OM : c'est tendu en coulisse avec Pablo Longoria !

Malgré un excellent début de saison en championnat, l'ambiance est loin d'être au beau fixe au sein du club phocéen. Explications.

Longoria, Cordon et Ribalata avant OM-Betis à Chesterfield
Longoria, Cordon et Ribalata avant OM-Betis à Chesterfield ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dauphin du Paris Saint-Germain au classement avec six victoires, deux nuls et aucune défaite en huit matches, l’Olympique de Marseille réalise l’un des meilleurs débuts de saison de son histoire. Ses couacs en ligue des Champions sont les seuls bémols à signaler, mais pas de quoi mettre le feu au vestiaire marseillais.

L’Équipe nous apprend toutefois que l’ambiance est loin d’être joyeuse en coulisses. Le quotidien révèle qu’une réunion a été organisée lundi dernier. Une réunion de quatre heures pour laquelle une dizaine de directeurs de service du club ont été conviés. À cette occasion, Pablo Longoria a fait passer ses messages. Et pour le président de l’OM, « s’il y a eu de mauvais résultats cette semaine, c'est qu'il y a une mauvaise ambiance au club. »

«Le premier jour où je suis arrivé au club, j'ai vu Mandanda manger un hamburger»

Concrètement, l’Espagnol veut plus de discipline et plus de travail à tous les étages. « Le premier jour où je suis arrivé au club, j'ai vu Mandanda manger un hamburger », a-t-il donné comme exemple du manque de sérieux au sein du club. À l’OM, les tensions sont donc palpables entre les têtes pensantes. Et souvent, les reproches de Longoria passent mal. La raison ? L’Espagnol ne serait pas cohérent dans ses propos. « Longoria veut réformer une organisation qu'il juge bancale, mais qu'il a lui-même mise en place », a expliqué au journal un membre haut placé. Mais ce n’est pas tout.

Alors qu’il a été annoncé aux dirigeants qu’il fallait trouver 20 M€ en urgence dans les prochaines semaines pour compenser l’explosion de la masse salariale, beaucoup reprochent des coûts XXL qui auraient pu être évités. L’exemple donné a été le déplacement à Londres pour le match de Ligue des Champions contre Tottenham. Deux avions à moitié remplis ont été affrétés, les réservations hôtelières auraient posé problème et Longoria aurait loué une voiture blindée. Enfin, la corbeille présidentielle de l’Orange Vélodrome accueillerait aussi des personnes qui n'auraient rien à y faire. Ambiance…

Plus d'infos

Commentaires