Désiré Doué, la nouvelle pépite du Stade Rennais qui porte bien son nom !

Belle surprise du Stade Rennais en ce début de saison, Désiré Doué grimpe doucement les échelons avec le club breton. Le jeune milieu offensif de 17 ans a tout de la révélation et ses premières prestations sont déjà solides.

Désiré Doué avec le Stade Rennais
Désiré Doué avec le Stade Rennais ©Maxppp
La suite après cette publicité

Avec Ousmane Dembélé (FC Barcelone), Eduardo Camavinga (Real Madrid) et Mathys Tel (Bayern Munich), le Stade Rennais a sorti au cours des sept dernières années, trois des talents les plus prometteurs du football français. Régulièrement placé parmi les centres de formation les plus efficaces de l'Hexagone avec l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, le club breton dispose d'une génération dorée avec plusieurs éléments destinés à jouer en Ligue 1 à l'image de Lesley Ugochukwu, Jeanuël Belocian, Désiré Doué et donc Mathys Tel. Les trois derniers ont été sacrés champions d'Europe U17 tandis qu'Andy Diouf (prêté à Bâle) et Loum Tchaouna (prêté à Dijon) ont atteint les demi-finales de l'Euro U19 avec la France. Dans cette pépinière de talent, Désiré Doué n'a certes pas encore rendu dingue le Bayern Munich comme son compère Mathys Tel mais il dispose du talent pour faire une carrière d'aussi belle facture. Sur ce début de saison, il se donne d'ailleurs les moyens de ses ambitions. Disposant d'un nom de famille qui est un résumé court et concis de son potentiel, Désiré Doué est dans un cadre idéal pour son développement au Stade Rennais.

Réalisant ses classes d'âge avec son frère Guéla de deux ans son ainé, le milieu offensif polyvalent (qui peut jouer un cran plus bas, mais aussi en pointe de l'attaque ou sur les ailes) a été vite surclassé et a pu s'épanouir avec son complice de toujours. Outre l'épopée Gambardella avec Rennes l'an dernier qui s'est achevée en demi-finale face à Caen, Désiré Doué a connu un été agité avec l'équipe de France U17. Qualifié pour l'Euro, il s'est vite affirmé comme un cadre de l'équipe de José Alcocer avec deux buts d'entrée contre la Pologne et une offrande en finale pour le néo-Lyonnais Saïd Kumbedi. Son sélectionneur est d'ailleurs très impressionné comme il l'a confié à L'Équipe : «physiquement, il est déjà armé. Il lit très bien le jeu. Techniquement, pied droit et même pied gauche, c'est complet : des prises de balle assez nettes. En dehors, c'est une crème. À l'aise, tranquille, avec un côté leader, demandeur de conseils. Il a l'insouciance et la conscience de son métier. Déjà pro dans la tête.» Une description élogieuse, mais conforme à ce que l'on a pu voir lors de l'Euro U17, mais aussi en ce début de saison en Ligue 1.

Déjà un record à son actif

Fier de ce titre, Désiré Doué savourait pour le site du club breton avant le début de la saison : «entendre le coup de sifflet final et de se dire qu’on est champions d’Europe, c’est extraordinaire. Toute la pression retombe et ce n’est que du bonheur, on saute partout. C’est le plus beau moment.» Tout en affirmant ses ambitions pour la saison à venir : «entre les matches avec les U19, la réserve, les entraînements avec l’équipe professionnelle et les sélections, la saison a été chargée, mais on a quand même pu bien récupérer. La pause estivale nous a fait du bien. Avec le staff médical et les préparateurs physiques, on est bien pris en charge. On repart frais pour cette préparation d’avant-saison. On est prêt à tout donner avec le Stade Rennais.» D'un investissement total, le natif d'Angers a réussi à convaincre Bruno Génésio de compter sur lui pour cette saison 2022/2023. Que ce soit sur un côté ou au cœur du jeu, Désiré Doué a marqué des points. Auteur de trois premières entrées intéressantes contre Lorient, Monaco et Ajaccio, il a débuté contre Lens malgré une défaite 2-1. Une première titularisation suivie d'un premier but contre Brest lors du match suivant. Une réalisation historique pour lui puisqu'il est devenu le premier joueur né en 2005 à marquer dans l'un des 5 plus grands championnats européens.

Profitant allégrement de la mauvaise passe de Lovro Majer pour jouer, il a su mettre à profit son temps de jeu pour le moment et son coach Bruno Génésio est séduit avec 7 utilisations, dont 2 titularisations pour lui. «Désiré Doué a beaucoup progressé. J’avais déjà beaucoup aimé son match à Lens. À chaque fois qu'il entre, il amène de l'enthousiasme, de l'intensité. Il a encore des choses à améliorer, mais il est à l'écoute. Il avance un peu plus vite que prévu, maintenant le plus dur va commencer, il va avoir beaucoup de projecteurs sur lui, il va devoir garder la tête froide», a expliqué l'ancien coach de l'OL en conférence de presse. Découvrant aussi la Coupe d'Europe avec les Bretons, il n'était pas du voyage pour défier Larnaca (2-1) en Ligue Europa jeudi dernier. La raison ? Il passait son baccalauréat comme Jeanuël Belocian et Lesley Ugochukwu. Au rattrapage pour la simple et bonne raison qu'il a gagné l'Euro U17 avec la France au moment des épreuves, Désiré Doué attend désormais ses résultats. En attendant de savoir si une bonne nouvelle en découlera, le jeune talent pourra fêter cela avec la réception de Fenerbahçe (à suivre sur notre live commenté) ce jeudi. Actuellement comme un poisson dans l'eau, Désiré Doué peut savourer un début de saison solide de sa part. Dans les plans de Bruno Génésio, il devra néanmoins continuer de confirmer ses bonnes prédispositions. Doué, Désiré peut rêver d'un avenir radieux.

Plus d'infos

Commentaires