Euro 2024 : la France s’impose pour son entrée en lice face à l’Autriche

Par Chemssdine Belgacem
4 min.
Les Bleus célèbrent leur ouverture du score heureuse contre l'Autriche @Maxppp

C’était le jour J pour l’équipe de France. Attendus au tournant dans un Euro 2024 ouvert en Allemagne, les Bleus se doivent de redorer leur blason dans la compétition après une cuvée totalement ratée en 2021. Une mission à la portée des Français qui sortent d’une Coupe du monde 2022 réussie au Qatar et qui commençait ce lundi par une rencontre face à l’Autriche. Dans un antre du Fortuna Düsseldorf qui accueillait notamment 10 000 supporters français ce soir, la France n’avait pas le droit à l’erreur dans un groupe particulièrement dense avec également les Pays-Bas et la Pologne. Pour ce faire, Didier Deschamps, qui a remporté ses six matches d’ouverture d’une grande compétition depuis son intronisation sur le banc de l’EDF, décidait d’aligner une équipe presque type avec William Saliba, Marcus Thuram et Adrien Rabiot qui étaient titularisés. D’entrée de jeu, l’équipe de France est bien rentrée dans sa rencontre. En place tactiquement, les coéquipiers d’Antoine Griezmann ont confisqué le ballon aux Autrichiens et se sont rapidement créé la première opportunité du match. Trouvé dans la profondeur à la suite d’un enchaînement de passes courtes, Kylian Mbappé fermait trop son pied devant Patrick Pentz et sa tentative a terminé dans le petit filet extérieur des cages de l’ancien portier de Reims (8e). Dès lors, un faux rythme d’une vingtaine de minutes s’est produit, mais les joueurs à la tunique frappée du coq n’ont pas perdu le contrôle du cuir, à l’instar d’un Adrien Rabiot omniprésent en première période. Et malgré l’énorme occasion d’un Christoph Baumgartner maladroit face à un Mike Maignan impérial (36e), les Bleus n’ont pas tremblé face aux offensives autrichiennes durant les 45 premières minutes de jeu. Juste avant la pause, la France a même pris l’avantage sur un but gaguesque. Sur une pénétration incisive de Kylian Mbappé, Maximilian Wöber catapultait le centre du néo-Madrilène dans ses propres filets (0-1, 38e). Un coup du sort cruel pour l’Autriche, mais qui est venu récompenser un premier acte cohérent des joueurs de l’équipe de France.

La suite après cette publicité

Au retour des vestiaires, l’équipe de France avait désormais un avantage au score à maîtriser face à des Burschen sûrement revanchards. Pour autant, les Bleus ont montré encore plus d’allant offensif que leurs adversaires. Visiblement désireux d’aller chercher ce but du break pour définitivement se libérer. Et après une belle action entre Marcus Thuram et Kylian Mbappé (53e), l’ancien Parisien s’est illustré d’une manière peu reluisante sur l’action suivante. Faisant parler sa vitesse pour chiper le ballon à un défenseur autrichien, le Bondynois a totalement raté son face-à-face avec Patrick Pentz alors qu’il avait son premier but dans cet Euro au bout du pied droit (55e). Le triple changement de Ralf Rangnick à l’heure de jeu n’a pas changé la dynamique de la rencontre avec une Autriche toujours aussi peu inspirée pour recoller au score. La France aurait même pu prendre le large par deux reprises mais Antoine Griezmann accusait un retard de quelques centimètres pour reprendre un centre de Théo Hernandez (66e) avant que Marcus Thuram ne soit écœuré par la main ferme de Patrick Pentz (67e). Et lors d’une fin de rencontre marquée par plusieurs contacts très rugueux sur plusieurs joueurs français (Griezmann, Hernandez, Maignan), Kylian Mbappé s’est même cassé le nez lors d’un duel corsé avec l’épaule de Kevin Danso. Malgré cette fin de match sanglante, la France a tenu bon et est repartie de Düsseldorf avec une victoire globalement maîtrisée. Avec ce succès de choix, l’équipe de France entame son Euro 2024 de la meilleure des manières. En prenant la première place de ce groupe D relevé aux côtés des Pays-Bas, les hommes de Didier Deschamps ont également préparé leur rendez-vous crucial face aux Oranje ce vendredi de la meilleure des manières. Pas forcément parfaitement huilés offensivement à l’image d’un Kylian Mbappé décidément maladroit dans le tournoi continental (0 but en 16 tirs depuis sa première participation en 2021), les Bleus ont encore une marge de progression dans la compétition. Mais voilà, l’essentiel a été assuré face à des Autrichiens qui vont devoir montrer plus lors de leur prochaine rencontre face à la Pologne. Les coéquipiers de Konrad Laimer n’auront, eux, plus le droit à l’erreur pour espérer se qualifier.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité