Shakhtar Donetsk : Mykhaylo Mudryk, le Neymar ukrainien enflamme tout sur son passage

Annoncé comme très prometteur au pays depuis un petit moment, Mykhaylo Mudryk commence à prendre de plus en plus d'importance avec le Shakhtar Donetsk. Prêté la saison dernière quelques mois à Desna, il s'impose comme un titulaire dans l'équipe de Roberto De Zerbi au cours des dernières semaines. Une fin d'année 2021 folle pour celui qui est souvent comparé à Neymar et qui devrait bientôt débarquer en sélection ukrainienne.

Mykhaylo Mudryk (Shakhtar) face à Dani Carvajal (Real Madrid)
Mykhaylo Mudryk (Shakhtar) face à Dani Carvajal (Real Madrid) ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ailier remuant, blond, très technique, excellent dribbleur, Mykhaylo Mudryk est en train de franchir un cap du haut de ses 20 ans. Né à Krasnograd non loin de Kharkiv, il a quitté son club formateur pour le Dnipro Dnipropetrovsk qui a fait faillite en 2016. Devant trouver un nouveau club, il a rallié le meilleur club du pays sur la dernière décennie : le Shakhtar Donetsk. Avec les Mineurs, il a pris le temps de grandir. Lancé en Youth League à 17 ans, il a évolué avec les différentes classes d'âge tout en se voyant prêter à l'Arsenal Kiev (mars-juin 2019) et à Desna (août 2020-janvier 2021) afin de se perfectionner. Des expériences qui ont poussé le Shakhtar Donetsk a le rapatrier assez vite, au point qu'il soit désormais considéré comme une vraie option par Roberto De Zerbi.

Roberto De Zerbi a misé sur lui

Arrivé l'été dernier avec de belles ambitions sportives et dans le jeu, le technicien italien a tout doucement imposé sa patte. Un jeu de possession qui a mis du temps à être assimilé, mais qui doucement prend forme. Après 18 journées et au moment de la trêve hivernale, la formation du Donbass compte deux points d'avance sur le Dynamo Kiev et sept sur le Dnipro-1. Des performances intéressantes dont Myhkaylo Mudryk est loin d'être étranger. Une première victoire pour Roberto De Zerbi qui déclarait ceci au bout de deux mois de compétition : «j'ai besoin non seulement de gagner l'Ukrainian Premier League et la Coupe d'Ukraine, de bien jouer en Ligue des champions, mais aussi d'éduquer les jeunes joueurs. Myhkaylo Mudryk est l'un des meilleurs jeunes footballeurs. Si je ne l'amène pas à un niveau supérieur, je considérerai cela comme une défaite personnelle.»

Des mots forts de la part du Transalpin, mais qui témoignent de la confiance qu'il place en son poulain, mais aussi en Georgiy Sudakov (19 ans), Anatoliy Trubin (20 ans) ou encore Danylo Sikan (20 ans) pour ne citer qu'eux. Remplaçant dans un premier temps où il se montrait intéressant dans un rôle d'entrant, il a pris de plus en plus d'importance au fil des semaines. «Mudryk a très bien joué aujourd'hui, mais je pense que c'est encore 50 pour cent de ses possibilités. Et si nous comparons Mudryk au début de la saison et maintenant, alors, bien sûr, nous pouvons voir, ses progrès» soulignait l'ancien coach de Sassuolo après un match contre le PFC Lviv le 3 décembre dernier.

Un match clef contre le Real Madrid

Le tournant arrive le 3 novembre dernier à l'Estadio Santiago Bernabeu contre le Real Madrid. Dans un match gagné 2-1 par les Merengues, il est clairement l'attraction de la rencontre. D'ailleurs, la pression était sur ses épaules puisqu'avant le match le directeur sportif Darjo Srna n'avait pas pris des pincettes. «Mudryk est notre Vinicius Junior. Vous pourriez dire ça. Il y a peu de joueurs avec de telles qualités. Nous travaillons avec lui jour et nuit, et il a beaucoup changé ces derniers temps. Et Mudryk a mérité sa place» évoquait-il avant la rencontre comme le rapporte Sport. Multipliant les gestes techniques et les bons choix, il a semé la zizanie dans la défense adverse.

