Monaco-Lille : les notes du match

Malmenée en première période par une équipe du LOSC joueuse et réaliste devant le but, l'AS Monaco a finalement renversée la tendance en arrachant l'égalisation devant son public (2-2). Lille a manqué l'occasion de tuer la rencontre en première mi-temps.

Duel entre Myron Boadu et le LOSC.
Duel entre Myron Boadu et le LOSC. ©Maxppp

Trêve internationale passée, qualification des Bleus pour le Mondial 2022 actée, la quatorzième journée de Ligue 1 s'ouvrait, ce vendredi à 21 heures, avec une affiche très alléchante entre l'AS Monaco (11e, 18 pts) et Lille (12e, 16 pts), champion de France en titre. Auteurs d'un début de saison poussif, les Dogues (4 victoires, 4 nuls, 5 défaites) restaient sur un match nul contre Angers (1-1). Même constat pour le club de la Principauté (5 victoires, 3 nuls, 5 défaites) qui espérait se relancer après un nul concédé sur la pelouse du Stade de Reims (0-0). Pour ce choc entre européens, au Stade Louis II, les Monégasques se présentaient donc en 4-4-2 avec le duo Boadu-Volland titularisé en pointe. En face, Jocelyn Gourvennec alignait également un 4-4-2 où Weah était associé à David sur le front de l'attaque. En revanche, Yilmaz (LOSC) et Ben Yedder (ASM) débutaient sur le banc. Et il ne fallait pas arriver en retard dans cette rencontre. Déterminés, les Dogues débutaient pied au plancher et sur leur première offensive, Xeka obtenait un penalty à la suite d'une intervention à retardement de Pavlovic (3e). Après intervention de la VAR, David ne tremblait pas pour tromper Nübel, parti du mauvais côté et ouvrir le score (0-1, 5e). Insatiables, les hommes de Jocelyn Gourvennec ne baissaient pas de rythme. Parfaitement lancé en profondeur par Djalo, David prenait Disasi de vitesse et glissait le ballon sous le portier monégasque (0-2, 9e).

La suite après cette publicité

En moins de dix minutes, le Canadien s'offrait un doublé et plongeait déjà l'ASM en plein doute. Sonnés, les Monégasques tentaient de réagir mais sur un très bon service de Diatta, Boadu manquait totalement sa reprise et n'inquiétait pas Grbic (29e). Peu avant la pause, David se présentait, une nouvelle fois, face à Nubel mais le dernier rempart du Rocher empêchait le buteur lillois de signer un triplé (39e). Un arrêt décisif puisque dans la foulée, les hommes de Niko Kovac revenaient dans la partie par l'intermédiaire de Diatta, auteur d'une belle frappe rasante (1-2, 41e). Malgré une défense souvent apathique, les Asémistes gardaient espoir à la pause (1-2). Au retour des vestiaires, les Monégasques poussaient pour revenir dans cette rencontre mais ni Disasi (65e), ni Volland (67e, 74e) ne trouvaient la faille et l'ASM allait même terminer à dix après l'expulsion de Pavlovic pour un deuxième carton jaune (78e). Pourtant en supériorité numérique, les Dogues craquaient finalement sur un tir du gauche de Ben Yedder (2-2, 83e) qui venait de faire son entrée en jeu. Un match nul (2-2) qui n'arrange aucune des deux formations, toujours engluées dans le milieu de tableau. Avant de recevoir le RB Salzbourg, mardi prochain, en Ligue des Champions, Lille reste 12e. De son côté, l'ASM grimpe provisoirement à la 7e place avant d'accueillir, jeudi prochain, la Real Sociedad en Ligue Europa.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

L'homme du match : Djalo (7) : il élimine un joueur monégasque d'un magnifique petit pont avant de lancer parfaitement David en profondeur pour le deuxième but lillois (9e). Il s'interpose bien face à Boadu afin de contrer la frappe de ce dernier (23e). À la pause, il avait remporté la totalité de ses duels (4/4). Pris dans un premier temps par l'appel de Volland dans son dos, il revient bien et parvient à dégager la frappe de ce dernier sur sa ligne (49e). Il a mis beaucoup d'impact et d'autorité dans ses interventions. Il était même proche d'offrir la victoire à son équipe sur la dernière action de la rencontre, mais sa tête est captée par Nübel (90e+5).

Monaco

  • Nübel (5) : il a été pris à contre-pied sur l'ouverture du score et réalise une sortie approximative avant le doublé du Canadien. Il effectue trois arrêts importants en première période (11e, 17e, 38e), avant de passer une seconde période beaucoup plus tranquille, avant un bon arrêt sur une ultime occasion de Yilmaz (90e+5).

  • Aguilar (4,5) : pas exempt de tout reproche au duel devant David, pour son doublé. Il a souvent été dépassé sur son côté en première période et n'a pu apporter du danger offensivement. Il a été plus dangereux après la pause et l'entrée de Martins l'a aidé, mais il n'a pas réussi à contenir les montées adverses de Weah et a souvent obligé Tchouaméni à venir l'aider.

  • Disasi (3) : le capitaine monégasque a réalisé une partie très compliquée. Il est fautif dans son positionnement sur le deuxième but lillois et couvre David. Il est également fautif de deux grosses pertes de balle, dont une amenant à la frappe dangereuse d'Ikoné (11e). Il a également manqué beaucoup de passes vers l'arrière et aurait même pu tromper son propre gardien sur une tête en retrait mal maitrisée...

  • Pavlovic (2) : il est bien trop en retard sur Xeka dans la surface et commet le penalty d'entrée. Il est également pris dans la profondeur, mais David manque le triplé (40e). Il est encore en retard devant Ikoné (45e). L'international serbe a fait preuve d'une immense fébrilité en première période et a perdu un total de dix ballons. Après la pause, il s'est mieux débrouillé et a limité la casse, mais a finalement été expulsé après un deuxième carton rouge pour un tacle encore en retard (79e). Une sale soirée pour le Serbe.

  • Caio Henrique (5) : une perte de balle dangereuse (20e), mais il a ensuite su tenir son côté en récupérant trois ballons importants dans sa zone. Offensivement, cela a été plus compliqué pour lui. Après la pause, il a également été plus dangereux et a délivré deux centres précis dans la surface adverse, dont un qui aurait pu être converti par Disasi (67e), mais la tête du capitaine monégasque est passé juste au-dessus du but. Il a été suppléé par Jacobs (72e), qui s'est montré moins précis sur ses centres.

  • Fofana (6) : Son apport défensif aura énormément aidé. Un excellent retour devant Weah (15e), avant une très bonne interception dans les pieds (28e). Un total de cinq ballons récupérés et six duels gagnés. Néanmoins, il rate une passe en retrait dangereuse (38e). Sa bonne prestation a été récompensée par une passe décisive pour Diatta.

  • Tchouaméni (5,5) : deux bons retours défensifs à signaler (18e, 36e) et il a beaucoup aidé ses partenaires dans le secteur défensif, avec notamment cinq ballons dangereux récupérés dans les pieds adverses. Mais ce n'était pas le Tchouaméni des grands soirs, car il a eu beaucoup plus de mal dans la transition vers son duo d'attaque.

  • Diatta (6,5) : en difficulté défensivement sur son côté en début de match, il a ensuite beaucoup aidé Aguilar sur son côté. S'il n'a que très peu été en vue face au but adverse, il a su se montrer très réaliste. Sa belle frappe à l'entrée de la surface a permis à Monaco de réduire le score (41e). Blessé après un mauvais appui, il est remplacé à la mi-temps par Gelson Martins. Le Portugais a notamment manqué une belle reprise, à bout portant (55e), mais n'a pas apporté grand-chose dans cette partie.

  • Diop (5,5) : Après un début timide où il n'aura pas réussi à apporter du danger, il s'est ensuite réveillé et a été le plus dangereux côté monégasque en première période, grâce à sa vitesse et sa technique. En seconde période, il a été beaucoup plus efficace et aura tenté six centres depuis son côté. Défensivement, il a beaucoup aidé ses partenaires et aura récupéré sept ballons. Cependant, il n'a pu tenter qu'un seul tir qui a terminé loin du cadre.

  • Volland (5,5) : S'il n'a même pas eu 40 ballons touchés, les prises de balles de l'Allemand auront fait du mal à Lille. Sur ses quatre tirs tentés, il oblige Grbic à se déployer à trois reprises et contrait Djalo de dévier au dernier moment sa reprise sur la ligne de but. Sa déviation a été décisive pour Ben Yedder sur l'égalisation. Un match efficace pour le buteur de la Mannschaft. Remplacé par Maripan en fin de rencontre (86e)

  • Boadu (4) : il aura tenté d'apporter par sa vitesse, mais s'est souvent enfermé sur les ailes. Deux tirs tentés dans cette partie, déviés par la défense lilloise. Le Néerlandais a vécu une partie compliquée et n'a pas toujours fait les bons choix. Remplacé par Ben Yedder (72e), qui a apporté plus de danger et a rapidement permis à Monaco d'égaliser.

Lille

  • Grbic (4) : peu sollicité en première mi-temps, il s'est incliné face à la frappe de Diatta qui l'a semble-t-il légèrement pris à contre-pied (41e). Alors que la frappe de Ben Yedder était sur lui, il ne parvient qu'à la dévier légèrement dans son propre but (83e). Son jeu au pied n'a pas été très rassurant, il termine la rencontre avec seulement 32 % de passes réussies, un total très faible pour un gardien.

