PSG : Thomas Tuchel a-t-il définitivement perdu la main ?

La défaite du PSG face à Manchester United mardi soir au Parc des Princes pourrait avoir des conséquences lourdes sur la suite de la saison du PSG et sur l'avenir de son entraîneur Thomas Tuchel, qui est apparu à côté de la plaque avant, pendant et après la rencontre.

Thomas Tuchel après Nîmes-PSG
Thomas Tuchel après Nîmes-PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est une défaite qui fait mal et qui pourrait laisser des traces plus profondes que prévu au Paris Saint-Germain. Paris s'est incliné à domicile en phase de groupes de la Ligue des Champions pour la première fois depuis le 7 décembre 2004 contre le CSKA Moscou (1-3). Autant dire une éternité. L'adversaire était de meilleure facture ce mardi soir mais il s'agissait d'un Manchester United à portée du club francilien, ce qui a rappelé un triste soir de mars 2019 face à cette même équipe. Comment le PSG a pu se louper pour son entrée dans la compétition ?

Les raisons sont potentiellement nombreuses. Il y a les absents ou les joueurs trop justes pour jouer (Marquinhos, Verratti, Icardi, Bernat, pour ne citer qu'eux), une marque de fabrique côté parisien, souvent mis en avant par Thomas Tuchel quand bien même il pouvait s'appuyer sur un trio offensif explosif. Il y a eu le manque d'intensité, toujours aussi étonnant et pointé du doigt par Presnel Kimpembe. Il y a eu les choix tactiques et les échecs de Thomas Tuchel, au sujet duquel on peut se demander s'il a encore de l'emprise sur son groupe.

Son milieu de terrain Danilo-Gueye-Herrera n'a pas fonctionné du tout, mangé totalement par celui de Manchester United en première période. Neymar a démarré côté gauche, avec Mbappé dans l'axe, alors que l'inverse avait fonctionné durant le Final 8 à Lisbonne. On aurait pu penser que le coach allemand avait impulsé le bon début de deuxième mi-temps en remplaçant le fantomatique Gueye par Kean, mais on a appris en conférence de presse que c'est en raison d'une blessure de Gueye qu'il avait agi.

Des étonnantes déclarations d'après-match

Après la rencontre, on a senti l'entraîneur allemand anormalement détaché. Le milieu de terrain en perdition ? « Oui, c'est comme ça », a-t-il commencé par répondre, visiblement pressé d'en finir et désireux de ne pas commenter ses choix, évoquant sempiternellement les blessures et les absences. Tuchel a-t-il tout simplement perdu la main ? Son anecdote sur le vestiaire est parlante. « Avant le match, l’ambiance était un peu trop calme. J’ai eu un sentiment bizarre car d’habitude on met beaucoup de musique, très fort. Mais j’ai eu l’impression que c’était trop calme. J’ai cru qu’on était concentré, je ne voulais rien forcer ». Surprenant.

De ses choix initiaux à ses déclarations d'après-match, Thomas Tuchel est apparu à côté de la plaque. Sont-ce là les conséquences de la fin de mercato et des relations de plus en plus tendues avec Leonardo ? Le coach allemand n'a pas hésité à pointer du doigt à plusieurs reprises la gestion du mercato du club francilien, et, donc, celle de Leonardo, sans le citer. Ce dernier lui a répondu sèchement avant la trêve internationale, laissant entendre qu'il pouvait partir s'il n'était pas content. Et Thomas Tuchel continue de se plaindre sur la profondeur de son effectif. « Vous connaissez les blessés ? », s'est-il insurgé sur une nouvelle question au sujet de son milieu de terrain. Comme si les absences de Verratti, avec lesquelles le PSG a pourtant appris à composer avec le temps, et de Paredes, pas vraiment dans les petits papiers de Tuchel depuis son arrivée, suffisaient à expliquer la bouillie proposée. Le coach allemand a promis une remise en question en interne après ce match raté. Lui s'est peut-être rapproché de la fin de son aventure parisienne.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires