quittera jamais le Parc des Princes». Des déclarations n’empêchant cependant pas le club parisien d’accélérer, en coulisses, pour trouver un projet viable et satisfaisant. Une ambition qui pourrait d’ailleurs être largement facilitée par Arctos Partners, nouvel actionnaire du Paris Saint-Germain depuis le 7 décembre dernier. Pour rappel, les propriétaires qataris ont décidé de céder 12,5% des parts du club rouge et bleu en échange d’un peu plus de 500 M€. Ce jeudi, le fonds d’investissement américain, par la voix de son directeur général, Alastair Seaman, a d’ailleurs pris la parole à l’occasion d’une prise de parole au Financial Times Business of Football Summit à Londres.

À lire PSG : quand Neymar a été retrouvé en pleurs dans les toilettes

Le nouvel actionnaire du PSG pousse pour un nouveau stade !

L’occasion pour le nouvel allié des Qataris de préciser ses objectifs. «Ils ont dépensé 150 M€ dans un nouveau centre d’entraînement qui n’aura pas d’équivalent. Le club jouit d’un bassin de population immense qui fournit le plus de talents au monde. Ces deux données combinées à l’envie d’investir pour avoir une équipe plus jeune et plus française rendent le projet intéressant financièrement», a dans cette optique déclaré le dirigeant d’Arctos avant de revenir sur le dossier bouillant évoqué précédemment : la future enceinte des Parisiens. «Il existe une forte possibilité de voir le PSG développer un nouveau stade moderne en banlieue. C’est en cours, on y travaille avec eux», a alors lâché Alastair Seaman avant de préciser : «il y a trop de demandes insatisfaites aujourd’hui et ce projet peut régler le problème. C’est simple, en fait : il y a un seul club dans une ville comme Paris, qui est une des plus visitées au monde. Cela a permis que leur marque devienne plus grande que le championnat local. Très peu de clubs sont capables de réaliser cela».

La suite après cette publicité

Un message clair confirmant la volonté du PSG et de son nouvel actionnaire de quitter le Parc des Princes dans les mois à venir. Dernièrement, L’Équipe détaillait d’ailleurs les ambitions d’Arctos sur le sujet. L’idée serait, en effet, de développer un stade au cœur d’un projet immobilier où seraient présents «des hôtels, des restaurants, des salles de sport, des bureaux, des parcs, une fan-zone les jours de match, un centre commercial». Un projet XXL - rappelant celui actuellement entrepris par le Real Madrid avec son Santiago Bernabéu - où d’autres événements importants tels que des concerts, des salons ou des rencontres de sport US pourraient également voir le jour. Une chose est sûre, Arctos Partners - fort de son expérience au sein de plusieurs franchises de sport américain (en NBA : Utah Jazz, Sacramento Kings, Golden State Warriors, en NHL : New Jersey Devils, Penguins de Pittsburgh et en MLB : Houston Astros, LA Dodgers, Boston Red Sox) - veut avoir son mot à dire dans ce dossier. Reste désormais à savoir si cette pression mise pour la construction d’un nouveau stade débouchera sur de nouvelles avancées significatives dans les heures à venir…

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité