Atlético de Madrid : Thomas Lemar continue d'impressionner

Après deux premières saisons très compliquées à Madrid, l'international tricolore s'est fait une place dans le onze de Diego Simeone.

Thomas Lemar lors d'un match de l'Atlético
Thomas Lemar lors d'un match de l'Atlético ©Maxppp

Il revient de loin. De très loin. Mardi soir, l'international tricolore a encore livré une prestation convaincante, lors de la victoire des Colchoneros face à Séville (2-0). Il est notamment à l'origine du premier but, œuvre d'Angel Correa, et a réalisé une première période de haute volée, avant de rentrer un peu dans le rang en deuxième période quand son équipe a adopté une posture plus défensive. Une performance solide saluée dans les médias, où Marca le présente comme le meilleur joueur du match. Ses efforts défensifs sont aussi salués du côté d'AS, où on tient à souligner qu'il a « défendu comme un gladiateur ».

La suite après cette publicité

Un changement de système qui fait du bien

Mais il ne s'agit pas que d'une bonne prestation ponctuelle, loin de là. Voilà des semaines et des semaines que le Français, titulaire indiscutable depuis la fin novembre, s'affirme comme un rouage essentiel de l'équipe de Diego Simeone. La preuve, il a été élu joueur du mois de décembre de l'Atlético. On retrouve clairement le joueur qui avait brillé à Monaco, qu'on n'avait vu que de façon très épisodique lors de ses deux premières saisons au Wanda Metropolitano. Un changement radical qui peut d'abord s'expliquer par les changements réalisés par l'entraîneur argentin, qui a quelque peu revu sa philosophie de jeu, un peu plus portée sur l'attaque que ces dernières années, avec un nouveau système : le 3-5-2. Dans cette configuration, le Français a plus de liberté.

Effectivement, il était avant trop excentré, cantonné à un rôle de joueur de couloir dans un 4-4-2 où il ne pouvait pas forcément déployer ses qualités. Maintenant que les flancs sont occupés par les pistons Carrasco et Trippier, joueurs marathoniens qui multiplient les courses, le Français a plus de liberté pour bouger à ses aises dans la moitié de terrain rivale. On le voit un peu partout en attaque, prenant beaucoup d'initiative, et surtout, étant cherché en permanence par ses partenaires sur les phases offensives. Un changement que la presse espagnole explique en partie par une intégration enfin réussie et un épanouissement total dans le vestiaire. « Il proteste même contre l'arbitre maintenant, chose qui était impensable lors des deux premières saisons où c'était un joueur très en retrait », peut-on lire dans Marca.

Lemar ou Félix ?

« Il montrait dans les entraînements tout ce qu'il ne parvenait pas démontrer dans les matches. Dieu merci, ces derniers temps, il a commencé à mieux jouer », lançait récemment le Cholo, qui a toujours cru en lui même lors de ses deux premiers exercices difficiles. Le soutien du tacticien argentin a également beaucoup pesé dans cette renaissance aussi inattendue que bien accueillie par les fans. Paradoxalement, l'explosion de Lemar correspond à une petite passe compliquée pour les Colchoneros, plus au niveau du jeu que des résultats. Effectivement, on sent un peu plus de difficultés en ce moment que sur la première partie de saison, avec un João Félix qui a du mal après avoir été éblouissant. Quand ils sont sur le terrain, les deux hommes semblent se marcher dessus, et ça porte surtout préjudice au Portugais, moins sollicité et un peu plus bridé.

Simeone risque de devoir trancher dans le vif, puisque même s'ils n'évoluent pas au même poste et ne sont donc pas en concurrence, Angel Correa semble plus utile que l'ancien de Benfica lorsque Lemar est sur la pelouse. Le cas Llorente pose aussi question, puisque maintenant que le Français est indiscutable, le milieu espagnol a été relégué au milieu de terrain, aux côtés de Koke dans ce milieu à deux. Ce qui ne l'empêche pas d'être performant, mais force est de constater qu'il est meilleur à une position un peu plus avancée, tombant sur ce côté droit où il affiche une entente privilégiée avec Trippier. Des petits casse-têtes pour le Cholo, que l'on pourrait qualifier de problèmes de riche, et nul doute qu'il réussira à trouver une solution qui satisfera tout le monde...

Plus d'infos

Commentaires