Getafe : la nouvelle galère de Takefusa Kubo

Après son échec à Villarreal, Takefusa Kubo pensait rebondir à Getafe. Mais le Japonais rencontre encore des difficultés.

Kubo face au Real Madrid
Kubo face au Real Madrid ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le "Messi Japonais". Voici l'étiquette qui, depuis de nombreuses années maintenant, colle à la peau et au maillot de Takefusa Kubo. Passé par la Masia entre ses 10 et ses 14 ans, le milieu offensif a été surnommé ainsi par rapport à ses similitudes avec La Pulga ou encore parce qu'il avait impressionné et enchaîné les buts au sein du célèbre centre de formation catalan. Un club qu'il a quitté en 2015 en raison des irrégularités sur les transferts de joueurs mineurs, ce qui avait notamment provoqué une interdiction de recrutement pour le Barça.

Se relancer après l'échec Villarreal

De retour au Japon, il a continué sa progression au FC Tokyo puis sous la forme d'un prêt à Yokohama, avant de revenir en Europe en 2019. Courtisé par le PSG et le Barça, Kubo a finalement rejoint le Real Madrid. Un choix évident pour lui : «Madrid m’a voulu avec beaucoup d’insistance. Ils m’ont expliqué le plan qu’ils avaient pour ma carrière et cela m’a beaucoup plu et convaincu». Le plan était visiblement qu'il soit prêté en Liga afin de s'aguerrir et ensuite de revenir dans la capitale espagnole. Lors de la saison 2019-20, il a été prêté donc à Majorque. Club avec lequel il a marqué des points (4 buts et 4 assists en 36 apparitions).

Cet été 2020, les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu ont décidé de l'envoyer en prêt à Villarreal afin qu'il continue de grandir sous les ordres d'Unai Emery. Mais le mariage n'a pas vraiment fonctionné entre les deux hommes. Kubo a notamment fait les frais de la forte concurrence et n'a pas vraiment eu le temps de jeu qu'il espérait, malgré 19 apparitions toutes compétitions confondues lors de la première partie de saison (7 titularisations, 1 but et 3 assists). Inquiet, le Real Madrid s'est donc entendu avec Villarreal pour casser ce prêt. Le prodige de 19 ans a été envoyé pour six mois à Getafe. De quoi lui redonner le sourire.

Kubo est à nouveau dans le dur

«J'ai choisi Getafe, car ce sont eux qui m'ont le plus intéressé et qui m'ont le plus fait confiance. J'avais plusieurs offres, mais je ne pensais qu'à Getafe. De nombreux joueurs et le staff m'aident à me sentir à l'aise, ils m'aident à comprendre le jeu de l'équipe. Mon objectif principal est d'aider l'équipe à atteindre ses objectifs, cela m'aidera à grandir en tant que footballeur». Mais là encore, tout ne se passe pas comme prévu. Marca explique l'histoire semble se répéter pour lui avec José Bordalas, sous les ordres duquel il pensait prendre son envol et qui l'utilise de moins en moins, préférant utiliser d'autres éléments.

Remplaçant le premier match, il était entré en jeu 27 minutes et avait été intéressant. Puis, il avait enchaîné avec 4 titularisations. Et sur ces 4 matches, son équipe a perdu deux fois et a concédé un nul. Suite à ça, il a débuté les trois rencontres suivantes sur le banc et son temps de jeu a diminué au fil des rencontres. Entré en jeu 36 minutes contre le Real Madrid puis 33 minutes contre la Real Sociedad, il n'a joué que 11 minutes face au Betis vendredi. De quoi inquiéter de nouveau les Merengues qui voient ce grand espoir sous contrat jusqu'en 2024 être à nouveau dans le dur.

Plus d'infos

Commentaires