Real Madrid - Shakhtar Donetsk

Dani Carvajal qui était son vis-à-vis durant la rencontre doit en avoir encore des sueurs froides. Ce match contre le Real Madrid était le test idéal pour Mykhaylo Mudryk, car cela lui a permis de faire étalage de toute sa panoplie face à un redoutable adversaire. D'ailleurs, le public de l'Estadio Santiago Bernabeu ne s'y est pas trompé et n'a pas manqué de l'applaudir pour sa prestation. Une réaction dont le principal intéressé n'a pas manqué de relever comme le rapporte le média ukrainien Sport : «applaudissements du public au Santiago Bernabeu ? Je suis choqué, je ne m'y attendais pas. C'est un moment mémorable.»

Une fin d'année en boulet de canon

Buteur lors de la journée suivante où il est rentré contre le Kolos Kovalivka (victoire 3-1), Mykhaylo Mudryk a depuis débuté les 4 autres matches de Premier League Ukrainienne. En point d'orgue, la rencontre contre le PFK Lviv remportée 6-1 où il aura délivré 4 passes décisives. Avec 2 réalisations et 9 offrandes en 19 matches toutes compétitions confondues, Mykhaylo Mudryk a su soigner ses débuts pour sa première saison pleine au Shakhtar Donetsk. Cela lui a d'ailleurs valu la récompense de meilleur joueur du club lors des mois de novembre et décembre.

Une récompense qu'il n'a pas manqué de commenter sur le site du club ukrainien : «2021 a été une année productive, mais je veux que les résultats soient encore meilleurs en 2022. Les objectifs sont de ne jamais baisser les bras et de continuer à travailler.» Sous contrat avec le Shakhtar Donetsk jusqu'en juin 2025, il est certes suivi par des clubs dont Séville dont le nom est ressorti, mais devrait s'inscrire dans la durée avec les Mineurs dans un premier temps. International espoir pour le moment avec 16 capes et 3 buts, il a de fortes chances de rejoindre la Zbirna d'ici 2022 avec une potentielle Coupe du monde en fin d'année si l'Ukraine sort l'Écosse le 24 mars et le vainqueur de Pays de Galles-Autriche le 29 mars.

Le Neymar Ukrainien

L'avenir s'annonce donc doré pour Mykhaylo Mudryk qui cultive une véritable ressemblance avec Neymar. D'un profil de jeu qui se rapproche à celui du Brésilien, aux tatouages, au style capillaire toujours soigné et même à la religion chrétienne, les deux hommes partagent différents points communs. Le principal reste toutefois le goût du dribble et de la provocation sur les terrains. Plutôt fan de Cristiano Ronaldo comme il l'a évoqué dans les médias locaux, il apprécie néanmoins fortement cette comparaison avec l'un des meilleurs joueurs du monde.

Mykhaylo Mudryk (Shakhtar)

«Je l'aime bien en tant que joueur de football. Je suis attiré par son style de jeu. Peut-être que les fans ont vu les similitudes dans notre jeu. Je n'ai rien appris de son style de vie de tous les jours. Sur le terrain, peut-être sommes-nous similaires. J'y travaille. Rien ne m'est tombé sur la tête. On dit que les Brésiliens sont presque nés techniques. Je dois travailler dur pour jouer comme un Brésilien» a-t-il avoué dans des propos recueillis par Sport. S'il veut suivre la trajectoire des plus grands, Mykhaylo Mudryk va devoir affiner son jeu et beaucoup travailler. Néanmoins, son potentiel est grand et sa dynamique est ascendante.

Plus d'infos

Commentaires