  • Çelik (4) : peu en vue offensivement en première mi-temps, il a tout de même bien tenu son couloir (3/4 duels gagnés à la pause). Il a été en difficulté dans la relance (76 % de passes réussies), ce qui a entraîné de nombreuses pertes de balle (9). Il a pris l'eau en deuxième mi-temps, comme toute l'équipe lilloise.

  • Fonte (5,5) : heureusement qu'il est là pour dévier la frappe de Boadu et permettre à son gardien de capter le ballon tranquillement (28e). Il est une nouvelle fois sur la trajectoire de la frappe de Tchouaméni (35e). En revanche, il oublie Ben Yedder qui peut marquer le but égalisateur (83e).

  • Djalo (7) : voir ci-dessus

  • Bradaric (3) : il laisse beaucoup trop d'espace à Diatta et permet à ce dernier de rentrer sur son pied gauche et d'envoyer une frappe qui a fini dans les filets de Grbic (41e). Une action qui illustre bien sa première mi-temps, durant laquelle il n'a remporté aucun de ses duels disputés (0/5). Il défend mal face à Volland, mais Djalo était là pour rattraper le coup et dégager la tentative de l'attaquant allemand (49e).

  • Ikoné (6) : il intercepte une passe de Disasi, prend Pavlovic de vitesse et est proche de tromper Nübel, mais ce dernier était vigilant pour stopper sa tentative (12e). C'est lui qui lance David en profondeur, mais l'attaquant s'est incliné face à Nübel (39e). Il a été très sûr techniquement en première mi-temps et les principales offensives lilloises sont venues de son côté. Il trouve une nouvelle fois David d'un très bon centre, mais l'attaquant canadien rate sa reprise (48e). Il n'a pas hésité à répéter les courses défensives afin de bloquer les montées d'Henrique.

  • André (5) : comme à son habitude, il a effectué le travail de l'ombre au sein du milieu de terrain lillois, même s'il a parfois été en difficulté face à Fofana ou Diop qui rentrait souvent dans le cœur du jeu. Mais comme toute son équipe, il a sombré en deuxième mi-temps. Il n'est pas parvenu à ressortir le ballon proprement et permettre aux Lillois de se donner de l'air, dans une période où ils n'ont pas vu le jour.

  • Xeka (4) : son pressing permet aux Lillois de récupérer le ballon haut, dans la continuité de l'action, c'est lui qui provoque le penalty transformé par David (5e). S'il a beaucoup travaillé aux côtés d'André, il a souvent manqué de précisions dans ses transmissions (67 % de passes réussies) et a perdu de nombreux ballons, notamment en deuxième mi-temps, durant laquelle les Lillois ont été acculés sur leur but. Remplacé par Yilmaz (90e).

  • Yazici (3,5) : il a été très peu en vue durant cette rencontre et n'est pas parvenu à prendre le jeu à son compte. S'il nous a parfois gratifié de beaux gestes techniques, ils se sont souvent conclus par des pertes de balle. Que ce soit dans les duels (3/10 duels gagnés) ou à la passe (71 % de passes réussies), l'international turc n'aura pas marqué cette rencontre de son empreinte. Remplacé par Niasse (69e).

  • David (7) : il a pris ses responsabilités en marquant le penalty obtenu par Xeka (5e). Bien servi par Djalo, il résiste au retour d'Aguilar et trompe Nübel (9e). Il est à la récupération du deuxième ballon après un mauvais dégagement de Pavlovic, mais sa frappe termine dans les gants du gardien monégasque (17e). Depuis le côté droit, il envoie un magnifique centre pour Weah qui rate sa reprise (20e). Parti à la limite du hors-jeu, il se retrouve seul face à Nübel, mais son petit ballon piqué est arrêté par le gardien de Monaco (39e). Trouvé seul dans la surface par Ikoné, il rate sa reprise qui passe à côté (48e). Remplacé par Lihadji (79e).

  • Weah (3) : trouvé sur le côté gauche, sa conduite de balle est trop approximative alors qu'il avait une bonne opportunité afin d'apporter le danger devant la cage de Nübel (15e). Bien servi par David au deuxième poteau, il rate totalement sa reprise de volée (20e). Alors qu'il avait pris le dessus sur Aguilar en vitesse, il perd une nouvelle fois le ballon aux abords de la surface adverse (22e). Preuve de ses difficultés, il n'avait remporté qu'un seul de ses huit duels disputés à la pause, le tout pour aucun dribble réussi (0/4).

Plus d'infos

Commentaires